Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


LES ANGES GARDIENS 

Publié par Un spirite sur 20 Janvier 2021, 14:36pm

Catégories : #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme, #Suicide

 

1) Selon les conceptions théologiques millénaires, tout être humain possède un ange gardien. Que nous dit le Spiritisme à ce sujet ?

Nous comptons selon la terminologie spirite, sur un ou plusieurs << mentors >> ou guides. Ils font partie de notre famille spirituelle, sont très proches de notre coeur. Ils nous protègent et nous inspirent tout au long de notre vie. Cette réalité est exprimée depuis des temps très reculés, dans toutes les cultures et traditions. 

2) Pouvons-nous dire que lorsque quelqu'un se suicide, il s'agit d'un échec pour ses guides ?

Ils ne sont ni des nourrices s'occupant d'enfants ni des gardes de corps responsables de la sécurité de quelqu'un. Ils nous orientent, nous inspirent et essayent de nous montrer le meilleur chemin à parcourir. Ils cherchent surtout à nous faire partir de la tête l'idée du suicide, quand on se laisse dominer par la trompeuse supposition qu'il serait mieux de mourir...

3) Pourquoi, par la force de leur inspiration n'arrivent-ils pas à éviter que leurs protèges commettent le suicide ?

Quand l'individu commence à penser au suicide, il rentre dans une sorte de court-circuit mental, une perturbation intime qui le rend imperméable à toute aide spirituelle. 

4) N'arrive-t-il plus à capter les pensées de son guide ?

Exactement ! Nous ne pouvons pas oublier que nos rapports avec les Esprits obéissent au facteur syntonie, déterminés par la nature de nos sentiments et nos pensées. Celui qui réfléchit pour se tuer est ouvert aux influences des Esprits perturbateurs, qui profitent de cette << brèche >> de ses défenses spirituelles pour s'y installer et lui suggérer des pensées funestes. 

5) Peut-on en déduire que les Esprits amis ne peuvent rien faire pour leurs protégés ?

Si ! Et ils le font par l'intermédiaire des personnes proches du candidat au suicide. Supposons un ami enfermé chez lui dans l'imminence d'attenter à sa vie. Ses guides peuvent nous inspirer l'idée de lui rendre visite. Parfois, un simple contact, un mot, un geste de solidarité, peuvent le faire changer d'idée, favorisant un terrain propice à une aide spirituelle plus effective. 

6) Est-ce que cela se passe fréquemment ?

Oui, et le nombre de suicides serait beaucoup plus élevé s'il n'y avait pas l'action de ces amis spirituels. Ils font tout pour préserver notre intégrité morale et physique, et portent leur secours non seulement aux candidats au suicide, mais à tous ceux qui sont confrontés à des privations, à des problèmes, à des maladies et à des difficultés. 

7) Est-ce qu'il peut y avoir des cas où ces bons Esprits ne trouvent pas de personne de bonne volonté pour intervenir et empêcher l'action ?

Malheureusement cela se passe fréquemment. Rares sont ceux qui ont leurs << antennes branchées >> prêtes à la pratique de la fraternité. Je me souviens du cas d'un homme à qui un dimanche après midi, en rentrant dans son immeuble, est venue à l'esprit l'image d'un jeune homme, son voisin, qui vivait seul. Il a ressenti un fort désir de lui rendre visite car il savait qu'en cette période ce jeune homme avait des problèmes. Nonobstant, il a préféré rentrer chez lui et aller dormir. Le lendemain, il a appris que le jeune homme s'était suicidé. Le désir de lui rendre visite était né de l'inspiration des guides spirituels mais il l'a refusé.

8) Pouvons-nous le culpabiliser ou le responsabiliser de cette tragédie ?

Bien sur que non, car il n'était même pas conscient de ce qui se passait et il n'a exercé aucune influence sur le suicidé. Il s'agit seulement d'un exemple des difficultés auxquelles les bons Esprits sont confrontés quand ils se disposent à porter secours à quelqu'un par l'intermédiaire d'une personne incarnée. Ils trouvent difficilement des personnes << bien syntonisées >> avec des valeurs plus spirituelles et prêtes à répondre aux appels de la solidarité. 

 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=837&v=ZoaCfYuOO5M&feature=emb_logo

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents