Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


LES EFFETS, LES DIFFICULTES POUR LE DETACHEMENT

Publié par Un spirite sur 19 Août 2022, 11:35am

Catégories : #Allan Kardec, #Ange gardien, #Centre spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme, #VICTOR HUGO

1) Les suicidés éprouvent-ils tous les mêmes expériences ?

Oui, malgré quelques différences relatives au style de mort qu'ils se sont donné et à leur stade d'évolution.

Plus un homme est évolué sur un plan culturel, plus il a de discernement, et plus son corps spirituel devient subtil. Par conséquent, plus pesant sera son rééquilibrage face au mal pratiqué envers son prochain et envers lui-même, à cause de ses excès, ses vices, ses déséquilibres et du suicide par lui-même.

2) Après avoir fait le terrible constat qu'il n'a pas atteint son objectif, c'est à dire, qu'il n'est pas << mort >> et qu'il a constaté les perturbations causées à son périsprit, y a-t-il quelque chose de plus qui afflige le suicidé, tout de suite après son acte funeste ?

Les suicidés sont confrontés à de grandes difficultés pour se détacher de leur corps physique.

Ils subissent, selon ce qu'ils nous racontent, des tourments indescriptibles que le plus morbide des auteurs d'histoires d'épouvante ne serait pas capable de concevoir : la plus ignoble sensation étant d'être dévoré par des vers. 

3) Peuvent-ils être dévorés par des vers ?

Bien sûr que non ! Cependant, comme l'Esprit reste attaché à son cadavre par des liens fluidiques qui forment le '' cordon argenté '' dont nous parlent nos guides spirituels, l'attaque des vers va se répercuter sur l'esprit, lui donnant l'impression que quelqu'un est en train de le dévorer vivant. 

4) Par compassion, les guides spirituels, ont-ils le pouvoir de détacher rapidement l'Esprit de son corps ?

S'ils ne le font pas, c'est avant tout par miséricorde .

Un détachement trop rapide empêcherait l'esprit de surmonter les épreuves dues à ces expériences physiques et à ce type de mort. En effet, cela rendrait pire sa condition dans le monde Spirituel. Le laisser rattaché à son physique est un moindre mal. 

5) Ce problème n'atteint-il que les suicidés ?

Il atteint tous ceux qui ont été esclaves de passions, de vices et d'intérêts liés à la vie physique, sans aucun caractère élevé. Il atteint aussi tous ceux qui n'ont jamais cultivé aucune spiritualité, ni aucun détachement des choses matérielles, ni réalisé un seul effort de fraternité.

Plus l'esprit est compromis dans des intérêts matériels, plus difficile sera son retour vers la Patrie Spirituelle. 

6) Cette situation peut-elle se prolonger indéfiniment ?

Normalement, avec la décomposition du corps, ces attaches avec le périsprit se libèrent petit à petit. En quelques jours, l'Esprit est libre. Et il reste rarement au cimetière, lié à son cadavre lorsqu'il s'en est détaché. 

7) L'Esprit à-t-il conscience de cette situation ?

Il a conscience de sa souffrance mais ne comprend pas bien ce qui lui arrive. Il s'imagine dans un lit d'hôpital abandonné par sa famille et par ses amis.

La solitude est l'un de ses plus grands tourments.

8) Cette période passée à côté de sa dépouille laisse-t-elle des séquelles ?

Il reste la terrible sensation d'être enterré vivant qui pourra même se répercuter dans les futures existences.

Beaucoup de gens ont peur de se réveiller dans leur tombe. Ils pensent souvent à la crémation pour éviter cette possibilité probablement parce qu'ils ont vécu une expérience de cette nature dans l'une de leurs précédentes vies. De là vient la peur . 

 

Si vous avez besoin d'aide pour en parler, n'hésitez pas a m'envoyer  un message directement via le formulaire, je vous contact rapidement. Bien à vous.

 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=837&v=ZoaCfYuOO5M&feature=emb_logo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents