Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

RÉNOVATION

11 Septembre 2021 , Rédigé par Un spirite Publié dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

RÉNOVATION
25 DÉCEMBRE 1874

« Paix aux hommes de bonne volonté »
Quelles étaient ces voix qui annonçaient à la terre le jour de réveil et de vie ? Quels étaient ces chants d’une harmonie inconnue et admirable ? Quelles étaient ces figures suaves qui apparaissaient aux bergers ? C’était le brillant cortège, la lumineuse escorte de ce pauvre petit enfant nu, couché sur la paille, sans autre abri qu’une étable, réchauffé par des animaux inintelligents et n’ayant pour calmer ses cris que l’abri du sein maternel. C’étaient les habitants heureux d’un radieux univers ! C’étaient ceux qui déjà arrivés au bonheur venaient apporter sur cette terre brumeuse le germe des espérances et de la vérité.
Cet enfant naissant, ce petit enfant frêle répandait déjà les rayons du soleil qu’il apportait avec lui !
Qu’a-t-il fait, cet enfant ?... A douze ans, son auréole éclairait déjà, et la sagesse de sa parole surprenait les savants et les sages. Plus tard, cette parole éloquente jusqu’à l’enchantement, cette parole magnétique, pourrait-on dire, retenait, attachées en quelque sorte à sa personne des populations avides d’entendre les premiers mots d’amour, de paix, de pardon qui eussent été dit jusqu’alors.
Ce n’étaient plus les lois inflexibles et dures, punissant toujours et désignant Dieu par une appellation barbare, non c’était la justice et la bonté appelant à elle les malheureux par le doux nom de frères et enseignant une seule et sainte prière commençant par ces mots : « Notre père ! »
C’était le prophète inspiré que la lettre de la loi n’embarrassait jamais parce qu’il savait qu’il pouvait en expliquer la pensée ! C’était Christ, le guérisseur puissant se penchant sur tous les maux ; Christ, le consolateur que toutes les infortunes attiraient, Christ, indulgent à toutes les faiblesses et sévère seulement pour les menteurs, les hypocrites et les trompeurs. C’était Christ, affirmant ses enseignements par sa vie tout entière et les confirmant par sa mort.
C’était le christianisme d’abord, c’était cette seconde révélation que vous appelez spiritisme aujourd’hui, c’était cette religion, cette croyance universelle future que vous ne nommez pas encore mais que vous entrevoyez déjà et qui ne s’affermira que par les vertus et non par la violence.
Ce pauvre petit enfant apportait pour la terre le culte simple et vrai, l’hommage et l’amour au créateur, cet enfant est le symbole de la pensée affranchie, de la conscience directrice, du travail vers le progrès, de la solidarité. — Ces animaux réchauffant l’enfant nu, ces bergers accourant à la crèche, ces rois agenouillés et apportant leurs présents, c’est la création tout entière du plus petit au plus grand venant adorer celui qui montre à tous l’aurore du progrès, de la paix, de la perfection.
Lacordaire.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :