Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


Extrait, Le passage De Divaldo Pereira Franco

Publié par Un spirite sur 29 Juillet 2021, 07:27am

Catégories : #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

 

Léon Denis dans son livre "le Problème de l'Être et de la Destinée", souligne à la page 172 : "La connaissance des conditions variées de la vie dans l'au-delà a été exposée par les esprits eux-mêmes, à l'aide des moyens de communication dont ils disposent, leurs indications recueillies et consignées en des volumes entiers de procès-verbaux, servent de bases précises à la conception que nous pouvons nous faire actuellement des lois de la vie future".
A la page 173, il dit : "En réalité les mots sommeil et mort sont impropres. Quand nous nous endormons à la vie terrestre, nous nous réveillons à la vie de l'esprit".
L'esprit, c'est être ce que l'on pense, et cela se confirme dans ce livre "Le passage", que dicte l'esprit de Otilia Gonçalves au médium Divaldo Pereira Franco. C'est essentiellement la situation de l'Esprit après la mort, qui n'est que la conséquence directe de ses penchants, soit vers la recherche du beau et du bien, soit l'immobilisation sur des plans inférieurs, qui les plus lourds, les plus grossiers continuent à résider autour de la planète terre.
C'est Swedenborg qui a dit : "Le ciel est là où l'homme a placé son coeur" ; ainsi, tout est conforme a ce que tout un chacun trouvera dans l'au-delà. Nous sommes les fruits de nos oeuvres. Il y a des lois qui gouvernent les esprits, dans les centres d'accueil qui existent pour ceux d'entre eux qui sont encore mal délivrés du fardeau matériel qui les enveloppaient et qui les tient prisonniers d'un réseau de pensées et d'images.
Prendre conscience de son état mental, avant de progresser spirituellement en s'initiant à la grande loi d'Amour du Divin, c'est ce que le lecteur va découvrir au fil de cette oeuvre médiumnique, car les lois de la pesanteur existent encore pour les âmes qui ne se sont pas totalement affranchies de la matérialité. Cela se traduit par des souffrances réellement ressenties, mais soulagées par des Esprits chargés sur ordre Divin de pourvoir aux soins spirituels nécessaires à ces âmes en détresse.
Le mot "plan astral" n'est qu'un terme servant à désigner les différents états de l'âme des esprits, mais en réalité il n'y a pas de plans réels, ce sont tout simplement les esprits qui, par l'attraction de leurs affinités, de leur densité, se groupent, échangent leurs conceptions, s'entendent entre eux pour un travail à exécuter en commun, et créent autour d’eux une ambiance qui leur est particulière.
L'Esprit a ceci de particulier qu'il est un dynamisme de pensées et de vibrations éternelles ; son action est multiple, rayonnante, et bien souvent pour certains, sans limite, comme le Christ. Il est entouré d'une enveloppe fluidique semi matérielle que l'on nomme périsprit, ce qui veut dire "autour de l'Esprit". Il conserve cette enveloppe en quittant la terre, ce qui lui permettra de garder le contact avec nous, habitants de la terre.
Les pensées sont des vibrations, et nos sens sont trop grossiers pour les saisir sans le secours du son, mais cette difficulté n'existe plus chez les esprits dont les sens plus subtils peuvent les capter avec beaucoup plus de rapidité que nos paroles ; ils peuvent même projeter à de très grandes distances leurs vibrations captées sitôt émises, par ceux à qui elles sont destinées.
Le lecteur aura le loisir de découvrir dans ce livre les lois qui gouvernent les esprits, qui ne visent du reste que le bien général, et ceux qui en sont tributaires ne cherchent nullement à les enfreindre, car ce sont les lois générales de l'univers. Les Esprits ouverts à la spiritualité, malgré les défauts qui les encombrent encore, ont une facilité de vie que les humains incarnés sur la terre n'ont plus. En effet, ils ont une liberté qui sait respecter celle des autres, et une entraide fraternelle, qui manque sur notre terre où l'égoïsme règne. Il serait pourtant puéril de croire que du fait d'avoir quitté le plan terrestre, l'être devient omnipotent, possédant tous les pouvoirs ; il n'en est rien, car il emporte avec lui ses qualités, résultant de ses efforts. Quant à ses défauts, il comprend mieux, dans le milieu spirituel où il se trouve, l'intérêt pour lui de chercher à s'en défaire, en vue d'une future réincarnation sur terre, qui sera une nouvelle épreuve. Comme on pourra le découvrir dans ce livre, il y a dans le monde spirite des êtres
- 5 -
plus ou moins avancés, qui montent pas à pas les degrés de la spiritualité.
Certes ce livre n'est pas unique, ni inédit dans la description du monde des Esprits ; Newille Randall décrit lui aussi dans son livre : "La Mort ouvre sur la Vie" le monde spirituel ; Chico Xavier dans son oeuvre médiumnique "Notre demeure" en fait autant, ce qui prouve, qu'il n'y a en l'occurrence, ni compétition, ni concurrence quelconque à partir du moment où tous ces écrits venus d'horizons différents confirment la même et unique vérité.
Nous souhaitons aux lecteurs qu'ils puissent tirer les leçons des situations décrites, qui ont pour objectif de nous montrer où peuvent nous conduire les passions sans frein, et le manque de courage à lutter contre nous-mêmes, car il ne s'agit pas d'une fantaisie créée par l'imagination qui met en scène ces situations, mais surtout et essentiellement une action charitable pour nous éviter de tomber dans les mêmes travers. Ce sont en fait les conseils que viennent nous donner les instructeurs du monde spirite, avec douceur et bonté pour devenir des êtres bons, fraternels, seuls moyens pour évoluer pour nous-mêmes et les autres sur la voie du bonheur sans fin de l'âme.

Source: L'UNION Spirite Française et Francophone

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents