Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


LE CHEMIN DU BONHEUR

Publié par Un spirite sur 29 Septembre 2020, 14:53pm

Catégories : #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

LE CHEMIN DU BONHEUR
OCTOBRE 1874

Quand nous venons ici vous apporter toujours les consolations et les espérances ; quand nous faisons pleuvoir sur vous les fluides qui rendent les hommes bons et forts ; quand, sans cesse occupés de vous, nous vous tendons la main pour vous éviter les chutes ; quand, penchés sur vos intelligences nous les éclairons et les transformons afin de les rendrent aptes aux travaux de l’avenir ; quand nous essayons tous les moyens de vous attirer et de vous conduire, nous n’avons pas d’autre motif que celui de faire de vous des hommes supérieurs, capables de nous aider avec fruit, et prêt à le faire.
J’appelle ce soir votre attention sur ce point, et je vous dis que vous devez faire avec nous tout ce que vous pouvez afin de sortir de nos mains, parfaits. Parfaits, je le répète, parfaits en ce sens que vos pensées, que vos actions doivent être dirigées vers le même but, but de travail et de perfectionnement général.
Je ne viens point ici m’appesantir sur vos faiblesses, sur ces petites fautes journalières inhérentes à l’incarné et dont je serais presque tenté de dire qu’il est irresponsable, car ces mille petits nuages dans votre existence doivent se dissiper complètement lorsque apparaît à l’horizon le grand soleil régénérateur qui s’appelle : amour.
Si vous étiez esprits ces imperfections ne vous atteindraient plus et vous pourriez travailler sans fatigue avec la satisfaction constante de celui qui voit diminuer sa tâche ; vous pourriez vous dévouer avec le bonheur de celui qui voit que son dévouement profite ; mais vous êtes incarnés, vous n’avez point toutes ces jouissances, nous devons nous contenter de ce que votre bonne volonté nous donne, et vous exhorter à tomber aussi peu que possible.
L’homme parfait, vous le savez, est celui qui sait le mieux mettre en pratique la maxime fraternelle.
Tout pour tous ! Qui aime son prochain sincèrement, saintement, sans faiblesse et sans passion. C’est celui qui accepte l’épreuve sans contestation et sans orgueil ; c’est celui qui travaille courageusement en comprenant ce qu’il fait.
Je l’espère pour vous et je le crois, vous êtes sur ce chemin ; ne vous inquiétez donc point des moments sombres de votre vie, ne vous inquiétez de ce que vous appelez les défauts que pour effacer petit à petit ces ombres qui vous cachent l’avenir.
L’avenir, réalité et non rêve ! L’avenir que vous avez déjà engagé, que vous préparez, avec lequel vous comptez dès maintenant. L’avenir de travail sérieux avec la possession complète de vos facultés, la liberté de vos pensées et de vos actes, l’avenir radieux que vous achetez dans le présent sombre.
Point de faiblesses, plus de doutes ; les doutes sont des entraves, les faiblesses des fatigues inutiles ; encore quelques pas sur la route épineuse et vous sentirez les éblouissantes clartés de cet avenir heureux vous pénétrer et renouveler vos forces. Union, foi, persévérance !
Darboy.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents