Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


THERAPIE DES VIES PASSEES 

Publié par Un spirite sur 21 Janvier 2021, 15:03pm

Catégories : #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme, #Suicide

1) Est-ce que les personnes tourmentées par des problèmes physiques et spirituels issus de leurs expériences malheureuses du passé, n'auraient pas plus de courage à y être confronter si elles connaissaient leur tragique vécu ?

Nous pouvons inverser la question : est-ce que l'homme compromis par les erreurs et crimes de ses vies antérieures, n'aimerait pas oublier le passé et vivre le présent sans les pressions de sa conscience et de ceux qui ont connu ses actions funestes ? L'oubli, est la grande faveur que Dieu nous concède pour notre réforme intérieure, afin de nous permettre d'être confrontés aux difficultés du présent, sans le poids du passé. 

2) Nonobstant, n'est-ce pas frustrant d'être emprisonné sans savoir pourquoi ? Purger une peine en ayant aucune notion du crime que l'on a commis ?

La justice humaine, n'offre d'opportunité de réhabilitation que si le condamné a accompli sa peine. La justice divine est plus généreuse. Elle nous offre l'occasion de réparation pendant la période où nous purgeons nos peines, en nous faisant bénéficier d'une amnésie en ce qui concerne notre passé. Le condamné sur Terre est toujours, dans le milieu où il vit, considéré comme un criminel. Le << condamné du Ciel >> peut toujours vivre en société sans ce stigmate. 

3) De toutes façons, n'est-il  pas plus intéressant d'avoir une notion plus claire sur ce sujet ?

C'est là que l'on reconnaît l'importance de la Doctrine Spirite. Elle nous fait prendre conscience que tout ce qui nous arrive n'est pas le fruit du hasard et que nos tendances et problèmes du présent sont les conséquences néfastes d'un passé plus ou moins lointain, qui demeure ancré dans notre inconscient, en notre propre faveur. 

4) Que dire de la thérapie de vies passées (ou régression de mémoire) où le patient est incité par le thérapeute à revivre ses expériences dans un passé proche, en rapport avec son actuelle existence, ou celles d'un passé lointain, en rapport avec ses vies antérieures ?

 Ce recours thérapeutique peut être efficace et a déjà pu aider beaucoup de personnes. Il y a une vaste littérature sur ce sujet avec de remarquables récits de patients qui ont surmonté leurs traumatismes à partir du moment où ils ont pris connaissance de leur origine. Je me souviens d'un jeune homme qui souffrait d'une si forte claustrophobie, qu'il n'arrivait pas à supporter de rester sous un toit. Soumis à une TVP, il a appris que dans une vie antérieure, il était mort sous des décombres, victime d'un tremblement de terre, après une longue agonie.

5) Mais la TVP, ne va-t-elle pas à l'encontre de l'idée spirite qui dit que l'oubli du passé est une nécessité, afin que nous puissions vivre sans nos douloureux et perturbateur souvenirs ?

La TVP n'a pas pour but de dévoiler le passé de l'individu, mais de lui offrir un << flash >> de situations dramatiques qu'il a expérimenté dans ses vies antérieures, pour l'aider à comprendre les raisons de certaines de ses souffrances. En faisant usage d'une mauvaise comparaison : la cocaīne ne doit pas faire partie de nos habitudes, mais elle peut être éventuellement utilisée par un professionnel de la médecine, comme un recours thérapeutique. 

6) Quelqu'un qui envisage de se tuer peut-il tirer bénéfice d'une TVP ?

Sans doute. Il peut comprendre que les problèmes qu'il est en train de vivre et qui l'incitent au suicide, découlent de situations mal résolues ou à des drames occultés, et il peut prendre conscience que la fuite va avant tout, lui compliquer son avenir. 

7) Est-ce qu'il peut être confronté à une vie antérieure avec une situation de fuite par le suicide ?

Oui et il est conscient qu'il s'agit d'une tendance chez lui qu'il doit surmonter afin de ne pas plonger encore plus bas et d'aggraver ses dettes envers les lois divines. 

8) Quelqu'un qui a des idées suicidaires doit-il chercher un spécialiste en TVP ? Si l'on tient compte de sa perturbation, cette rencontre avec le passé peut-elle aggraver son état ?

C'est à la charge du thérapeute de décider si cette régression doit avoir lieu. Cette thérapie doit être pratiquée par un professionnel habilité à la faire, qui s'est préparé d'une façon adéquate et qui a fréquenté des cours de spécialisation. 

 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=837&v=ZoaCfYuOO5M&feature=emb_logo

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents