Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


AFFECTION VOUÉE PAR LES ESPRITS À CERTAINES PERSONNES. ESPRITS PROTECTEURS. 1°) LES ESPRITS SYMPATHIQUES

Publié par Un spirite sur 7 Septembre 2018, 13:33pm

Catégories : #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme

 

AFFECTION VOUÉE PAR LES ESPRITS À CERTAINES PERSONNES. ESPRITS PROTECTEURS. 1°) LES ESPRITS SYMPATHIQUES

La Doctrine Spirite enseigne que les Esprits affectionnent de préférence certaines personnes. Les bons Esprits sympathisent avec les hommes de bien, ou susceptibles de s'améliorer ; les Esprits inférieurs avec les hommes vicieux ou qui peuvent le devenir ; de là leur attachement, suite de la ressemblance des sensations. (3) Mais l’affection que les Esprits vouent aux incarnés n’est pas toujours exclusivement morale. En effet, […] l’affection véritable n'a rien de charnel ; mais lorsqu'un Esprit s'attache à une personne, ce n'est pas toujours par affection, et il peut s'y mêler un souvenir des passions humaines. (4) Ainsi, les Esprits dits […] sympathiques sont ceux qu'attirent à nous des affections particulières et une certaine similitude de goûts et de sentiments dans le bien comme dans le mal. La durée de leurs relations est presque toujours subordonnée aux circonstances. (14) Souvent, un Esprit s’unit en particulier à un individu pour le protéger. C'est ce que vous appelez le frère spirituel ; le bon Esprit ou le bon génie. (5) Esprit familier (13), ou encore, ange gardien. Cette dernière dénomination désigne […] l'Esprit protecteur d'un ordre élevé. (6) Il y a ainsi des […] nuances dans la protection et dans la sympathie (13). Les Esprits familiers s'attachent à certaines personnes par des liens plus ou moins durables en vue de leur être utiles dans la limite de leur pouvoir souvent assez borné ; ils sont bons, mais quelquefois peu avancés et même un peu légers ; ils s'occupent volontiers des détails de la vie intime et n'agissent que par l'ordre ou avec la permission des Esprits protecteurs. (14) La mission de l’Esprit protecteur, à son tour, est […] celle d'un père sur ses enfants ; conduire son protégé dans la bonne voie, l'aider de ses conseils, le consoler de ses afflictions, soutenir son courage dans les épreuves de la vie. (7) Cette protection est exercée de la naissance jusqu'à la désincarnation de l’individu […] et souvent il le suit après la mort dans la vie spirite, et même dans plusieurs existences corporelles […]. (8) Quand l’Esprit protecteur voit que ses conseils sont inutiles, il peut s’éloigner temporairement de son protégé, respectant son libre-arbitre, mais […] il ne l’abandonne point complètement et se fait toujours entendre ; c’est alors l’homme qui ferme les oreilles. Il revient dès qu’on l’appelle. (9) 2°) LA DOCTRINE DES ANGES GARDIENS Les Esprits saint Louis et saint Augustin affirment : Il est une doctrine qui devrait convertir les plus incrédules par son charme et par sa douceur : celle des anges gardiens. Penser qu’on a toujours près de soi des êtres qui vous sont supérieurs, qui sont toujours là pour vous conseiller, vous soutenir, pour vous aider à gravir l’âpre montagne du bien, qui sont des amis plus sûrs et plus dévoués que les plus intimes liaisons que l’on puisse contracter sur cette terre, n’est-ce pas une idée bien consolante ? Ces êtres sont là par l’ordre de Dieu ; c’est lui qui les a mis près de vous, ils sont là pour l’amour de lui, et ils accomplissent auprès de vous une belle mais pénible mission. Oui, quelque part que vous soyez, il sera avec vous : les cachots, les hôpitaux, les lieux de débauche, la solitude, rien ne vous sépare de cet ami que vous ne pouvez voir, mais dont votre âme sent les plus douces impulsions et entend les sages conseils. Que ne connaissez-vous mieux cette vérité ! Combien de fois elle vous aiderait dans les moments de crise ; combien de fois elle vous sauverait des mauvais Esprits ! Mais au grand jour, cet ange de bien aura souvent à vous dire : « Ne t’ai-je pas dit cela, et tu ne l’as pas fait ; ne t’ai-je pas montré l’abîme, et tu t’y es précipité ; ne t’ai-je pas fait entendre dans ta conscience la voix de la vérité, et n’as-tu pas suivi les conseils du mensonge ? » Ah ! questionnez vos anges gardiens ; établissez entre eux et vous cette tendre intimité qui règne entre les meilleurs amis. Ne pensez pas à leur rien cacher, car ils ont l’œil de Dieu, et vous ne pouvez les tromper. Songez à l’avenir ; cherchez à avancer dans cette vie, vos épreuves en seront plus courtes, vos existences plus heureuses. Allons ! hommes, du courage ; rejetez loin de vous, une fois pour toutes, préjugés et arrière-pensées ; entrez dans la nouvelle voie qui s’ouvre devant vous ; marchez ! marchez ! vous avez des guides, suivez-les : le but ne peut vous manquer, car ce but, c’est Dieu lui-même. À ceux qui penseraient qu'il est impossible à des Esprits vraiment élevés de s'astreindre à une tâche si laborieuse et de tous les instants, nous dirons que nous influençons vos âmes tout en étant à plusieurs millions de lieues de vous : pour nous l'espace n'est rien, et tout en vivant dans un autre monde, nos Esprits conservent leur liaison avec le vôtre. Nous jouissons de qualités que vous ne pouvez comprendre, mais soyez sûrs que Dieu ne nous a pas imposé une tâche au-dessus de nos forces, et qu'il ne vous a pas abandonnés seuls sur la terre sans amis et sans soutiens. Chaque ange gardien a son protégé sur lequel il veille, comme un père veille sur son enfant ; il est heureux quand il le voit dans le bon chemin ; il gémit quand ses conseils sont méconnus. Ne craignez pas de nous fatiguer de vos questions ; soyez, au contraire, toujours en rapport avec nous : vous serez plus forts et plus heureux. (10) A ce sujet, Kardec affirme : La doctrine des anges gardiens, veillant sur leurs protégés malgré la distance qui sépare les mondes, n'a rien qui doive surprendre ; elle est au contraire grande et sublime. Ne voyons-nous pas sur la terre un père veiller sur son enfant, quoiqu'il en soit éloigné, l'aider de ses conseils par correspondance ? Qu'y aurait-il donc d'étonnant à ce que les Esprits pussent guider ceux qu'ils prennent sous leur protection, d'un monde à l'autre, puisque pour eux la distance qui sépare les mondes est moindre que celle qui, sur la terre sépare les continents ? N'ont-ils pas en outre le fluide universel qui relie tous les mondes et les rend solidaires ; véhicule immense de la transmission des pensées, comme l'air est pour nous le véhicule de la transmission du son ? (11) Sur ce point, il est utile d’expliquer que les anges, selon le Spiritisme ne sont pas des êtres privilégiés de la Création. Ce sont […] des âmes des hommes arrivées au degré de perfection que comporte la créature, et jouissant de la plénitude de la félicité promise. Avant d'avoir atteint le degré suprême, ils jouissent d'un bonheur relatif à leur avancement, mais ce bonheur n'est point dans l'oisiveté ; il est dans les fonctions qu'il plaît à Dieu de leur confier […]. (1) L’une de ces fonctions consiste à assister les hommes, les aidant à progresser. Ainsi, bien que l’ange proprement dit soit celui qui s’est élevé dans la hiérarchie spirituelle jusqu’à atteindre l’état de pur Esprit (1), celui qu’on appelle ange gardien peut appartenir à un ordre élevé (6), sans pour autant avoir atteint la perfection morale. A propos du rapport entre les niveaux évolutifs de l’ange gardien et de son protégé, l’Esprit André Luiz donne l’explication suivante : Il est juste de rappeler que nous modelons notre personnalité immortelle dans l’espace et dans le temps, au prix d’expériences continues et difficiles. L’idée d’un être divinisé et parfait, toujours à nos côtés, à disposition de nos caprices ou au gré de nos dettes, n’est pas juste. Quel gouvernement terrestre choisirait un de ses plus sages ministres spécialisés dans la garantie du bien de tous pour le placer, de manière indéfinie, auprès d’un seul homme, homme qui le plus souvent se révèle être un cultivateur entêté d’énigmes compliquées et qui, de ce fait, a besoin des plus sévères leçons de la vie ? Pourquoi un archange serait-il obligé de descendre de la Lumière Éternelle afin de suivre, pas à pas, un homme délibérément égoïste ou fainéant ? Tout cela demande de la logique et du bon sens. (16) Cela ne signifie pas que les anges gardiens sont distants de nous, car le […] Soleil est avec le ver et l’aide dans son trou, à des millions et des millions de kilomètres, sans que le ver soit avec le Soleil. (16) Ainsi, entre nous et nos anges gardiens, il peut exister une grande différence évolutive. Mais cela ne nous éloigne cependant pas de sa constante protection, son influence pouvant s’exercer à distance. Nous aurons toujours autour de nous des Esprits protecteurs, car […] partout, les Esprits familiers de notre vie et de nos luttes vivent avec nous. Des êtres les plus brutaux aux êtres les plus sublimes, il y a la chaîne de l’amour dont les maillons sont comme les âmes en affinité les unes avec les autres, dans la gradation infinie du progrès. (17) C’est ce qu’enseignent également les Instructeurs de la Codification Spirite : Chaque homme a un Esprit qui veille sur lui, mais les missions sont relatives à leur objet. Vous ne donnez pas à un enfant qui apprend à lire un professeur de philosophie. Le progrès de l'Esprit familier suit celui de l'Esprit protégé. Tout en ayant vous-même un Esprit supérieur qui veille sur vous, vous pouvez à votre tour devenir le protecteur d'un Esprit qui vous est inférieur, et les progrès que vous l'aiderez à faire contribueront à votre avancement. Dieu ne demande pas à l'Esprit plus que ne comportent sa nature et le degré auquel il est parvenu. (12) Ainsi, nous avons tous […] un de ces génies tutélaires, qui nous inspire et nous dirige aux heures difficiles. […] Savoir qu'un ami fidèle nous est acquis, toujours disposé à nous secourir, de près comme de loin, à nous influencer à de grandes distances, comme à se tenir près de nous dans l'épreuve, nous conseillant par l'intuition, nous réchauffant de son amour, c'est là une source inappréciable de force morale. La pensée que des témoins bienveillants et invisibles voient toutes nos actions, s'en attristent ou s'en réjouissent, est bien faite aussi pour nous inspirer plus de sagesse et de circonspection. C'est par cette protection occulte que se fortifient les liens de solidarité qui unissent le monde céleste à la terre, l'esprit affranchi à l'homme, esprit emprisonné dans la chair. Par cette assistance continue se créent, de part et d'autre, les sympathies profondes, les amitiés durables et désintéressées. L'amour qui anime l'esprit élevé s'étend de proche en proche à tous les êtres, tout en se reportant sans cesse vers Dieu, père des âmes, foyer de toutes les puissances affectives. (15) Nous pouvons donc dire d’une manière générale que, outre les Esprits qui nous sont sympathiques, nous […] avons tous un bon Esprit qui s'est attaché à nous dès notre naissance et nous a pris sous sa protection. Il remplit auprès de nous la mission d'un père auprès de son enfant : celle de nous conduire dans la voie du bien et du progrès à travers les épreuves de la vie. Il est heureux quand nous répondons à sa sollicitude ; il gémit quand il nous voit succomber. Son nom nous importe peu, car il peut n'avoir point de nom connu sur la terre ; nous l'invoquons alors comme notre ange gardien, notre bon génie ; nous pouvons même l'invoquer sous le nom d'un Esprit supérieur quelconque pour lequel nous nous sentons plus particulièrement de la sympathie. Outre notre ange gardien, qui est toujours un Esprit supérieur, nous avons des Esprits protecteurs qui, pour être moins élevés, n'en sont pas moins bons et bienveillants ; ce sont, ou des parents, ou des amis, ou quelquefois des personnes que nous n'avons pas connues dans notre existence actuelle. Ils nous assistent par leurs conseils, et souvent par leur intervention dans les actes de notre vie. […] Dieu nous a donné un guide principal et supérieur dans notre ange gardien, et des guides secondaires dans nos Esprits protecteurs et familiers. (2) RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES 1. KARDEC, Allan. Le Ciel et l’Enfer. Première partie, chapitre 8, item 13. 2. _______. L’Évangile selon le Spiritisme. Chap. 28, item 11. 3. _______. Le Livre des Esprits. Question 484. 4. _______. Question 485. 5. _______. Question 489. 6. _______. Question 490. 7. _______. Question 491. 8. _______. Question 492. 9. _______. Question 495. 10. _______. Idem. 11. _______. Idem. 12. _______. Question 509. 13. _______. Question 514. 14. _______. Question 514 - commentaire. 15. DENIS, Léon. Après la mort. Quatrième partie (l’Au-delà), chap. 35 (La vie supérieure). 16. XAVIER, Francisco Cândido. Entre la terre et le ciel. Par l’Esprit André Luiz. Chap. 33 (Apprentissage). 17. _______. Idem.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents