Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


TENTATIVE RATEE

Publié par Un spirite sur 30 Juin 2020, 17:36pm

Catégories : #Croyance, #Doctrine Spirite, #Allan Kardec, #Centre spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

1) Le nombre de personnes qui tentent de se suicider et qui ne le réussissent pas est très grand. Quelles sont pour elles les conséquences de cet acte ?

Tout acte de violence, quel qu'il soit, contre son prochain ou contre soi-même, aura des répercussions au niveau du périsprit. Il engendrera des problèmes qui tôt ou tard se manifesteront sous forme de maux physiques ou psychiques. 

2) La conséquence est-elle identique à celle du suicide réussi ?

Il y a quelques similitudes, mais rien à voir avec la situation du suicidé, qui, comme nous l'avons déjà dit dans nos commentaires, dérange profondément le périsprit. De plus, l'Esprit se trouve projeté dans des régions de grandes souffrances où << il y a des pleurs et des grincements de dents >> (Mathieu, 13:42 .

3) Le suicide raté, génère-t-il un karma ou une pénalité quelconque ?

Le voleur frustré par sa tentative de vol ratée parce que la victime a réussi à lui échapper, est aussi coupable et fautif pour répondre en justice. C'est la même chose pour celui qui a tenté de se suicider : il répondra pour son initiative malheureuse.

4) Parfois la tentative de suicide est le résultat d'une réaction impulsive inattendue face à une rupture amoureuse, la perte d'un être aimé, à une faillite financière ou au fait de se savoir atteint d'une grave maladie. Est-ce-que, même dans ces cas-là, il y aura des conséquences ?

Le code Pénal définit que, le degré de culpabilité de quelqu'un qui commet un crime dans un moment de profond désarroi, est inférieur à celui qui prémédite et exécute un assassinat. Mais comme dans la situation antérieure, il est redevable de pénalités de par la loi. Il en est de même avec quelqu'un qui commet un suicide dans un moment d'immense souffrance. 

5) Il y a des personnes qui, sans vouloir se tuer, mais dans le but d'attirer l'attention sur elles, prennent des doses exagérées de médicaments ou se coupe les veines. Sont-elles exemptées de responsabilités ?

Il faut considérer que bien souvent, l'intention est mal calculée et que l'individu finit par mourir. Et même quand la fin n'est pas tragique, il s'agit d'une violence contre soi-même avec circonstance aggravante, très regrettable et très douloureuse pour l'entourage. 

6) Prenons l'exemple de quelqu'un qui a tenté de se suicider plusieurs fois sans arriver à son but. S'il vient à connaître la Doctrine Spirite et se rend compte de son erreur, peut-il ne pas subir les conséquences de ses actes ?

L'apôtre Paul proclame (Pierre, 4-8 ) sous l'inspiration de Jésus que << l'amour couvre la multitude de pêchers >>. Les conséquences qui résultent de la tentative de suicide et du suicide raté peuvent être atténués par l'exercice de l'amour demandé par Jésus quand il dit de faire à notre prochain ce que nous aimerions qu'il nous fasse. 

7) Si l'on considère que la tentative de suicide est une agression sur le périsprit, est-ce que la pratique de l'amour fraternel éviterait les séquelles qui en découlent ?

Non, mais elle va certainement les atténuer. Une maladie de peau peut demander un certain temps pour guérir, mais le patient ressent un soulagement s'il reçoit un traitement adéquat. La pratique de l'amour fraternel est le << baume divin >> pour les maux de l'âme, qui sont les séquelles de nos actes malheureux. 

8) Dans l'Evangile de Mathieu (9:13). Jésus en faisant référence aux Ecritures rappelait : << Je veux la bonté, la miséricorde et non le sacrifice... >> La justice de la terre prescrit des peines alternatives pour certaines infractions à la loi. La pratique de l'amour fraternel est la peine alternative offerte par la Miséricorde Divine pour le rachat de nos dettes envers la Justice Divine. 

 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=837&v=ZoaCfYuOO5M&feature=emb_logo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents