Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

LA GENESE LES MIRACLES ET LES PREDICTIONS SELON LE SPIRITISME, ALLAN KARDEC 

13 Mars 2021 , Rédigé par Un spirite Publié dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

 

 

Si Dieu suscite des révélateurs pour les vérités scientifiques, il peut, à plus forte raison, en susciter

pour les vérités morales, qui sont un des éléments essentiels du progrès. Tels sont les philosophes dont les

idées ont traversé les siècles.

7.- Dans le sens spécial de la foi religieuse, la révélation se dit plus particulièrement des choses

spirituelles que l'homme ne peut savoir par lui-même, qu'il ne peut découvrir au moyen de ses sens, et

dont la connaissance lui est donnée par Dieu ou par ses messagers, soit au moyen de la parole directe, soit

par l'inspiration. Dans ce cas, la révélation est toujours faite à des hommes privilégiés, désignés sous le

nom de prophètes ou messies, c'est-à-dire envoyés, missionnaires, ayant mission de la transmettre aux

hommes. Considérée sous ce point de vue, la révélation implique la passivité absolue ; on l'accepte sans

contrôle, sans examen, sans discussion.

8.- Toutes les religions ont eu leurs révélateurs, et quoique tous soient loin d'avoir connu toute la

vérité, ils avaient leur raison d'être providentielle ; car ils étaient appropriés au temps et au milieu où ils

vivaient, au génie particulier des peuples auxquels ils parlaient, et auxquels ils étaient relativement

supérieurs. Malgré les erreurs de leurs doctrines, ils n'en ont pas moins remué les esprits, et par cela même

semé des germes de progrès qui, plus tard, devaient s'épanouir, ou s'épanouiront un jour au soleil du

Christianisme. C'est donc à tort qu'on leur jette l'anathème au nom de l’orthodoxie, car un jour viendra où

toutes ces croyances, si diverses pour la forme, mais qui reposent en réalité sur un même principe

fondamental : Dieu et l'immortalité de l'âme, se fondront dans une grande et vaste unité, lorsque la raison

aura triomphé des préjugés. 

Malheureusement, les religions ont, de tout temps, été des instruments de domination ; le rôle de

prophète a tenté les ambitions secondaires, et l'on a vu surgir une multitude de prétendus révélateurs ou

messies qui, à la faveur du prestige de ce nom, ont exploité la crédulité au profit de leur orgueil, de leur

cupidité ou de leur paresse, trouvant plus commode de vivre aux dépens de leurs dupes. La religion

chrétienne n'a pas été à l'abri de ces parasites. A ce sujet, nous appelons une attention sérieuse sur le

chapitre XXI de l’Evangile selon le Spiritisme : « Il y aura de faux Christs et de faux prophètes. »

9.- Y a-t-il des révélations directes de Dieu aux hommes ? C'est une question que nous n'oserions

résoudre, ni affirmativement ni négativement, d'une manière absolue. La chose n'est point radicalement

impossible, mais rien n'en donne la preuve certaine. Ce qui ne saurait être douteux, c'est que les Esprits

les plus rapprochés de Dieu par la perfection se pénètrent de sa pensée et peuvent la transmettre. Quant

aux révélateurs incarnés, selon l'ordre hiérarchique auquel ils appartiennent et le degré de leur savoir

personnel, ils peuvent puiser leurs instructions dans leurs propres connaissances, ou les recevoir d'Esprits 

plus élevés, voire des messagers directs de Dieu. Ceux-ci, parlant au nom de Dieu, ont pu parfois être pris

pour Dieu lui-même.

Ces sortes de communications n'ont rien d'étrange pour quiconque connaît les phénomènes spirites et la

manière dont s'établissent les rapports entre les incarnés et les désincarnés. Les instructions peuvent être

transmises par divers moyens : par l'inspiration pure et simple, par l'audition de la parole, par la vue des

Esprits instructeurs dans les visions et apparitions, soit en rêve, soit à l'état de veille, ainsi qu'on en voit

maints exemples dans la Bible, l’Evangile et dans les livres sacrés de tous les peuples. Il est donc

rigoureusement exact de dire que la plupart des révélateurs sont des médiums inspirés, auditifs ou

probants ; d'où il ne suit pas que tous les médiums soient des révélateurs, et encore moins les

intermédiaires directs de la Divinité ou de ses messagers.

10.- Les purs Esprits seuls reçoivent la parole de Dieu avec mission de la transmettre ; mais on sait

maintenant que les Esprits sont loin d'être tous parfaits, et qu'il en est qui se donnent de fausses

apparences ; c'est ce qui avait fait dire à saint Jean : « Ne croyez point à tout Esprit, mais voyez

auparavant si les Esprits sont de Dieu. » (Ep. 1°, ch. IV, v. 4).

Il peut donc y avoir des révélations sérieuses et vraies, comme il y en a d'apocryphes et de

mensongères. Le caractère essentiel de la révélation divine est celui de l'éternelle vérité. Toute révélation

entachée d'erreur ou sujette à changement ne peut émaner de Dieu. C'est ainsi que la loi du Décalogue a

tous les caractères de son origine, tandis que les autres lois mosaïques, essentiellement transitoires,

souvent en contradiction avec la loi du Sinaï, sont l'oeuvre personnelle et politique du législateur hébreu.

Les moeurs du peuple s'adoucissant, ces lois sont d'elles-mêmes tombées en désuétude, tandis que le

Décalogue est resté debout comme le phare de l’humanité. Le Christ en a fait la base de son édifice, tandis

qu'il a aboli les autres lois. Si elles eussent été l'oeuvre de Dieu, il se serait gardé d'y toucher. Le Christ et

Moïse sont les deux grands révélateurs qui ont changé la face du monde, et là est la preuve de leur

mission divine. Une oeuvre purement humaine n'aurait pas un tel pouvoir.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :