Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


EN PREVISION DE LA LUTTE, HEUREUX, AYEZ COMPASSION DE CEUX QUI SOUFFRENT, LE BEAU FAIT AIMER LE BIEN

Publié par Un spirite sur 20 Février 2022, 10:20am

Catégories : #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

EN PREVISION DE LA LUTTE

FEVRIER 1875

Spirites, je viens vous apporter des forces, vous allez en avoir besoin. Vos croyances vont être attaquées, critiquées et quelques-uns d’entre vous sentiront leurs coeurs faiblir ! Mais, par une prière à Dieu, par un acte puissant de volonté ils seront vainqueurs de cette faiblesse.

Il y aura lutte, car toute croyance a besoin d’épreuves pour acquérir son développement et sa force !

Il y a lutte déjà sur la terre et dans l’espace, et ce que nous faisons outre tombe, spirites, vous devez le faire sur cette terre !

Vaillamment et sans crainte vous devez soutenir vos croyances et les appuyer de l’exemple d’une vie sans reproche.

Spirites, unissez-vous, c’est le moment de resserrer vos rangs, c’est le moment de tenir tête à l’orage ; unissez-vous, priez avec foi, soyez fermes et forts et avec l’aide de Dieu vous vaincrez !

Melanchthon.

HEUREUX, AYEZ COMPASSION DE CEUX QUI SOUFFRENT

FEVRIER 1875

Il y en a qui rient, il y en a qui pleurent ; l’air est impressionné, ici par les sons de joyeux instruments, là-bas par la voix sinistre de la tempête !

Ici, les lumières étincelantes, les fleurs, les sourires, les ravissements, les enchantements, la douce chaleur de l’atmosphère et la chaleur du coeur… Quelquefois !

Là-bas, les hurlements de la rafale, la voix discordante des vents, les cris désespérés de l’homme en danger, l’obscurité, le froid, les craquements épouvantables du navire, le mugissement des vagues !

Tout cela l’un près de l’autre, sur un même monde, au même instant !

Tout cela pour enseigner aux hommes que la vie n’est qu’un passage dont les heures joyeuses 

fuient trop vite pour laisser un souvenir durable.

Tout cela pour que celui qui se réjouit pense à celui qui souffre, pour que celui qui possède donne à celui qui n’a pas, car, rien n’est changeant comme les situations de ce monde, et tel qui possède aujourd’hui la plénitude des bonheurs terrestres, pourra demain être jeté par la tempête, brisé sur les rochers, sans qu’un mot de pitié soit venu adoucir sa chute ; la vie est un océan paisible aujourd’hui doux, souriant tranquille, demain furieux et mortel !

Compassion, fraternité, pitié ; non des lèvres, mais du coeur !

Marie Capelle.

LE BEAU FAIT AIMER LE BIEN

FEVRIER 1875

Chacun où il le trouve prend son plaisir. Qu’est-ce que c’est que la terre sans l’illumination du flambeau artistique ? Qu’est-ce que c’est que la jouissance matérielle sans le divin rayonnement du beau ?

Hors de cette voie, en exceptant la morale, qu’a-t-on fait de bien où de bon ?...

Toute chose vraie, toute chose belle, toute chose juste et sainte est une religion, et toute religion a ses apôtres et ses martyrs.

L’art est comme les religions ses soeurs, aussi son char de Jaggernaut sous lequel se précipitent les fanatiques ; et pourtant, l’art est un bienfait, l’art est une suprême jouissance !

L’art est une étincelle qu’un souffle éteint quelquefois, mais qu’un souffle embrase aussi ! Malheureux, bien malheureux est celui qui ne porte pas en lui la divine pensée ! Triste est la vie dont l’intelligence n’est pas inclinée vers cette idéale rêverie que j’appelle l’art.

On vous l’a dit, on vous l’a répété souvent : heureux sont les martyrs ! Et moi je vous dis aujourd’hui : heureux les intrépides, heureux les coeurs forts qui savent souffrir pour le dieu méconnu : pour l’art !

Ceux-là viennent de loin, mais ils iront plus loin encore, car le beau est destiné à faire aimer le bien !

Honneur aux courageux ! Il leur sera tenu compte de toutes leurs fatigues ; pour eux s’apprête dans l’avenir la coupe dorée des jouissances !

Van Dyck.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents