Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

JÉSUS

11 Septembre 2021 , Rédigé par Un spirite Publié dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

JÉSUS
MÊME DATE

Je vous avais bien dit que vous auriez des rayons !... Je reprends maintenant ma petite allégorie.
Il y a sur terre des esprits, qui, à l’approche de la vérité et de la lumière, s’étonnent et tressaillent, ils sentent que quelque chose d’heureux leur arrive, mais ils ne savent pas, ils ne comprennent pas encore ce que c’est.... Ce sont mes enfants de tout à l’heure, les premiers, ceux à qui on répond que Jésus est né, mais qui ne savent pas ce que c’est que Jésus !...
A ces enfants, riches du côté matériel, heureux des jouissances de la vie, ne faudrait-il pas montrer l’enfant divin naissant et vivant pauvre, afin d’apprendre aux hommes que l’égalité n’est pas seulement un mot ?... Ne faudrait-il pas profiter de la fête pour leur enseigner le devoir, le grand devoir de solidarité et de fraternité universelle ?...
Les seconds, mes petits enfants pauvres, ne représentent-ils pas ces esprit dont les facultés aiguisées par la douleur ont entendu vibrer au loin les mots si attrayants de bonheur et de liberté, et cherchent dans l’avenir le suprême refuge ?... A ceux-là qui n’ont rien, qui ne sont rien, mais qui sentent en dedans d’eux les aspirations hautes, et autour d’eux la vérité, pourquoi ne montrerait-on pas Jésus, pauvre comme eux, abandonné comme eux, mais escorté dans son isolement par les perfections apportées avec lui, mais entraînant dans l’ombre de sa pauvreté, toutes les richesses, toutes les consolations, toutes les espérances, tous les bonheurs ?...
Ne pourrait-on leur montrer Jésus, soumis à sa condition secondaire, acceptant l’épreuve avec foi, et apportant pour tous les éprouvés, ses frères, sa doctrine de libre-pensée, de libre travail et de fraternité ?...
Les troisièmes enfants, chers spirites, c’est vous ; c’est vous auxquels les vieux parents représentés par nous, apportent l’arbre de Noël avec toutes ses délices. C’est vous, illuminés par la vérité ; c’est vous, apôtres, chargés d’en propager tous les rayonnements, d’en partager toutes les gâteries, toutes les joies ; c’est vous que nous accoutumons à voir, et penser librement ; c’est vous que nous acheminons doucement, paternellement vers cette vie spirituelle, objet de tous vos vœux, et qui est le prélude et en quelque sorte le stage de la liberté complète.
Mes enfants, fêtez Noël, c’est le jour de la naissance de l’amour et de la vérité, c’est le jour qui a délivré vos âmes et leur a montré que la souffrance est le chemin du bonheur !
Fénelon.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :