Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

La terre est-elle une école de fraternité ou une prison de régénération ? LE CONSOLATEUR

26 Juin 2017 , Rédigé par Un spirite Publié dans #Croyance, #Doctrine Spirite

La terre est-elle une école de fraternité ou une prison de régénération ? La terre doit être considérée comme une école de fraternité pour le perfectionnement et la régénération des Esprits incarnés. Les âmes, qui y endurent des tâches purificatrices, visent très souvent le rachat de très lourdes dettes, raison pour laquelle la majorité des gens trouve beaucoup d’amertume à vivre leurs épreuves sur terre où il leur semble qu’ils sont dans une dure prison pleine de gémissements et d’afflictions. La vérité incontestable est que le caractère divin de la nature sera toujours magnifique et lumineux ; néanmoins, chaque esprit le verra sous le prisme de son cœur. Mais dans la douleur comme dans la joie, dans le travail heureux comme dans l’expérience scabreuse, toutes les créatures devront considérer la réincarnation comme un processus de sublime apprentissage fraternel accordé par Dieu à ses enfants sur le chemin du progrès et de la rédemption. Quelle est la cause de l’indifférence des hommes pour la fraternité sincère, puisque l’on observe généralement chez tous les êtres humains beaucoup d’enthousiasme pour l’hégémonie matérielle de leurs groupes, leurs villes, leurs clubs et leurs rassemblements où l’individualisme est mis en évidence ? D’une manière générale, les créatures portent encore en elles beaucoup du caractère tribal, car elles se trouvent incarcérées dans les instincts vraiment humains, dans la lutte des positions et des acquisitions, sous le coup d’un égoïsme presque féroce comme si elles gardaient indéfiniment les héritages de la vie animale. Cependant, il faut se souvenir qu’après l’éclosion de ces enthousiasmes, il y a toujours le goût amer de l’inutilité au fond des esprits déçus par la précarité de l’hégémonie du monde ; une heure à laquelle l’âme éprouve la dilatation de ses tendances profondes vers le « plus haut ». Alors, la fraternité conquiert une nouvelle expression au fond de la créature afin que l’Esprit puisse faire son envol vers les destinées les plus glorieuses. (XAVIER, Francisco C.. LE CONSOLATEUR. TROISIÈME PARTIE, CHAPITRE III, Fraternité, Questions nº 347 et 348)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :