Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

Le Spiritisme n’est pas seulement dans la croyance à la manifestation des Esprits, Allan Kardec. Revue spirite 1865

20 Juin 2021 , Rédigé par Un spirite Publié dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Centre spirite, #Croyance, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

 
« Le Spiritisme n’est pas seulement dans la croyance à la manifestation des Esprits. Le tort de ceux qui le condamnent est de croire qu’il ne consiste qu’en la production de phénomènes étranges, et cela parce que, ne s’étant pas donné la peine de l’étudier, ils n’en voient que la surface. Ces phénomènes sont étranges pour ceux qui n’en connaissent pas la cause, mais quiconque les approfondit, n’y voit que les effets d’une loi, d’une force de la nature que l’on ne connaissait pas, et qui, par cela même, ne sont ni merveilleux, ni surnaturels. Ces phénomènes prouvent l’existence des Esprits, qui ne sont autres que les âmes de ceux qui ont vécu, prouvent, par conséquent, l’existence de l’âme, sa survivance au corps, la vie future avec toutes ses conséquences morales. La foi en l’avenir, se trouvant appuyée sur des preuves matérielles, devient inébranlable, et triomphe de l’incrédulité. Voilà pourquoi, lorsque le Spiritisme sera devenu la croyance de tous, il n’y aura plus ni incrédules, ni matérialistes, ni athées. Sa mission est de combattre l’incrédulité, le doute, l’indifférence ; il ne s’adresse donc pas à ceux qui ont une foi, et à qui cette foi suffit, mais à ceux qui ne croient à rien, ou qui doutent. Il ne dit à personne de quitter sa religion ; il respecte toutes les croyances quand elles sont sincères. La liberté de conscience est à ses yeux un droit sacré ; S’il ne la respectait pas, il manquerait à son premier principe qui est la charité. Neutre entre tous les cultes, il sera le lien qui les réunira sous un même drapeau, celui de la fraternité universelle ; un jour ils se tendront la main, au lieu de se jeter l’anathème.
 
Les phénomènes, loin d’être la partie essentielle du Spiritisme, n’en sont que l’accessoire, un moyen suscité par Dieu pour vaincre l’incrédulité qui envahit la société : il est surtout dans l’application de ses principes moraux. C’est à cela qu’on reconnaît les Spirites sincères. Les exemples de réforme morale provoqués par le Spiritisme sont déjà assez nombreux pour qu’on puisse juger des résultats qu’il produira avec le temps. Il faut que sa puissance moralisatrice soit bien grande pour triompher des habitudes invétérées par l’âge, et de la légèreté de la jeunesse. L’effet moralisateur du Spiritisme a donc pour cause première le phénomène des manifestations qui a donné la foi ; si ces phénomènes étaient une illusion, ainsi que le prétendent les incrédules, il faudrait bénir une illusion qui donne à l’homme la force de vaincre ses mauvais penchants. »
 
Allan Kardec. Revue spirite 1865
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :