Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


Obsession et désobsession

Publié par Un spirite sur 3 Juillet 2022, 10:20am

Catégories : #Allan Kardec, #Ange gardien, #Centre spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

L’OBSÉDÉ.

La Doctrine Spirite nous informe que l’obsédé est avant tout une victime de lui-même. On le décrit ainsi dans le dictionnaire : importuné, tourmenté, poursuivi. Selon Joanna de Angelis : Prison intérieure, […] « Geôle personnelle » où se maintient une grande majorité sans lutter pour se libérer, accommodée aux vices et attachée aux erreurs.[…] Obsédés ! Chacun portant en lui un nombre infini de problèmes, qu’il ne sait pas préciser. […] L’obsédé est un bourreau d’hier et qui, aujourd’hui, se présente comme une victime. Ou encore un complice de crimes, que l’associé des ténèbres ne veut pas perdre, en faisant tout pour le réduire dans sa trajectoire. Les épreuves qui l’affligent sont des opportunités de réajustement, un avertissement pour la nécessité de se moraliser. Se sentant alors contraint par le bourreau spirituel, il prendra plus vite conscience du grand travail à réaliser : transformer la haine en amour, la vengeance en pardon, en s’humiliant pour être pardonné à son tour. (1) L’Évangile nous donne d’innombrables exemples d’obsédés, comme ceux cités par Emmanuel. Mathieu rapporte que les obsédés géraséniens devenaient féroces, Marc se réfère à l’obsédé de Capharnaüm, de qui se retire un malheureux obsesseur en criant à haute voix contre le Seigneur ; Luc rapporte l’épisode dans lequel Jésus avait guéri un jeune fou, son persécuteur invisible s’éloignant juste après l’avoir jeté à terre, en des convulsions épileptoïdes, et Jean se réfère à des Israéliens positivement obsédés, qui ont lancé des cailloux sur le Christ, sans raison, à la Fête de la Dévotion. Parmi ceux qui ont suivi Son chemin, il y a eu diverses obsessions et psychoses. Marie-Madeleine, qui allait devenir la messagère de la résurrection, avait été victime des entités perverses. Pierre souffrait d’une obsession récurrente. Juda avait été aveuglé par une obsession fulminante. Caïphe était paranoïaque. Pilate avait des accès de peur. Le jour de la crucifixion, nous voyons le Seigneur entouré de toutes les obsessions possibles, au point d’avoir été considéré par la foule inférieur à Barrabas, un malfaiteur et un obsédé vulgaire. Enfin, comme pour nous laisser une leçon précieuse de charité envers les malades mentaux, déclarés ou non, qui pullulent dans le monde, le Divin Ami préfère quitter la Terre entre deux voleurs, que la Science d’aujourd’hui qualifierait de cleptomanes obstinés. (2) RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES 1. SCHUBERT, Suely Caldas. Obsession et désobsession. Première Partie. Chap. 11 (l’obsédé). 2. XAVIER, Francisco Cândido. Seara dos médiums. Par l’Esprit Emmanuel. Item : Obsession et Jésus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents