Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

L'âme des animaux, Jean Prieur : Cruauté envers les Animaux, devoir sacré envers eux, loi immuable du créateur

9 Août 2021 , Rédigé par Un spirite Publié dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

 

Cruauté envers les Animaux, l'âme des animaux, devoir sacré envers eux, loi immuable de Dieu :

Oui les animaux ont une âme et tu mets la tienne en grand danger toi qui, l'été venu, jettes ton chien par la portière de ta bagnole ou qui l'attaches à un arbre au fond d'une forêt; toi qui écorches tes lapins sans t'assurer qu'ils sont bien morts; toi qui égorges les moutons, vaches, sous prétexte d'une religion d'holocauste barbare d'un autre temps; toi qui crèves les yeux d'un chat pour te venger de son maître; toi qui crucifies la chouette sur la porte de ta grange( il paraît que cela se fait encore); toi qui pratiques la magie noire aux dépens de poulets et de moutons.

Et toi qui, en hiver, laisses ton bétail périr de faim et de froid pour toucher la prime d'assurance.

Et vous qui achevez à coups de fusil le cerf venu se réfugier dans la cour d'une maison privée.

Et vous qui pendez des porcelets aux grilles des préfectures; et vous qui, en temps de grève, laissez mourir de faim et de soif les bestiaux prisonniers des camions et des wagons de marchandises; et vous qui, lors du conflit de juillet 1973, qui vous mit aux prises avec les centres d'insémination artificielle, avez osé, avez pu mutiler des taureaux à l'aide de tronçonneuse à moteur...

Arrêtons là ce martyrologe; les animaux ont été tour à tour victimes de la religion, de la magie, de la superstition, de la chasse, du sadisme, de la mode, de l'art culinaire, de la science expérimentale, il fallait encore qu'ils fussent victimes des conflits sociaux.

Il y a vingt-sept siècles, un grand prophète nommé Zarathoustra dictait à ses contemporains les devoirs de l'homme vis-à-vis des éléments : terre, eau et feu qu'il fallait se garder de souiller, et proclamait une véritable charte des droits de l'animal.

Et les esclaves séculaires se prirent à espérer...si l'on peut parler d'espérance (ce qui implique toujours une tension vers l'avenir) pour des êtres qui vivent uniquement dans la minute présente...

Mais s'ils n'ont ni la foi, ni l'espérance, ils ont l'essentiel, c'est-à-dire l'amour, au sens  le plus pur de ce mot.

L'amour animal est autrement plus solide.

Quand il se donne, c'est pour toujours, c'est jusqu'à la mort et même au-delà, puisque les bêtes ont part à l'éternel revoir, puisque certaines sont revenues pour nous en assurer.

Finalement, il n'y a sur la Terre que trois amours dont on soit absolument sûr; ce sont, en partant du sommet: l'amour Divin, l'amour maternel et l'amour animal.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :