Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

VIGILANCE

26 Mars 2014 , Rédigé par Adamczyk Michael

AU NOM DE DIEU

au nom de Dieu les hommes sèment la discorde, la haine, le crime en se décimant réciproquement, en se disant , chacun, détenir la vérité.

Les guerres de religion ont sans cesse ensanglanté l'Humanité et font encore aujourd'hui autant de victimes que les épidémies du passé.

Victime de l'égoïsme dans lequel il s'emprisonne , chaque individu s'arroge les droits qu'il n'accorde point à ses frères.

Dan cet état d'esprit, son dieu est le seul vrai dieu et sa religion, la seule méritant le respect, car prétend-il, elle la seule soutenue par la raison qui ne se trompe jamais.

En se laissant emporter par sa vanité qu'il ne sait pas surmonter vu qu'il se considère le meilleur , il impose sa croyance et parfois même en n'hésitant pas à maudire , à persécuter, à détruire tout ce qu'il trouve devant lui ! valeurs, constructions et vies ...

Et il se croit inspiré par Dieu quand il se met à commettre ces crimes affreux.

plus l'individu s'attache à sa croyance, plus il se montre obstiné, intolérant et cruel.

Dans le passé lointain ou récent, d'incroyables massacres ont été perpétrés au nom de Dieu avec incitation à la férocité et au délire.

L'ardeur de la foi chez de tels personnages détruit la pitié et la clémence , tandis que le fanatisme les pousse à la violence.

Gengis-kan envahissait les mosqués monté sur son cheval et il utilisait des livres considérés comme sacrés comme litière pour les bestiaux,

En même temps, et pour les humilier , il changeait les prêtres présomptueux en garçons d'écurie.

Tamerlan s'amusait à tuer n'importe quel chrétien qu'il rencontrait tandis que Baudoin coupait le cou à tout sarrasin devenu son prisonnier...

Les croisades ont laissé un bilan macabre de plus de deux millions de vies ...

Le général Anhalt et ses soldats chrétiens s'exerçaient à la baïonnette en jetant en l'air les enfants turcs qui retombaient sur les pointes aiguisées.

Les hérétiques d'orient furent écrasés sans merci et les indiens d'Amérique disparaissaient par centaines lorsqu'ils se montraient rebelles à saisir les pièges des religions qu'on leur imposait.

toutes proportions gardées, il y eut peu d'amélioration dans le domaine de la religion comme dans celui de la souffrance des hommes.

Ortodoxes grecs, maronites, anglicans, catholiques et autres se sont disputé la primauté et s'emparent de la foi, plein de mépris pour ceux qu'ils considèrent comme des adversaires insupportables.

De Luther à Calvin , à John Wesley, les chefs de la Réforme ont étendu les zones des dissidences évangéliques, chacun s'attribuant une plus grande part de la vérité qu'il affirme lui appartenir .

les Arabes lancent l'anathème sur les Juifs et vice-versa et, même dans le domaine de la révélation de Mahomet, les tenants des différents courants ou se rangent les interprètes se targuent de la répulsion qu'ils éprouvent au sujet de leurs opposants. Et cela justement au détriment de ce qu'ils prétendent refléter la vérité.

Il est propre à la nature humaine , encore primitive, que d'être belliqueux, séparatiste, présomptueux, hégémoniste ...

au nom de DIEU, pourtant, sois docile, compréhensif et affable.

garde le silence devant les offenses et agis selon la fraternité.

comprends ton opposant et efforce-toi de l'aider.

encourage le bien et vis pour le bien

tiens-toi dans la mansuétude et sème la paix

ou que tu te trouves, réunis, unifie, harmonise.

si l'on te persécute, excuse et continue ton chemin.

DIEU est amour ; et c'est ce qu'à bien souligné l'Apôtre, et ce n'est que par l'Amour qu'il sera compris et accepté.

Charité le but à atteindre

Pense que la charité dans tes actions doit être la lumière qui chasse les ténèbres.

Tant que tu ne comprendras pas que la charité est toujours le meilleur baume pour celui qui la pratique en rattachant le bienfaiteur au nécessiteux , tu resteras dans la phase primaire de la vertu par excellence.

tu pourras partager de la monnaie à pleines mains, si tu n'éprouves pas le sentiment de l'amitié envers l'assisté, tu n'auras pas l'essence même de la charité.

Tu partageras des vêtements et des couvertures avec ceux qui n'en on pas , cependant si tu ne leur apporte pas de la compréhension et de la gentilesse, tu ne dépasseras pas les limites de la philanthropie.,

Tu porteras secours aux malades au moyen de remèdes coûteux , mais si tu n'y ajoutes pas la douceur fraternelle, tu accompliras seulement une petite tâche sans grande importance.

Tu offriras du pain à ceux qui ont faim, néanmoins si ton geste n'est pas empreint de bonté, tu n'auras pas accédé au sens réel de la charité.

Tu distribueras des biens et des objets parmi les déshérités , pourtant, sans la chaleur de ton apport humain envers eux , tu n'auras pas atteint la profondeur de la vertu supérieure.

La charité est quelque chose de plus grand que l'action toute simple d'offrir quelque chose.

il est sûr que ce que l'on donne à quelqu'un se trouvant dans le besoin, lui est utile ; mais pour que la charité soit vraiment faite , il faut que l'amour tienne sa place dans l'acte de bienfaisance, comme l'huile qui nourrit la flamme de la foi.

La charité matérielle remplit les espaces ouverts par la misère socio-économique, partout visible.

Au-delà de ces espaces , il y a tout un monde de besoins chez d'autres personnes qui te frôlent et qui attendent la lumière libératrice venant de ton action.

avoir de l'indulgence envers les ingrats et les agresseurs;

de la compassion devant les présomptueux et les pervers;

de la tolérance envers les offenseurs;

de l'humilité en face du défi créé par l'incohérence;

de la pitié envers l'oppresseur et le despote;

de la prière intercédant pour l'ennemi

de la patience pleine de noblesse devant les provocations et la mauvaise humeur des autres.

de la politesse qui fait sauter les menottes de la grossièreté et de la méchanceté fruits de l'ignorance, responsable de la délinquance et de la folie...

la charité morale est de règle à chaque instant , dans le foyer, dans la rue , dans le travail.

Tout en la pratiquant , souviens-toi aussi de la charité envers toi-même.

JESUS, vivant parmi les hommes, donna par l'exemple des leçons de tous les types de charité.

Il est toujours le plus parfait modèle connu. Et il a montré le charité comme la lumière du geste qui éclaire les ténèbres grâce à l'action de l'amour.

Charité donc, voilà le chemin à suivre , voilà le but à atteindre.

TRANSFORMATION INTERIEURE

les tendances vicieuses aussi bien que les élans vers la vertu procèdent de l'Esprit, agent déterminant de la conduite humaine.

L'organisation cellulaire ne peut répondre des états psychologiques et émotionnels; ceux-ci obéissent aux impressions spirituelles dont ils relèvent; ils apparaissent comme des facteurs d'une attitude ou de l'autre.

La matière organique dépourvue de spontaneïté exceptés les phénomènes qui lui sont inhérents, est, grâce aux automatisme ataviques,le résultats des acquisitions éternelles de l'Esprit qui s'en revêt, afin d'accomplir les expériences nécessaires à son évolution.

L'hérédité , transmissible par les gênes et les chromosomes, se charge d'attribuer d'innombrables caractères morphologiques et physiologiques. Mais elles n'exercent pas d'influence prépondérante sur les caractères psychologiques et moraux qui, eux, relève de l'être spirituel, déterminant les éléments utiles au progrés et promoteur des ressources indispensables au processus de croissance ou il s'engage en tant qu'esprit.

Refuser la valeur des données spirituelles dans les phénomènes de réincarnation de l'homme amènerait à faire de lui un amoncellement de tissus fragiles rassemblés ou écartés, au hasard.

La vie personnelle détermine , à travers les expériences de chaque être, les directives pour ses futurs acquis.

Les vices et les crimes de même que les vertus, le sacrifice et le dévouement , appartiennent à l'âme qui les laisse apparaître aux moments donnés, selon son degré d'évolution.

Vincent de Paul et François de Salles , connus par leur amour envers les malheureux, libérèrent les forces puissantes qu'ils avaient en eux, au service de la charité et d'un dévouement sans limites.

Ana Nery et Eunice Weaver, émues par la souffrance humaine, se sont oubliées elles-même pour se vouer ; la première aux combattants blessés, la seconde au sauvetage des enfants sains, fils de lépreux.

Eichmann et d'innonbrables bourreaux nazis, caressaient tendrement leurs propres enfants après avoir envoyé chaque jour, des milliers d'autres enfants et d'adultes aux fourneaux d'extermination, dans différents endroits des pays occupés.

Tamerlan mettait le feu aux villes conquises avoir fait égorger las survivants, pour s'endormir trenquillement , ensuite , à côté de ceux qu'il aimait.

Des hommes et des femmes pleins de vertus ont toujours fait preuve du gran amour qu'ils portaient en eux-mêmes ; de la même façon que des sicaires et des criminels assoiffés de sang ont laissé voir depuis l'enfance , la cruauté meurtrière qui les animait.

L'habitude du vice profondémént greffé, survit et impose ses caractéristiques d'une incarnation à l'autre, assurant sa continuité.

De la même façon , les efforts salutaires dans le bien et dans la vertu surgissent depuis la profondeur de l'âme et mènent à la victoire les labeurs édifiants.

Toute action actuelle possède donc dans ses schémas dans d'autres actions qui l'ont précédée et qui restent nettement marquées dans les archives profondes de l'être.

Tu te trouves sur terre pour enterrer les vices et donner des ailes aux vertus.

En remplaçant la mauvaise habitude par la bonne, le faux ouvrage par l'ouvrage valable, tu corrigeras un penchant moral négatif tout en créant des conditions saines, propices à ton propre bonheur .

Transforme les vices latents encore aujourdh'ui en toi-même, en vertus pour demain, cela est à ta portée maintenant.

Libère-toi donc, par ton effort et par ta valeur morale, du mauvais génie qui te tient , des passions troublantes qui t'inquiètent; renouvelle-toi pour le bien par le bien qui provient de l'Eternel bien.

action équilibrée

afin que tu réussisses des progrès personnels, il te faut maîtriser tes réactions.

tu réagis d'après l'instinct, atteint par le mécanisme automatique de la défense personnelle.

tu attaques ton système nerveux en ne résistant pas à la colère ou à la révolte qui te bouleversent et t'emprisonnent, en ouvrant le terrain aux futures anomalies émotionnelles.

Il faut absolument que tu apprennes à réagir rapidement, en évitant les désordres successifs qui provoquent des attitudes déconcertantes.

Employer le mot juste à l'instant précis est une mesure heureuse qui traduit l'état mental équilibré devant les évènements. Toutefois, si quelque réaction malheureuse se produit par rapport à des gens ou à des situations, entreprends une révision mentale de telle attitude et redresse-toi.

Il y a des moments ou tu dois répondre et agir avec énergie, avec décision, mais sans agressivité et sans colère.

Le calme qui découle d'une conduite mentale ordonnée te porte à agir correctement, s'il ne fait pas partie de tes habitudes, recherche le par des exercices de la volonté et de la prière. Au moyen de la prière , tu le recevras du Christ en te conservant intimement attaché à Lui.

Ta bonne volonté et ton effort te rattacheront à la Source Créatrice de Vie.

Ceux qui t'aiment, t'entendent en fonction de ce que tu es par rapport à eux et non pas d'après ce que tu dis, pas tous cependant, car tes paroles reflètent souvent ton état intérieur.

Exprime-toi sans préciosité romantique mais sans agression non plus.

De la pensée à la parole et de celle-ci à l'action, entreprends un effort vers l'élévation de la conscience.

Tu prendras l'habitude d'agir en pensant d'abord, au lieu de réagir pour penser après.

Lorsque tu agis, tu réussis.

Lorsque tu réagis, tu te repends plus tard.

Les actions organisées mènent à la réussite.

Les réactions successives mènent au désordre.

Ton existence physique fait partie d'un ensemble d'expériences préparées à l'avance, à travers lesquelles s'organisent tes activités futures.

Vis de telle façon que chaque action se fasse suivre d'un effet salutaire en t'offrant la possibilité de progrès et de libération intérieure.

L'action suivie dans le bien constitue l'expression la plus élevée de l'amour de DIEU et nous sert de point de repère à n'importe quel moment.

CESAR ET DIEU

Le monde a ses caprices et ses exigences qui déterminent la conduite de l'homme.

Il le rend esclave ou il lui donne la Liberté, en le poussant à la ruine ou vers la gloire.

Pour vivre dans le monde , il faut se plier à ses exigences.

Toutefois, l'homme est quelque chose de plus que son état transitoire dans son enveloppe charnelle.

C'est en s'habillant de chair , pour se désincarner plus tard, que l'Esprit se sert de la Terre dans un processus éducatif qui lui permet de s'améliorer et de croître.

Le Christ lance un appel permanent à la conscience humaine,

La vie de l'Esprit, parce qu'elle précède et qu'elle survit au corps, se fait sentir à travers la mémoire de tous, en imposant ses règles et ses impulsions.

Même si l'individu veut fuir la réalité spirituelle, ,il la retrouve , il la retrouve , inévitablement, à la base même de son existence.

Ce n'est que lorsque l'Être se trouve assigé par la révolte et par le désespoir le plus total, qu'il se laisse sombrer dans la négation de cette réalité spirituelle, la refusant et la combattant systématiquement.

Héritier de ses propres actes,l'Esprit connaît la destinée qui l'attend en raison des répercussions fatales de l'état de l'Esprit sur la constitution biologique.

Les gens se troublent souvent dans ce diptyque " le monde " et " le Christ" .

Il aspirent à la vie spirituelle et cependant ils investissent toutes leurs ressources dans la recherche du plaisir quotidien.

Ils recherchent la Spiritualité tout en se laissant aller aux expériences engourdissantes de la chair.

Il faut définir la préparation de l'avenir par le présent.

Le monde lui-même n'est pas responsable de la défection des individus; c'est la conduite de chacun ou il se trouve, qui répond de lui.

Si l'on se soumet aux règles du monde, disciplinées et promotrices du progrès, on ne sera pas amener à le "quitter" en le haïssant ou en s'opposant à lui; il suffit de ne pas se laisser devenir son esclave ni se soumettre aux exigences temporelles fruit du dérèglement des passions.

L'homme s'attache aux frivolités et aux fatuités et il s'y laisse prendre d'une telle manière qu'il rend indispensable le superflu en s'épuisant à garder les aspects extérieurs pourtant tout à fait illusoires.

L'escalier conduisant à la perfection et dont les marches doivent être montées pas à pas, a cependant ses bases enfoncées dans le sol qu'est le monde.

Vivre dans le monde de façon probe, avec sobriété et liberté doit être notre conduite naturelle nous permettant ainsi de le quitter sans angoisse, sans regret et sans desespoir une fois le moment du retour survenu.

Il est facile de comprendre qu'à la question du pharisien quant au tribut dû à César, Jésus ait répondu avec lucidité : "donnez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu".

Il convient d'accorder à chaque exigence, le respect qu'elle mérite et l'attitude convenable.

Parfais dans le monde, ta réalisation éternelle à travers l'amour, en t'élevant et en agissant au bénéfice d'autrui.

Accomplis les labeurs humains sans oublier le but transcendant et prééminent à atteindre.

En accomplissant tes devoir humains, tu accomplis aussi tes engagements supérieurs.

Tu ne regretteras jamais de vivre dans le monde, sans appartenir au monde, le long de ton existence.

Devant chaque circonstance et à chaque moment, agis avec la conscience de l'amour et tu ne te tromperas jamais ni devant César, ni devant Dieu.

le bien , action d'amour

n'importe comment, le temps s'écoujle et passe...

L'inquiétude d'hier est aujourd'hui devenue évènement du passé.

Les voeux et les craintes de jadis sont à présent des faits qui persistent dans notre mémoire, marqués de joies ou de douleurs selon leur nature.

l'enfance rieuse cède la place à l'adolescence exubérante que l'âge mûr offrira à la vieillesse et à la mort du corps, si celle-ci n'arrive pas avant.

c'est donc une attitude de sagesse, en toute circonstance, que d'agir dans le bien.

l'action maléfique laisse de l'amertume dans le coeur; elle marque son auteur qui s'attire ainsi tôt ou tard, une récolte de malheurs.

Les excés de toute nature, malgré l'illusion du moment provoquent des troubles dans le futur.

Seul l'amour du devoir, et du bien, offre l'assurance d'un présent radieux, fait d'hiers et de lendemains pleins de lumière.

Quoi que tu fasses, dans le domaine du bien, fais-le avec amour.

L'amour que tu offres, donne-le au bien.

Tout le bien pratiqué avec amour allume la lumière qui ne s'éteint jamais et qui procure du bonheur.

La vie n'aurait ni sens ni signification si ce n'était l'amour du bien.

Celui qui atteint la cime de la montagne bénit le terrain conquis et se repose sur le sommet riche de beauté après tout l'effort entrepris.

Le bien et atteint au moyen de pas sûrs appuyés sur des actions orientés par l'amour.Ne laisse pas les heures défiler devant toi sans les enrichir d'amour et de bénédictions.

Si tu ne peux pas être une étoile, deviens un simple lumignon.

Si tu ne réussis pas à transformer le monde, efforce-toi de te transformer toi-même.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :