Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

L'ENNUI

12 Juillet 2020 , Rédigé par Un Spirite Publié dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme, #Suicide

1) Avez-vous maintenu des contacts avec des suicidés désincarnés ? 

Très fréquemment. Comme je l'ai déjà dit, il y en a un nombre bien supérieur à ce que l'on suppose. De nombreuses personnes liées aux suicidés, déclarent leur mort naturelle ou par accident pour percevoir une assurance-vie ou pour éviter des situations contraignantes pour la famille. Il y a dans la littérature spirite plusieurs cas qui nous servent d'exemple.

2) Quel est le motif de suicide le plus banal dont vous avez pris connaissance ?

J'ai eu l'occasion de discuter avec un jeune homme qui avait tenté de se suicider en avalant une dose substantielle de somnifère. Il a été secouru à temps et se trouvait à l'hôpital en convalescence, quand nous sommes rencontrés. Je lui ai posé plusieurs questions : Vous êtes-vous disputé avec votre petite amie, ou avec vos parents ? Êtes-vous au chômage ? Êtes-vous atteint d'une grave maladie ? Il m'a répondu qu'il ne s'agissait de rien de tout cela. Simplement, il s'ennuyait dans sa vie ! 

3) Appartenait-il à une religion ?

Il était ce que l'on appelle << croyant non pratiquant >>, qui ne participe à aucune activité en rapport avec sa croyance, donc, religieux par tradition et matérialiste de par de son comportement. Cette sensation de vide sans aucune cause objective et évidente, est typique des personnes qui n'ont aucun idéal de vie, aucun but inspiré par des valeurs liées au Bien et à la vérité. Elles sont très vulnérables aux influences des Esprits perturbateurs. 

4) Pensait-il que la mort était une sorte de plongée dans le néant ?

Exactement. La majorité des personnes, même celles qui se disent religieuses, a une conviction similaire, c'est-a-dire, qu'elle croit vaguement que la vie continue, mais son comportement est celui de quelqu'un qui est persuadé que la vie finit dans la sépulture. 

5) Le fait d'être athée par conviction et de ne pas réfléchir à des souffrances futures, peut-il être un facteur atténuant pour le suicide ?

Ceci peut être un facteur atténuant mais pas une justification. Dans le << Ciel  et l'Enfer >>, Allan Kardec parle d'un athée qui s'est tué à cause de l'ennui qu'il éprouvait dans sa vie sans espoir. Dans le Monde Spirituel, il a pris conscience que le néant n'existait pas et il se sentait comme dans un brasier moral et horriblement tourmenté. 

6) L'athéisme peut-il être une expiation ?

Oui, malgré son association à une faible évolution morale de l'Esprit. La conscience de la présence de Dieu étant une caractéristique de l'Esprit évolué. Dans le cas cité par Kardec, l'Esprit a avoué que, dans une précédente existence, il a été un homme méchant et que pour cela il a mérité une incarnation de tourments et d'incertitudes. 

7) Comment peut-on devenir athée, si l'on part du principe qu'il n'y a pas d'effet sans cause, que l'Univers est un effet si intelligent qui transcende les limites de la compréhension humaine, et que nous sommes donc, naturellement, amenés à admettre un créateur ? 

Kardec, à nouveau, dans le << Ciel et l'Enfer >>, se demande comment la présence de matérialistes sur Terre est possible, sachant qu'entre deux vies, il y a toujours une période dans le Monde des Esprits et que de ce fait ceux-ci devraient en avoir l'intuition. Or c'est, lui disent les guides, justement cette intuition que ces Esprits plein d'orgueil et sans repentance de leurs fautes, n'ont pas. Pour eux, l'épreuve consiste, pendant toute leur vie corporelle et aux prix d'efforts, à l'acquisition de la preuve de l'existence de Dieu et de la vie future. Mais dans de nombreux cas, leur présomption à ne rien admettre les absorbe. Pour cela, ils souffrent jusqu'à dompter leur orgueil et à se rendre à l'évidence. 

8) Un esprit, peut-t-il conserver son incrédulité même devant les évidences de la vie spirituelle ?

On dit qu'à celui qui croit, aucune preuve n'est nécessaire et à qu'à celui qui ne croit pas, aucune preuve n'est suffisante. Même à  cet Esprit dont nous parle Kardec, quand on lui demande s'il est convaincu de l'existence de Dieu, il répond : << ah ! Tout cela me tourmente beaucoup ! >> Il est comme un aveugle que la lumière gène. Donc, il vaut mieux étudier ce sujet sur Terre ainsi nous serons préservés des idées négatives et ne serons pas confrontés plus tard à ce genre de problèmes. 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :