Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

SCIENCE ET MORALE DE LA PHILOSOPHIE SPIRITE COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL

1 Décembre 2018 , Rédigé par Un spirite Publié dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

 

La publication de ces communications dictées par les Esprits, a pour but de démontrer le spiritisme dans sa mission essentiellement moralisante.
Elles ont toujours été obtenues spontanément à l’exception de deux ou trois répondant à des demandes adressées aux Esprits.
Elles ont été obtenues soit pendant le sommeil médianimique provoqué chez le médium par les Esprits seuls, soit à l’aide de sa faculté d’écrivain semi-mécanique.
Elles sont destinées à prouver que le spiritisme n’est pas, comme on le croit généralement le fait d’un écart de l’imagination, d’une exaltation ou d’une faiblesse mentale, mais une doctrine sérieuse, simple et vraie, s’appuyant sur des faits produits par des lois naturelles.
Elles prouvent qu’il n’est pas, comme beaucoup le craignent, l’oeuvre de l’esprit du mal, mais au contraire, une manifestation éclatante de la bonté de Dieu et l’accomplissement de la promesse faite par le Christ à l’humanité représentée par ses apôtres, lorsqu’il leur annonça pour l’avenir le règne de la vérité.
En nous donnant leur pensée, les protecteurs invisibles qui nous entourent nous ont toujours recommandé de la répandre et de propager nos croyances ; aussi, en publiant ces communications, nous ne faisons que leur obéir ; aujourd’hui comme toujours, nous ne sommes pas autre chose que leur instrument et nous nous conformons à leur désir, simplement et docilement.
La tâche imposée au spirite et au médium est, nous le croyons, de faire participer tous ses frères aux révélations qui lui sont faites, par conséquent, rien autre chose que de rendre ce qui lui est donné, en enseignant ce qu’il sait et croit être bon, juste et vrai, en montrant la simplicité, la pureté, la grandeur de la doctrine spirite, sa mission éminemment consolatrice et son travail constant en vue du progrès général.
Cet ouvrage, auquel nous n’avons été que ce qu’est la plume dans la main de l’écrivain, a pour but de constater une fois de plus l’immortalité de l’âme et son individualité, l’objet des incarnations successives de l’esprit, son progrès continuel qu’il n’accomplit que par le travail sur lui-même, l’étude et le dévouement à tous, l’existence et la nécessité de la loi de solidarité qui unit la Création entière, et la certitude de l’avènement de la fraternité universelle auquel chacun doit concourir.
Nous avons divisé cet ouvrage en trois parties, d’abord afin d’en faciliter la lecture et ensuite pour que chacun y puise, sans recherche fatigante, suivant les tendances de son esprit ou les aspirations de son âme.
Avant de terminer, nous avons encore à remplir un devoir bien doux, c’est celui de remercier nos amis incarnés, qui, pendant le cours des séances appropriées à l’obtention de cet ouvrage, nous ont si puissamment et si fraternellement aidés en y apportant le concours dévoué de leurs fluides, de leurs volontés et de leur affection.
Puissions-nous, grâce à nos guides, avoir accompli une œuvre utile, faire aimer et apprécier comme elle doit l’être notre doctrine spirite en montrant principalement sa partie morale, son côté purement spirituel, en quelque sorte son âme.
Puisse ce livre mis par les esprits à la portée de tous, faire comprendre que la fraternité, que l’amour mutuel est la source de tout progrès et de tout bonheur !
W. K.
Bordeaux, le 1er mai 1875.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :