Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


Action des Esprits autour de nous

Publié par Un spirite sur 21 Février 2021, 10:58am

Catégories : #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

 

C'est à travers la pensée et la volonté que les Esprits peuvent agir sur nous, à travers nous ou autour de nous. Comme dans les communications que l’on obtient dans une réunion spirite, cette action se fait à l’aide de fluides.

On trouve des fluides de partout. Pour le spirite, les fluides, que les Esprits peuvent utiliser pour entrer en contact avec les incarnés, sont un des plusieurs états dans lequel le fluide cosmique universel, la matière élémentaire primitive, peut se présenter. Ils sont une sorte de matière impondérable, invisible et impalpable. Les Esprits vivent dans une atmosphère de fluides. Ils extraient de cette atmosphère ce dont ils ont besoin. Ils les agglomèrent, les dispersent, leur donnent forme et changent leurs propriétés. Selon Allan Kardec, l'atmosphère fluidique est le grand bureau ou laboratoire du monde spirituel. En agissant sur les fluides, les Esprits ont des influences sur eux-mêmes et sur les autres Esprits, sur le monde fluidique et sur le monde matériel. Les fluides, eux-mêmes, sont neutres, ils ne possèdent pas des caractéristiques propres. Ce sont le type de pensées et de sentiments de l'Esprit qui leur impriment certaines qualités. Les bons fluides sont le résultat de pensées et de nobles et purs sentiments. Les pensées et les sentiments inférieurs, incorrects, impurs, génèrent de mauvais fluides. Entre eux, les fluides peuvent se combiner, se repousser ou se modifier. Des fluides similaires se combinent ; les contraires se repoussent ; les faibles cèdent aux plus forts ; les bons prédominent sur les mauvais. Les fluides se renforcent de bonnes ou mauvaises qualités par la réitération des impulsions correspondantes qu'ils reçoivent de l'Esprit. Les conditions créées par l'action de l'Esprit sur les fluides peuvent être modifiées par de nouvelles actions du même Esprit ou d’autres Esprits.

Les effets sur le périsprit puis sur le corps

Le périsprit absorbe avec facilité les fluides externes parce qu'il a une nature identique et aussi fluidique. Absorbés, les fluides agissent sur le périsprit, causant de bons ou de mauvais effets, selon leurs qualités. Dans le cas d'un Esprit incarné, comme nous, le périsprit, à son tour, ira réagir sur l'organisme physique avec lequel il est en contact moléculaire. Ainsi, si les fluides sont bons, ils produiront dans le corps une impression salutaire et agréable ; s’ils sont mauvais, l'impression sera pénible et inconfortable. Si l'action de fluides mauvais est intense, en grande quantité et de façon insistante, elle pourra déterminer des désordres physiques et certaines maladies n'ont pas d'autre cause que celle-là. Les bons fluides, par contre, sont bénéfiques et peuvent même guérir. Avec ses pensées et ses sentiments habituels, l'Esprit, incarné ou non, influe sur les fluides de son périsprit et lui donne des caractéristiques propres. Comme l'Esprit a constamment des fluides qui l’accompagnent dans tous ses mouvements, il est enveloppé par eux, ce qui forme une aura qu’Allan Kardec a appelée atmosphère individuelle. Il y a quelques différences entre l'aura de l'incarné et celle du désincarné parce que, chez le désincarné, l'aura est résultante seulement d’émanations périspritales et chez l'incarné, c’est la diffusion des champs énergétiques qui partent du périsprit et se mélangent avec la source des radiations des cellules du corps. Les médiums peuvent parfois observer l'aura de quelqu'un, incarné ou non. Mais tous ne savent pas bien évaluer et interpréter ce qu'elle indique ; elle peut être seulement un état spirituel ou un état physique momentané comme un état dépressif ou une infirmité. L’aura ne représente pas toujours la condition courante d’une personne.

Une syntonie dans la façon de penser et de sentir

En établissant un ajustement de longueur d'onde vibratoire entre nous et ceux qui pensent et sentent de la même façon que nous, on peut mettre en place une syntonie, une communion de pensées. On produit alors un certain type de fluides et les Esprits qui produisent ce même type de fluides peuvent combiner leurs fluides avec les nôtres ; on établit alors une affinité fluidique. Lorsqu’on offre une syntonie et une combinaison de fluides pour le mal, on ouvre une porte aux Esprits inférieurs. Si au contraire, on élève ces pensées et l’on prie avec amour et charité, on peut alors avoir l’intervention d’Esprits bienveillants comme dans l’histoire de Cokeville. Pratiquez une auto discipline et des prières évitent ou corrigent des influences négatives des autres sur nous ou de nous sur les autres. Avoir une vie correcte et fraternelle produira une aura de bons fluides, laquelle fonctionnera comme une vraie cuirasse fluidique, éloignant ou, au moins, neutralisant les mauvais fluides qui nous sont adressés. Par conséquence, il convient d'éviter les endroits mauvais parce que les fluides qui existent nous sont préjudiciables. Si l’on ne peut pas les éviter ou si l'on a besoin de les affronter pour des tâches d'aide sociale et de charité, on doit élever ces pensées en se surveillant et en priant, puis, en ne restant là que le moins de temps possible.

Les passes magnétiques

Les passes sont une transmission volontaire et délibérée de fluides, d’énergies psychobiophysiques selon Emmanuel et elles sont bénéfiques. Certaines personnes possèdent des fluides en abondance et peuvent en donner à ceux qui en manquent. L'action fluidique est sans avoir recours à un quelconque instrument ou gadget, et sans un positionnement physique particulier de celui qui émet ou reçoit les fluides. L'effet des passes est bon lorsque celui qui les reçoit est réceptif et assimile bien les fluides transmis. Il y a donc nécessité d’avoir une préparation préliminaire de la pensée et de stimuler la foi pour être apte à bien recevoir cette aide. Elle devient durable lorsque la personne maintient, à travers sa bonne conduite, ses pensées et ses sentiments, vers un meilleur état. Si la personne ne se modifie pas vers le meilleur dans sa façon d'agir, elle va de nouveau subir un désordre fluidique et un déséquilibre spirituel. On trouve ici le sens des paroles de Jésus dans : « ...Ne pêche plus désormais, de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire. » dans Jean 5. 14 Les passes sont comme un médicament. On doit les demander seulement quand on ne peut pas produire par nous-mêmes de meilleurs fluides, même si on élève notre pensée et si on utilise notre volonté en priant et en faisant le bien. On ne reçoit pas simplement des passes donnés par son prochain de bonne volonté sans un effort pour maintenir notre équilibre physique et moral, sinon on dépense des forces sans utilité.

Source : Bulletin “Le Spiritisme” N° 73

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents