Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


LA STATISTIQUE 

Publié par Un spirite sur 23 Janvier 2021, 14:34pm

Catégories : #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme, #Suicide

 

1) Que disent les statistiques sur le suicide ?

Elles disent que nous devons nous inquiéter de ce sujet. Il est nécessaire d'éviter << Les quatre pas >>, car ils nous conduisent à cette tragédie, compliquent notre destin et génèrent des souffrances qui vont se prolonger pendant des siècles. Dans la question 946 du <> Livre des Esprits >>, nous lisons : << Pauvres Esprits, qui n'ont pas le courage de supporter les misères de l'existence ! Dieu aide ceux qui souffrent, et non pas ceux qui n'ont ni force et courage. Les tribulations de la vie sont des épreuves ou des expiations : heureux ceux qui les supportent sans murmurer, car ils en seront récompensés ! >>

2) Quel est le premier pas pour le suicide ?

Nourrir l'idée que face aux problèmes de l'existence, il vaut mieux mourir. Il s'agit d'une pensée fréquente et insidieuse et rares sont ceux qui réchappent. Elle ouvre les portes de l'âme aux influences de mauvais Esprits, toujours intéressés à exploiter nos sentiments négatifs, comme nous avons déjà eu l'occasion d'en parler. 

3) Et quel est le deuxième pas ? 

Imaginer un << coup de pouce >> du destin. Comme Dieu ne l'a pas encore fait, on pourrait bien en prendre l'initiative. Cela commence par une légère impression qui, petit à petit, prend corps dans le for intérieur de la personne. Puis, se développe une sourde révolte contre les situations de souffrance qui lui paraissent ingrates et injustes et elle perd le courage de les affronter. A partir de là, grandit le désir de fuir. 

4) Et quel est le troisième pas ?

L'individu s'avoue à lui-même qu'il veut mourir et commence à réfléchir de quelle façon il quittera la scène, laissant, dans sa conception, cette << vallée de larmes >>. Il y a ceux qui étudient attentivement le sujet, cherchant quelque chose de rapide et indolore et de préférence donnant l'impression d'une mort naturelle ou accidentelle. 

5) Et quel est le quatrième pas ?

C'est le dernier. C'est l'action, la mise en route de l'idée, sans que le malheureux ait conscience du trou noir qu'il ouvre sous ses pieds, et duquel il mettra des siècles à sortir. 

6) Quel pourcentage connaissez-vous de chacun de ces pas ? 

J'ai déjà fait quelques recherches auprès des participants de nos cours sur le Spiritisme. En moyenne, les résultats sont les suivants : 

-- Personnes ayant déjà pensé qu'il serait mieux de mourrir : 50%

-- Personnes ayant déjà réfléchi à la façon de mourir : 22%

-- Personnes ayant déjà arrivé à programmé leur mort : 22%

-- Personnes qui l'on déjà tenté : 6% 

Ce sont des chiffres préoccupants, surtout que dans cette statistique ne sont pas inclus ceux qui sont allés jusqu'au bout de leur intention. Le pourcentage est alors encore beaucoup plus alarmant et encore pire si l'on prend en considération ceux qui simulent une mort naturelle ou par accident. 

7) Et ceux qui se suicident dans un moment de désespoir; vivent-ils ces << quatre pas >> ?

Même dans une situation très critique, un individu attentera difficilement à sa vie s'il n'est pas au moins passé par le premier pas, c'est-à-dire, par l'idée que la vie humaine est un fardeau très lourd et << qu'il serait très bien que Dieu le reprenne ! >>. Cette expression fait partie des pensées de nombreuses personnes qui ne sont pas conscientes de ce qu'elles sont en train de faire sur Terre. 

8) Comment éviter ces pas ?

Il faut surtout éviter le premier. Ne jamais, dans aucune situation, imaginer qu'il serait mieux de mourir. Quand quelqu'un trébuche et perd son équilibre, il a une impulsion vers l'avant lui faisait donner des pas rapides et désordonnés, presque à quatre pattes et la chute est inévitable. Le premier pas du chemin du suicide, peut générer cette << impulsion >> avec de funestes conséquences. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents