Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

LA PROVIDENCE DIVINE

11 Juillet 2017 , Rédigé par Un spirite Publié dans #Croyance, #Doctrine Spirite, #spiritisme

LA PROVIDENCE DIVINE.

La providence est la sollicitude de Dieu pour ses créatures. (1) C’est la suprême sagesse avec laquelle le Créateur conduit toutes choses, c’est le soin constant, le zèle ininterrompu, (…) c’est l’Esprit supérieur, c’est l’ange veillant sur l’infortune, c’est le consolateur invisible, (…) c’est le phare allumé dans la nuit pour le salut de ceux qui errent sur la mer orageuse de la vie. La Providence, c'est encore, c'est surtout l'amour divin se déversant à flots sur sa créature. (8) Dieu (…) est partout, il voit tout, il préside à tout, même aux plus petites choses : c'est en cela que consiste l'action providentielle. Comment Dieu, si grand, si puissant, si supérieur à tout, peut-il s'immiscer dans des détails infimes, se préoccuper des moindres actes et des moindres pensées de chaque individu ? Telle est la question que se pose l'incrédule, d'où il conclut qu'en admettant l'existence de Dieu, son action ne doit s'étendre que sur les lois générales de l'univers ; que l'univers fonctionne de toute éternité en vertu de ces lois auxquelles chaque créature est soumise dans sa sphère d'activité, sans qu'il soit besoin du concours incessant de la Providence. (2) Nous sommes (…) ainsi constamment en présence de la Divinité ; il n'est pas une seule de nos actions que nous puissions soustraire à son regard ; notre pensée est en contact incessant avec sa pensée, et c'est avec raison qu'on dit que Dieu lit dans les plus profonds replis de notre cœur. Nous sommes en lui, comme il est en nous, selon la parole du Christ. Pour étendre sa sollicitude sur toutes ses créatures, Dieu n'a donc pas besoin de plonger son regard du haut de l'immensité ; nos prières, pour être entendues de lui, n'ont pas besoin de franchir l'espace, ni d'être dites d'une voix retentissante, car, sans cesse à nos côtés, nos pensées se répercutent en lui. Nos pensées sont comme les sons d'une cloche qui font vibrer toutes les molécules de l'air ambiant. (3) Rien n'empêche d'admettre, pour le principe de souveraine intelligence, un centre d'action, un foyer principal rayonnant sans cesse, inondant l'univers de ses effluves comme le soleil de sa lumière. Mais où est ce foyer ? C'est ce que nul ne peut dire. Il est probable qu'il n'est pas plus fixé sur un point déterminé que ne l'est son action, et qu'il parcourt incessamment les régions de l'espace sans bornes. Si de simples Esprits ont le don d'ubiquité, cette faculté, en Dieu, doit être sans limites. Dieu remplissant l'univers, on pourrait encore admettre, à titre d'hypothèse, que ce foyer n'a pas besoin de se transporter, et qu'il se forme sur tous les points où la souveraine volonté juge à propos de se produire, d'où l'on pourrait dire qu'il est partout et nulle part. (4) L’action providentielle de Dieu peut être perçue dans les paroles suivantes d’Emmanuel : Si tu crois que l’haleine des entités angéliques souffle exclusivement sur les pratiquants de la vertu, médite sur la Providence Divine qui honore le Soleil, dans la grandeur de l’Espace, mais en l’induisant à soutenir les êtres que sont encore attachés à la croûte terrestre, y compris les plus petits vers qui rampent par terre. Contemple les tableaux qui t’entourent, dans toutes les directions, et tu reconnaîtras l’Amour Infini cherchant à éliminer, silencieusement, les situations déprimantes de la nature. Les cascades couvrent des abîmes. Les sources nourrissent la terre sèche. Les astres illuminent le ciel nocturne. Les fleurs embellissent les épines. Dans le domaine de la pensée où tu te trouves, tu surprendras ce même Amour Infini, cherchant à éteindre les conditions inférieures de l’Humanité. Les parents transfigurés en génies de tendresse. Les professeurs dissipant les ombres de l’ignorance. Les médecins guérissant des maladies. Les âmes généreuses secourant les nécessiteux. (9) Ainsi, Dieu s'occupe de tous les êtres qu'il a créés quelque petits qu'ils soient ; rien n'est trop peu pour sa bonté. (6) Toutefois, nous devons comprendre que, malgré l’action providentielle de Dieu pour toutes ses créatures, nous sommes liés aux résultats de notre libre-arbitre. Ainsi, toutes (…) nos actions sont soumises aux lois de Dieu ; il n'en est aucune, quelque insignifiante qu'elle nous paraisse, qui ne puisse en être la violation. Si nous subissons les conséquences de cette violation, nous ne devons nous en prendre qu'à nous-mêmes qui nous faisons ainsi les propres artisans de notre bonheur ou de notre malheur à venir. (7) Il est donc clair que la Providence Divine se manifeste doublement : sous la forme de miséricorde et de justice, parce que la (…) compassion, fille de l’Amour, souhaitera toujours tendre la main qui sauve, mais la justice, fille de la Loi, ne dispense pas de l’action qui rectifie. La miséricorde sera présente dans les situations les plus déplorables. Cependant, l’ordre légal de l’Univers s’accomplira invariablement. En vertu de la réalité, il est juste que chaque fils de Dieu assume des responsabilités et prenne des résolutions de lui-même. (10) Ainsi, les épreuves de la vie représentent les soins de Dieu pour tous ses enfants, nous offrant des occasions bénies de progrès spirituel, comme nous l'explique le bienfaiteur Emmanuel : Dans toutes les épreuves qui t’assaillissent quotidiennement, réfléchis aux bénédictions qui t’entourent, puis, en t’appuyant sur la foi et la patience, tu reconnaîtras que la Divine Providence agit pour toi et par ton intermédiaire, te soutenant au milieu des problèmes que tu rencontres sur ton chemin, pour t'en donner la solution. (11) Devant ces problèmes insondables, notre raison doit s'humilier. Dieu existe ; nous n'en saurions douter ; il est infiniment juste et bon : c'est son essence ; sa sollicitude s'étend à tout : nous le comprenons ; il ne peut donc vouloir que notre bien, c'est pourquoi nous devons avoir confiance en lui : voilà l'essentiel ; pour le surplus, attendons que nous soyons dignes de le comprendre. (5) Références bibliographiques : 1. KARDEC, Allan. La Genèse. Chapitre II, item 20. 2. _______. 3. _______ Item 24. 4. _______ Item 29. 5. _______ Item 30. 6. _______ Le Livre des Esprits. Question 963, question 447. 7. _______ Question 964. 8. DENIS, Léon. Après la Mort. Chap. XL. 9. XAVIER, Francisco Cândido. Justiça Divina. Par l’Esprit Emmanuel. 10. _______ Ouvriers de la vie éternelle. Par l’Esprit André Luiz. Chap 9. 11. _______ Rumo certo. Par l’Esprit Emmanuel. Chap. 3.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :