Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


Le récit biblique de la création a été falsifié : Johannes Greber

Publié par Un spirite sur 26 Avril 2022, 09:47am

Catégories : #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

« Malheureusement, ces vérités, qui étaient à l’origine mentionnées dans le récit biblique de la création, ont été supprimées. Il en reste très peu. Il n’est plus nulle part question de la création des Esprits, il ne reste que quelques bribes de la révolte, du combat et de la défection de ceux-ci. On ne parle pas des sphères, des plans d’évolution, ni de l’incorporation des corps fluidiques dans la matière terrestre. Quand votre Bible parle de la création terrestre, elle la présente comme une nouvelle création, indépendante de la création des Esprits et de la défection d’une partie du monde spirituel. La version originale de la Bible contenait toutes ces vérités. Les version postérieures sont l’oeuvre de l’esprit du mal, afin de cacher aux hommes ce qui constitue le plan de rédemption de Dieu. Il fallait cacher à l’humanité la si consolante vérité qu’à la fin tout retournera à Dieu : Voilà ce qui est bon et ce qui plaît à Dieu notre Sauveur, lui qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité (Timothée 2 : 3 - 4). Ramener tout à Dieu est également le but de la création matérielle 95.

Les puissances des ténèbres avaient tout à gagner en propageant les doctrines de la désespérance, du découragement et de l’enfer éternel, aux portes duquel un de vos poètes place cette inscription amère : Vous qui entrez ici abandonnez toute espérance. De telles paroles sonnaient bien aux oreilles des maîtres de ces lieux infernaux, bien mieux que la doctrine d’un Dieu compatissant. Il est vrai que Dieu châtie dans son juste courroux, mais il ne s’obstine ni dans la colère, ni dans le châtiment. Dieu pardonne à ses enfants en les rappelant à Lui. On s’est plu à profaner la vraie notion de Dieu en brandissant l’épouvantail des supplices éternels. Ainsi on a rendu plus difficile la réalisation du plan de rédemption de Dieu. Afin de redonner l’espoir aux hommes couverts de péchés et meurtris par les souffrances, Dieu avait pourtant fait proclamer cette consolation inspirée par son amour infiniment compatissant : Même si une femme peut oublier son nourrisson, moi je ne t’oublierai pas (Isaïe 49 : 15). Beaucoup de passages de votre Bible ont eu le sort d’un grand nombre de fresques peintes par de grands maîtres sur les murs de vos anciennes églises. Plus tard, d’autres peintres sont venus et ont barbouillé les originaux ou les ont recouverts d’une couche de peinture représentant des scènes ordinaires. Lorsqu’on lave et gratte avec précaution ces couches rajoutées, il arrive que les peintures originales ressortent. Ces chefs d’oeuvres de grands maîtres redécouverts font alors votre admiration. On a donc dénaturé au cours du temps l’image de la vérité, telle qu’elle se trouvait dans le texte original de la Bible96. Des gens induits en erreur ajustèrent et adaptèrent les textes à leur époque. Ce qu’ils ne comprenaient pas fut laissé de côté ou associé à des commentaires inexacts. Ceux qui vinrent après corrigèrent à nouveau les textes, procédèrent à des additifs ou des suppressions97. Ainsi la vérité fut non seulement altérée, mais certains changements rendirent la parole de Dieu ridicule. Un poète à forgé cette formule : Les livres ont leur destin. La Bible a malheureusement subit le sien. Beaucoup de son contenu a disparu, beaucoup a été ajouté et qui ne correspond pas à la vérité. En niant cette évidence et en considérant que la Bible telle qu’elle est aujourd’hui est la véritable version, certaines de vos Eglises ne servent pas la cause de Dieu, mais elles lui nuisent grandement. Car même une personne peu cultivée doit admettre, si elle lit la Bible attentivement, surtout le récit de la création, que beaucoup de ce qui est dit ne peut pas correspondre à la vérité. Au sujet des falsifications survenues dans l’Ancien Testament, Dieu s’en plaint par l’intermédiaire du prophète Jérémie : Comment pouvez-vous dire : nous sommes sages et la Loi de Yahvé est chez nous. Vraiment c'est en mensonge que l'a changée le style mensonger des scribes. Les sages seront honteux, consternés et pris au piège. Voilà qu'ils ont méprisé la parole de Yahvé ! Qu'est donc la sagesse pour eux ? (Jérémie 8 : 8 - 9). D’autres vérités de l’Ecriture Sainte ont été rendues de manière incorrecte par les traducteurs qui ont supprimé certains mots et certaines expressions du texte original, au point de rendre le sens exact méconnaissable. Ce que je t’ai dit t’explique pourquoi le récit biblique de la création est tout à fait confus et obscur. Quelques indications éparses laissent encore filtrer une petite lueur de vérité. Par exemple, il est question dans ce récit de phases, des phases d'évolution du monde matériel. Mais telles qu’elles sont indiquées, ces phases ne sont pas conformes à la réalité, ni par le nombre, ni par la succession, ni par l’ordre mentionné. Ceci est vrai aussi pour la création des premiers hommes. Là, la création des Esprits se confond pêle-mêle avec l’incorporation des premiers Esprits dans un corps physique humain98. Dans le premier chapitre de la Genèse, il est dit que Dieu forma l’homme comme le dernier élément de sa création. La terre, les végétaux et les animaux avaient déjà été créés, puis : Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa. Dieu les bénit et leur dit : Soyez féconds, multipliez vous (Genèse 1 :27 - 28).

Il est vrai que Dieu avait créé à son image les deux Esprits Adam et Eve, mais c’était bien avant leur chute, bien avant qu’ils furent incorporés pour la première fois dans un corps humain. Il est vrai qu'ils furent créés comme Esprits mâle et femelle et que Dieu les bénit afin qu'ils croissent et se multiplient. Mais tout ceci n'a pas eu lieu après la création de la Terre, des végétaux et des animaux. Il s'agit de la création de ce « dual » en tant qu'Esprits. Si Dieu crée quelque chose à son image, cela ne peut être que sous forme d'esprit. Car Dieu est esprit, il n'est qu'esprit et non pas matière. Ce qu'il crée à son image n'est également qu'esprit, non pas à moitié esprit et à moitié matière, comme le sont les hommes sur la Terre. La suite des détails du récit biblique au sujet de la création de l'homme comporte encore d'autres contradictions importantes. Ainsi, il est dit par la suite, que Dieu forma l'individu mâle quand : il n'y avait encore aucun arbuste sauvage sur la terre et aucune herbe des champs n'avait encore poussé (Genèse 2 : 4b). Rien de vivant n'existait, tandis que l'on venait de nous annoncer précédemment que l'homme avait été créé après tous les êtres vivants. La suite explique que Dieu forma l'homme à partir de la poussière du sol et plaça cet être vivant sur une terre totalement nue. Après quoi, Dieu aurait planté un jardin en Eden et y aurait placé l'homme qu'il avait formé. Ce n'est qu'après cela que Dieu aurait fait pousser du sol toutes sortes de beaux arbres et de fruits comestibles destinés à être cultivés. Donc, selon ce récit, rien n'existait sur la terre auparavant. Nous constatons une contradiction à chaque phrase. Si tu rapproches cette interprétation si confuse de la représentation véridique que je t'ai communiquée, tu comprendras que le paradis correspond à la sphère spirituelle dans laquelle Dieu relégua les Esprits après leur révolte, en guise de châtiment. C'est là que séjournaient les suiveurs moins coupables, afin d'être mis à l'épreuve. Là s'élevait l'arbre spirituel de la connaissance du Bien et du Mal, c'est à dire le commandement de Dieu qui représentait l'épreuve de cette sphère, et dont les Esprits ne connaissaient pas la portée. Le respect ou le non-respect de cette injonction devait mettre en évidence les sentiments des Esprits qui séjournaient dans la sphère du paradis. Il fallait vérifier s’ils se rangeraient du coté de Dieu ou s’ils rallieraient définitivement le parti de Lucifer. S’ils sortaient vainqueurs de l’épreuve en obéissant à Dieu, cela les ramènerait à l’arbre de la vie, au coeur de la magnificence de Dieu. La violation de l’interdiction, les conduirait à l’arbre de la mort et signifierait le départ du paradis vers la sphère ténébreuse de Lucifer. Ce serait le jour de la séparation totale de Dieu, le jour de leur mort spirituelle : Le jour où tu en mangeras, tu encourras la mort (Genèse 2 : 17). Tu comprends à présent pourquoi Adam a dû garder le paradis99. Il devait se garder lui-même et empêcher les autres de céder à la tentation de désobéir à Dieu. Tu comprends également pourquoi la Bible rapporte que Dieu, après avoir expulsé les Esprits infidèles du paradis, plaça à l’entrée du jardin d’Eden les chérubins qui devaient interdire le retour des Esprits chassés. Ces Esprits avaient fait leur choix en obéissant au prince de l’abîme et les sphères des ténèbres furent leur lot. Les Esprits tombés n’auraient plus accès au paradis jusqu’au jour où ils se trouveraient à nouveau sur le chemin du retour à Dieu. Ils seraient alors admis à pénétrer une nouvelle fois dans cette sphère de bonheur qui est l’antichambre de la sphère céleste. Ils pourraient revenir au jardin spirituel d’Eden pour en entreprendre l’ascension, vers les splendeurs dont ils avaient été chassés par leur propre faute. Contrairement à la vérité des faits, votre Bible rapporte sur un ton sarcastique des paroles attribuées à Dieu au moment où des masses innombrables de ses enfants vécurent le malheur indicible d'une séparation complète avec le royaume de Dieu : Voilà que l'homme est devenu comme l'un de nous, pour connaître le bien et le mal. Maintenant qu'il n'étende pas la main pour prendre aussi l'arbre de la vie afin d'en manger et de vivre pour toujours (Genèse 3 : 22). C'est ainsi que s'exprimerait un démon, mais non un Dieu infiniment bon. En vérité, il s'agit des paroles de Satan qui tournait en dérision les Esprits séduits. La volonté de Dieu n'était elle pas au contraire que les Esprits cherchent à atteindre l'arbre de la vie après leur première chute ? Ainsi les Esprits seraient retournés à Dieu en se soumettant à lui. Hélas, les puissances obscures voulaient empêcher, coûte que coûte, les premiers bénéficiaires de la miséricorde divine d'atteindre l'arbre de la vie et de revenir à Dieu qui avait créé la sphère de retour au bien. Si Lucifer l'avait pu, il aurait empêché la création de ces sphères de progrès spirituel et la création du monde matériel. Sans ces mondes de retour au bien, il pouvait exercer sans entrave son pouvoir despotique sur ces Esprits révoltés, sans crainte de n’en perdre aucun. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents