Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


« COMPORTEMENT SPIRITE » CHAPITRE 4 :

Publié par Un spirite sur 12 Décembre 2021, 10:34am

Catégories : #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

 

 

DU MÉDIUM:  Éviter de se croire détenteur de hautes responsabilités ou de missions transcendantes, et se reconnaître simple médiateur de tâches ordinaires, quoique graves et importantes, comme celles de n’importe quelle autre personne. Le travailleur du Christ est toujours un serviteur, serviteur d’amour. *** Pendant les horaires disponibles entre les obligations familiales et le travail qui garantit sa subsistance, il doit surmonter les imprévus qui peuvent l’empêcher de comparaître aux séances, tels que les visites inattendues, les phénomènes climatiques et autres motifs, restant fidèle au devoir assumé. Il n’y a pas d’exercice médiumnique productif sans euphorie intime. *** Préparer son âme par la prière et la méditation avant l’activité médiumnique, en évitant toutefois de se concentrer mentalement à cette préparation pendant les explications doctrinales, sauf lorsqu’il est chargé de travaux spéciaux concomitants, afin qu’il ne se prive pas de l’enseignement. La prière est une lumière dans l’âme, réfléchissant la Lumière Divine. *** Contrôler les manifestations médiumniques qu’il véhicule, en réprimant autant que possible, les respirations haletantes, les gémissements et les contorsions, les claquements des mains et des pieds ou tout geste violent. Le médium est toujours le responsable direct de la transmission du message. *** Faire taire toute démangeaison d’évidence personnelle dans la production de tel ou tel phénomène. La spontanéité est le sceau de crédit dans nos communications avec le Royaume de l’Esprit. Même indirectement, ne retirer aucun profit matériel des productions obtenues. Il n’y a pas de service sanctifiant dans la médiumnité lié à des intérêts inférieurs. *** Éliminer les obstacles, les préoccupations et les impressions négatives en rapport avec l’échange médiumnique, tels que la question de la conscience vigilante ou de l’inconscience somnambulique pendant la transe, les craintes inutiles et les susceptibilités maladives, en se guidant par la foi raisonnée et par le dévouement à ses semblables. Celui qui se propose d’avancer dans le bien doit oublier toute cause de perturbation. *** Refuser le venin de la flatterie, même provenant de cercles bien-intentionnés. La ruine suit la trace de l’orgueil. Fuir les dangers qui menacent la médiumnité, tels que l’ambition, le manque d’autocritique, le manque de persévérance dans le bien et la vanité de se juger invulnérable. Le médium porte en lui les plus grands ennemis de lui-même. « A chacun est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien de tous. » Paul (Corinthiens, 12:7.) CHAPITRE 27 : DEVANT LA MÉDIUMNITÉ Réprimer toute initiative visant à mettre en évidence la médiumnité, le médium ou les faits médiumniques comme étant extraordinaires ou mystiques. L’échange médiumnique est un événement naturel, et le médium est un être humain comme n’importe quel autre. *** S’assurer que l’exercice naturel de la médiumnité n’exempte pas le médium du devoir de vivre d’une profession honnête dans la société à laquelle il appartient. Il ne peut y avoir une assistance digne là où le devoir n’est pas dignement accompli. *** Se prémunir contre les demandes inadéquates auprès de la médiumnité. Les médiums sont de simples compagnons qui doivent vivre normalement leurs expériences et leurs épreuves. *** Il ne faut sous aucun motif faire des éloges au médium pour les résultats obtenus par son intermédiaire, en se rappelant qu’il est toujours possible de remercier sans flatter. Pour nous, tout le bien pur et noble provient de Jésus-Christ, notre Maître et Seigneur. Même avec de grandes difficultés, mettre l’exercice de la médiumnité au-dessus des événements éphémères et limités qui balayent constamment les panoramas sociaux et religieux de la Terre. La médiumnité ne sera jamais un talent à enterrer dans le sol de l’égoïsme. Ne parler des phénomènes médiumniques et des principes spirites que dans des milieux réceptifs. Il y a des sols qui ne sont pas encore préparés pour les semailles. *** Poursuivre sans vaciller la consolation et l’éclaircissement des âmes, oubliant les épines et les pierres de la vallée humaine, pour conquérir la lumière de l’immortalité qui brille aux cimes de la vie. Développer quelqu’un médiumniquement pour le bien du prochain, c’est croître en spiritualité. « Alors, dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair. » (Actes, 2:17.) SOURCE : VIEIRA, Waldo. Comportement Spirite. Par l’Esprit André Luiz. Chap. 4 (du médium). Chap. 27 (devant la médiumnité).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents