Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


LE CALME

Publié par Un spirite sur 22 Mars 2021, 11:02am

Catégories : #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

 

Le calme est une lumière rayonnante qui donne de la brillance à toutes les vertus. Comme l'auréole autour de la tête d'un saint, il entoure la vertu de son atmosphère lumineuse. Sans le calme, la plus grande force d'une créature n'est seulement qu’une sorte de faiblesse exagérée. Ceux qui ne se maîtrisent pas, qui sont mus par leurs émotions et leurs passions, qui recherchent l'excitation et qui courent à la recherche d'illusions, ne sont pas encore préparés pour une vie équilibrée, ni pour pouvoir apprécier ou recevoir le beau joyau du calme. La vie calme est une bénédiction ininterrompue. Les devoirs qui sont déplaisants pour ceux qui ne savent pas se maîtriser, sont des causes de joie pour la créature calme. Dans une vie calme, le terme « devoir » reçoit un nouveau sens, qui ne s'oppose pas au bonheur mais, qui est uni à lui. La créature calme ne sépare par la joie du devoir. Le calme est difficile à atteindre parce que nous nous attachons aveuglément aux perturbations de la pensée inférieure. Nous ne réussissons uniquement à atteindre le calme que lorsque nous parvenons à acquérir la connaissance des subtiles complications de notre pensée car la connaissance du « pourquoi » des choses permet que nous nous affermissions dans le calme. En cherchant à vaincre nos faiblesses à travers l'effort continuel, en cherchant à les comprendre et en étudiant les moyens aux fins de les éliminer, nous allons graduellement devenir calmes, et chaque petite victoire obtenue fortifiera la base d'une vie équilibrée et heureuse. Bien que nous ne puissions pas atteindre en cette vie le suprême calme, nous acquerrons une suffisante domination sur nous-mêmes qui nous permettra d'affronter avec sérénité les batailles de la vie. La pensée calme est une pensée élevée. Nous sommes forts lorsque nous ne perdons pas notre sérénité face à n'importe quel imprévu. La créature calme a découvert en elle-même la source du bonheur et de la connaissance et, cette source ne s'assèche jamais. Quelle que soit la direction vers laquelle nos énergies sont employées ! Elle manifestera toujours l'originalité et le pouvoir. Libérez-vous de toute la misère, de toute la perturbation, de toute la peur qui appartient au moi inférieur. Agissez sans cesse avec calme et acceptez toutes les conséquences d’un calme identique. Il est efficace et juste et comprend tout ce qui se trouve autour de lui. Cherchons donc à conquérir le calme. Étudions et pratiquons les enseignements spirites. Reconnaissons que les choses que, jusqu'alors, nous considérions injustes et pénibles, ne sont seulement que les effets de nos actes passés et que pour cette raison même, nous devons les accepter avec compréhension et joie. Luttons en vue de cette conquête de la même façon que l'ambitieux combat en vue des richesses matérielles et un jour, comme la rosée rafraîchissante qui tombe sur les fleurs, la paix tombera sur nous comme une bénédiction. Source : Revista Espirita Fraternidade, octobre 2005
Traduction : J.E. NUNES 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents