Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


M.P. de Miranda : programme réincarnatoire Écrit par Jean-Emmanuel Nunes Pullulant autour de la Terre

Publié par Un spirite sur 12 Novembre 2018, 17:33pm

Catégories : #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

M.P. de Miranda : programme réincarnatoire Écrit par Jean-Emmanuel Nunes Pullulant autour de la Terre, il y a des milliards d'esprits qui sont encore empreints d'un caractère primaire et d'infériorité morale, pour lesquels il est prévu qu'ils plongent de toute urgence dans de nouveaux habits physiques afin qu'ils hâtent leurs processus d'évolution personnelle. En attendant que la planète ait les conditions propices à leur développement intellectuel et moral, ils forment une foule compacte d'êtres anxieux et inquiets qui, d'une certaine manière, intoxique la psychosphère, atteignant ses habitants les moins entraînés aux grands défis d'ordre spirituel. Pendant que d'importants moyens scientifiques et technologiques offrent des équipements physiologiques résistants à même de permettre le développement moral des réincarnants, des batailles acharnées de comportement s'entament entre les sentiments qui les caractérisent et le niveau spirituel du globe terrestre. À mesure qu'ils assument leurs nouveaux habits organiques, les valeurs qui leur sont propres se dévoilent, rendant plus difficile la marche ascensionnelle des autres créatures ou en les embarrassant des bassesses qui leur semblent normales. Porteurs d'idéaux encore primaires, sans une formation éthique qui n'a malheureusement pas éclos de la confusion des instincts qui les étreint, ils provoquent des perturbations en raison de l'agressivité qu'ils portent. Ce qui était naturel en leur conduite ne correspond désormais plus aux modèles établis au sein de la maison Terre où ils se trouvent. En effet, nonobstant une apparence physique bien dessinée grâce à un héritage génétique qui s'est perfectionné au cours des ultimes millénaires, ils se complaisent dans les tourments et les passions du niveau encore primitif auquel ils se trouvent. Ces alluvions de gens violents recommençant dans de nouveaux habits physiques, donnant lieu à des conduites qui effraient les uns et attirent les autres, ne sont pas le fruit du hasard, mais d'une programmation supérieure très étudiée, afin de leur offrir une occasion que la miséricorde divine concède à tous, au profit de chacun. La société spirituelle chargée de faire avancer le progrès de la Terre utilise des équipements délicats et complexes pour parvenir à la sélection des esprits qui doivent réincarner, en les réunissant dans des groupes volumineux, tous porteurs des mêmes désordres émotionnels et des mêmes nécessités de transformation morale. C'est ainsi que, massivement au cours des ultimes décennies, ils viennent surpeupler la planète, et du fait du niveau de développement qui est le leur, ceux-ci ont une vision pessimiste quant au Bien, comme si les nobles valeurs qui rendent la vie digne devaient céder la place à la barbarie et à l'ignorance. Les observateurs du progrès moral de l'Humanité, un peu choqués, se laissent tromper par la pensée malheureuse selon laquelle le mal prédominerait parmi les créatures, pendant que le bien ne régnerait qu’en bien peu d'individus ou qu’en quelques groupes sociaux, alléguant de ce que les statistiques font état d'un grand nombre de crimes sauvages et d'aberrations, qui s'ajoutent à une vague dévastatrice d'insensibilité et de promiscuité morale servile, conspirant contre tous les idéaux de beauté, d'amour et d'évolution. Ils affirment aussi que les incartades se multiplient, sous la direction de dirigeants charismatiques hallucinés, et présentent des simulacres maladifs d’art, les apparaissant destitués de toute inspiration supérieure, et stimulant au contraire la violence, les écarts moraux, les addictions aux drogues, à l'alcool, au sexe dépravé, la folie et la mort par suicide, les meurtres horribles, lorsqu'il ne s'agit pas des guérillas urbaines ou des effroyables guerres... Ce n'est toutefois là qu'une face de la réalité, parce que d'un autre côté les organisations qui agissent en faveur des droits de l'homme et du bien-être de l'humanité atteignent des sommets jamais espérés, démontrant que l'amour continue d'agir, et que les conquêtes de l'éthique, de la culture et de la civilisation sont indestructibles. Le paysage est émouvant et c'est sans doute la raison pour laquelle, en provenance des sphères élevées, des missionnaires de la connaissance et de l'amour, du progrès et de la fraternité réincarnent aussi pour amoindrir les cruelles difficultés en se transformant en exemples du devoir, du bien et du bonheur, réussissant ainsi à attirer d'innombrables frères apathiques et à les éveiller au sens de l'existence. Fascinés par l'irradiation de bonté, de tendresse et de compassion qui émane d’eux, ils l'accompagnent et finissent par faire grandir la petite flamme lumineuse qui était présente au fond d’eux. La suprématie du bien dans le monde est incontestable, de par les événements qui anoblissent le genre humain, qui lutte déjà avec sacrifice et émotion supérieure en faveur des valeurs importantes qui font la société. Il y a beaucoup d'ivraie dans le champ mais, le bon grain nourrissant est bien plus exubérant et productif. Pour transformer la mauvaise herbe en aliment, la réincarnation offre à tous les mêmes opportunités de modification de la structure fondamentale dont chacun est fait. On peut donc comprendre qu'une bataille inévitable se déroule dans le monde, pour être nécessaire à l'édification du progrès. De la même façon que le feu modèle les métaux, la souffrance morale oeuvre en faveur de la transformation de l'esprit dans un processus de croissance en direction de Dieu. S'ils n'avaient pas l'opportunité de vivre dans le monde terrestre au travers de la réincarnation, en étant aimantés psychiquement et magnétiquement au globe, comme c'est le cas, ils seraient une cause de retard pour eux-mêmes et pour le développement général, du fait de leurs grands liens mentaux et fluidiques avec des habitants non prévenus et dépourvus de moyens de défense. La présence providentielle de Dieu veille à tout, pour travailler en faveur du bonheur et du progrès en toutes les dimensions de l'univers. Ces frères de l'arrière-garde de l'évolution espèrent notre contribution spirituelle et morale, au travers des exemples, des enseignements et de la compassion que la charité irradie en leur direction, à mesure qu'ils vivent sous la forme organique, diminuant ainsi la densité de leurs énergies déplorables qui les empoisonnent. Grâce à cela, ils acquièrent de nouvelles habitudes, se reconditionnent pour de futures expériences au sein du globe terrestre, ou d'un autre domicile au sein du nôtre ou d'un autre système solaire... Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon père !, s'est exclamé Jésus. Par conséquent, l'amour resplendit dans tous les recoins et fait naître la lumière au fond de tous les êtres, parce qu'il est d'origine divine. C'est donc l'amour qui réunit au sein du domicile charnel les voyageurs de l'agonie encore retenus par leur infériorité, afin qu'ils l'identifient en eux-mêmes, en établissant des liens forts d'union et de prise de conscience de leur réalité indestructible. C'est ainsi qu'à chaque instant, des milliers d'esprits partent du monde spirituel en direction du processus évolutif, qui va de l'instinct primaire vers l'intelligence, puis vers la raison, pour ensuite atteindre la bouillonnante intuition de la plénitude et de l'amour dans le concert universel sous la protection paternelle de Dieu. De l'esprit Manoel Philomeno de Miranda Psychographie : Divaldo Pereira Franco Source : Jornal Espirita, juin 2008 Traduction : Jean Emmanuel NUNES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents