Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

Notre ange gardien et les anges

25 Mars 2014 , Rédigé par Adamczyk Michael

QUAND NOTRE ANGE COMMENCE-T-IL À NOUS PRENDRE EN CHARGE ?

A propos des Anges, c'est-à-dire le rôle qu'ils jouent envers nous à titre de Gardiens très chers, très intimes et très aimants. Tout chrétien devrait s'efforcer d'avoir une compréhension pleine et entière de cette doctrine et prendre vivement conscience de la présence de cet Ange à ses côtés.

Le grand Saint Thomas nous dit que dès qu'un enfant est né, Dieu appelle un de ses glorieux Esprits et confie le nouveau-né à ses soins. Ce n'est pas lorsque l'âme est créée et unie au corps, - ce qui a lieu avant la naissance car l'enfant est alors encore uni à sa mère et protégé par l'Ange de la mère - mais lorsque nous venons au monde que l'Ange commence à prendre soin de nous, avant même le Baptême. Tout homme, qu'il soit païen, hérétique ou catholique, a un Ange gardien. Même si un seul Ange serait assez puissant pour veiller parfaitement sur des milliers d'âmes, Dieu a donné à chacun de nous dans son infinie bonté un Ange qui nous est propre et dont le grand devoir sera désormais de veiller sur nous de jour comme de nuit, que nous soyons seuls ou parmi la foule, à la maison comme dans la rue, au travail comme au repos, partout, à chaque instant de notre vie, et dans la joie comme dans la peine. Il ne nous abandonne jamais un seul instant ; il voit chacun de nos mouvements ; il est toujours à nos côtés.

NOUS AVONS CHACUN UN ANGE SPÉCIAL

Cela peut sembler à première vue incroyable que Dieu donne à chacun de nous, pauvres mortels, un glorieux Prince du Ciel pour nous guider et nous garder tous les jours de notre vie, qui nous accompagne jour et nuit, qui nous consacre tout son temps, tous ses soins, toute son incessante vigilance pour assurer notre bonheur. Mais en toute vérité, ce n'est qu'une des innombrables preuves d'amour que nous donne notre cher Seigneur. Quelles faveurs personnelles Dieu lui-même ne nous a-t-il pas déjà accordées ! Ne nous a-t-il pas créés de ses mains, nous faisant à son image et à sa ressemblance ? Ne nous a-t-il pas élevés à la destinée la plus haute qui soit, c'est-à-dire pour que nous soyons comme ses enfants avec lui à jamais dans le Ciel, assis sur des Trônes en sa présence, jouissant de joies infinies, de la félicité la plus parfaite pour toute éternité ? N'est-il pas notre Père ? N'a-t-il pas souffert et donné sa vie pour chacun de nous ? Ne vient-il pas dans notre âme, s'unissant à nous très intimement d'innombrables fois dans la Sainte Communion ? Ne veille-t-il pas sur nous à chaque instant afin que pas un cheveu de notre tête ne tombe sans sa permission ? C'est en vérité une preuve merveilleuse de son amour que d'avoir donné spécialement à chacun de nous un Ange qui est notre ami et notre protecteur, mais cela ne fait que concorder avec ce qu'il a déjà fait et c'est pour nous préparer à ce qu'il désire encore faire pour nous. Ce qui est réellement stupéfiant, par contre, c'est que de notre part, nous n'apprécions pas, nous ne comprenons pas comme il le faudrait cette divine faveur ; que nous ne chérissons pas et ne cherchons pas à mieux connaître ce glorieux Ange qui est si bon pour nous. Notre négligence envers notre cher Ange gardien est consternante.

L'origine des anges et l'origine de l'homme.

Les anges ont été créés par Dieu au début de la création de notre univers, avant la création de l'homme. Dieu les a créés purs esprits, immortels, dotés d'une grande intelligence et de volonté. N'ayant pas de corps comme le notre, ils peuvent se déplacer instantanément d'un bout à l'autre de l'univers. L'ange, dispose avec la permission de Dieu, d'une puissance sur la matière. Il peut naturellement transporter les corps avec une grande rapidité, les tenir élevés dans les airs, produire de la lumière, de la chaleur, de l'électricité, agir sur l'essence et l'imagination de l'homme. Les Anges ont été créés par Dieu pour L'adorer et Le servir. Il ne faut donc en aucun cas adorer les Anges, mais seulement adorer Dieu par leur intercession. Dieu a donné une grande liberté aux anges, et un jour, le plus beau de tous les anges, Lucifer, c'est révolté contre Dieu et à entraîné à sa suite environ le tiers des anges. L'Archange Saint-Michel a immédiatement réagi, et regroupant tous les anges restés fidèles à Dieu, ils ont chassé les anges rebelles du ciel ou Dieu les avait placés. Ceux-ci, regroupés autour de leur chef Lucifer, ont été précipités en enfer.

Les hiérarchies des Anges

Les anges ont été créés selon trois hiérarchies, chaque hiérarchie comprend trois cœurs:

La première hiérarchie angélique Celle qui est le plus près de Dieu comprend : Les Séraphins: destinés à la louange perpétuelle de Dieu, ils adorent et louent la Sainte Trinité. Les Chérubins : ce sont les glaives de Dieu. C'est un chérubin qui a chassé Adam et Eve du paradis terrestre. Les Trônes: ce sont les représentants des communautés humaines, ils présentent à Dieu les prières et les sacrifices de ces communautés.

La seconde hiérarchie angélique Dédiée à l’Eglise, comprend : Les Dominations: ont pour mission d'étendre le règne de Dieu, ils s’occupent en particulier des prêtres des missionnaires des cloîtres et des séminaires. Les Vertus : qui sont envoyés à tous ceux qui essayent de devenir meilleurs. Les Puissances: sont affectés au service des prêtres dans l'accomplissement de leur sacerdoce.

La troisième hiérarchie angélique Qui est plus proche de nous, comprend : Les Principautés : sont dédiés à chaque paroisse, ils sont agenouillés devant le très saint sacrement et prient jour et nuit Les Archanges: ils exécutent les ordres de Dieu, prennent une forme visible, et interviennent parmi les hommes: en particulier dans l'ancien et le nouveau testament. Les Anges gardiens: ils veillent sans cesse sur l'homme qui est confié à chacun d'entre eux.

Qui sont les anges

Les Anges sont de purs esprits, puissants Princes du Ciel qui se tiennent en présence de Dieu et le contemplent sans voile.

Ce sont des feux brûlants d'amour, débordants de la plénitude du bonheur.

Saint Bonaventure propose deux éléments de définition : 1 - Les anges sont des êtres personnels complets situés au sommet de la hiérarchie de la création, dont ils achèvent l'harmonie. 2 - Ils ne se définissent pas seulement comme l'homme par genre et différence spécifique mais par leur degré de participation à Dieu : chaque ange représente un degré d'être particulier, un univers spirituel irréductible. Leur beauté n'est pas un ornement accidentel ajouté à l'être mais le rayonnement de leur essence (saint Bonaventure). Les Anges sont d’une éblouissante variété, à l’inverse de la foule uniforme et indistincte. Les Anges étant le chef d’œuvre de la puissance Divine, ils constituent chacun un modèle de beauté et d’harmonie totalement distinct de l’autre, et parce que la richesse du mystère de Dieu est proprement infinie, le nombre de ces reflets vivants que sont les anges, est, par voie de conséquence, lui même incalculable. C’est par milliers de millions qu’ils apparaissent à Daniel.

Les Anges sont d'une beauté indicible, sans l'ombre d'une imperfection ou d'un défaut. Rien sur cette terre ne peut donner la moindre idée de la splendeur de leur gloire. Pas un peintre, pas un poète ni aucun artiste n'a jamais conçu quoi que ce soit qui leur ressemble. Ce sont des répliques vivantes de la beauté de Dieu. Les peintures des Anges de Fra Angelico dépassent celles de tout autre artiste si bien que Michelangelo s'est exclamé en les voyant : « Angelico doit avoir vu ces Anges au Ciel, sinon il n'aurait pas pu les peindre comme il l'a fait. » Mais les tableaux de Fra Angelico lui-même, ne donnent pas la plus petite idée des vrais Anges. Sainte Brigitte, que le Seigneur a favorisée de visions célestes, nous dit que si nous devions voir un Ange dans toute sa beauté, sa vue nous ravirait à ce point de délice que nous en mourrions d'amour.

Sainte Françoise Romaine était favorisée par la vision constante de son Ange. Elle dit que si un Ange devait apparaitre dans toute sa splendeur, le soleil, la lune et les étoiles pâliraient en comparaison. Après la Résurrection de Notre Seigneur, nous lisons qu'un Ange est descendu du Ciel pour rouler la pierre qui fermait le saint sépulcre. Les Saintes Écritures rapportent que l'Ange avait l'apparence de l'éclair et que son vêtement était blanc comme neige. Il était si plein de majesté que les soldats, placés par les ennemis du Christ pour garder le tombeau, étaient terrifiés et n'osèrent pas le regarder en face, mais tombèrent comme morts sur le sol. Aussi, lorsque les Anges apparaissent devant les hommes, ils prennent une forme humaine afin de ne pas remplir d'effroi ou confondre ceux qui les regardent. Quelle doit être la ravissante beauté de la Jérusalem céleste où ces innombrables millions d'Anges glorieux ne sont pas seulement magnifiquement resplendissants de beauté, mais tous différents les uns des autres de sorte que les perfections de l'un sont totalement différentes de celles de l'autre. Les Anges sont le reflet de la bonté de Dieu et non moins merveilleusement de sa douceur. Ils reflètent toutes ses divines vertus et perfections, ils jouissent de la vision de l'amour infini de Dieu et ils l'aiment en retour de toute l'immense force et intensité de leur nature. Leur bonheur est parfait, car ils le reçoivent de l'océan de bonheur de Dieu d'une façon inaccessible à l'esprit humain. Le bonheur dont un Ange peut jouir en un instant est si profond, si complet et comble si parfaitement qu'il excède tout le bonheur qu'un humain pourrait éprouver en un millier d'années.

LA GÉNÉROSITÉ DES ANGES

Ce qu'il nous importe surtout de savoir c'est que les saints Anges cherchent tous les moyens possibles de nous faire partager cet immense océan d'amour et de bonheur dont ils jouissent eux-mêmes. Leur générosité ne connaît pas de limites. C'est là une vérité que nous devons nous efforcer de comprendre clairement et totalement. Si un homme riche devait nous dire, « Demandez-moi tout ce que vous désirez et je vous le donnerai avec le plus grand plaisir », comme nous serions heureux ! Nous n'hésiterions certainement pas à lui demander tout ce dont nous avons besoin. C'est exactement ce nous disent les Anges : « Demandez-nous, et nous vous donnerons une part de tous les trésors, de toutes les grâces, de tout notre bonheur, et nous vous donnerons un peu de tout ce que nous avons. » Leur bonté et leur générosité sont immenses. Malheureusement, loin de participer à leurs efforts en vue de notre bien-être, nous leur faisons constamment obstacle par nos péchés et nos imperfections. Si seulement nous les aimions et les connaissions mieux, et si nous étions plus dociles à leurs constants murmures, notre bonheur serait indiciblement grand.

Ou sont les anges ?

Les Anges sont partout. Ils sont des millions à se tenir devant Dieu ; et des millions à nous servir sur la terre.

Ils sont chargés non seulement de nous, mais de toutes les choses matérielles, du soleil, de la lune, des étoiles, des planètes, des océans, des rivières, des royaumes et des provinces. Mais ce qui nous intéresse le plus est que chaque homme, chaque femme, chaque enfant, païen ou chrétien, baptisé ou non, a un Ange qui lui est affecté en particulier. Lorsque nous nous rassemblons dans une église, autant d'Anges sont réellement présents qu'il y a de personnes. Lorsque nous marchons chaque jour parmi la foule dans les rues, nous croisons des centaines et des milliers d'Anges glorieux. Lorsque nous pénétrons dans un hall, que nous montons dans un autobus, un train ou un avion, nous sommes au milieu des Anges. Tous les hommes et toutes les femmes que nous rencontrons, jeunes ou vieux, riches ou pauvres, saints et pécheurs, ont tous et toutes leur Ange, et puisque tous ces gracieux esprits sont des intelligences vivantes et vitales qui nous voient et nous aiment, nous ferions bien de les saluer. Ils accepteront notre salutation et la retourneront ; ils feront cas de notre attention et nous la revaudront avec amour. Tout chrétien éclairé devrait prendre l'habitude de traiter ces Anges avec familiarité et amour, quoique avec révérence. Nous ne saluons pas les hommes et les femmes que nous rencontrons dans la rue ou dans les églises, les trains et les avions.Ils ne comprendraient ni ne reconnaitraient notre salutation. Il n'en va pas ainsi avec les Anges ! Ils nous voient distinctement, ils remarquent nos gestes, ils entendent notre message avec la plus grande joie et y répondent des plus généreusement. Ils nous rendront amour pour amour, avec cette différence qu'ils nous redonnent mille fois plus que ce que nous leur donnons. Lorsqu'en une rare occasion nous nous trouvons en présence d'un personnage important, nous saluons ce personnage et nous sommes flattés lorsqu'il nous retourne notre salut avec un sourire, ou accompagné de quelques mots, et plus encore s’il s'arrête pour nous parler. Nous rencontrons des Anges non par chance et en de rares occasions, mais chaque jour. Ils nous voient, ils nous aiment et nous payent substantiellement en retour pour chaque attention que nous leur témoignons. Et pourtant, il en est bien peu qui s'intéressent à eux ! Quelle lamentable ignorance ! Qu'il nous suffise de dire, « Chers Anges ici présents, je vous honore et je vous aime, et je remercie Dieu pour toute la gloire qu'il vous a donnée », et chacun de ces centaines d'Anges vous entendra et recevra avec plaisir votre salutation en vous accordant en retour une marque spéciale d'amitié, car les Anges ne font jamais rien à moitié. Ils ne sont pas comme nous, pauvres mortels, ils n'oublient jamais et leur amitié ne se refroidit jamais. Lorsqu'ils deviennent nos amis, ils le sont à jamais.

Pensez à ces millions de chers Anges tendres et attentionnés en Afrique, en Chine, en Inde, au Japon, dans les pays protestants également, en Norvège, en Suède, au Danemark, en Allemagne, en Écosse, en Angleterre, en Amérique du Nord, à ces milliers et ces milliers d'hommes et de femmes qui ne pensent jamais à leur Ange, ne disent jamais une prière, ne répondent jamais par un mot de remerciement à leur amour infatigable, aux incessantes faveurs qu'ils reçoivent de ces aimables Anges. Mais que pouvons-nous faire ? Nous pouvons offrir nos messes, nos communions, nos rosaires de temps à autre pour remercier et consoler ces glorieux Anges. Ils nous retourneront notre amour un millier de fois. Comme il nous est facile de nous faire de puissants amis.

LES ANGES DÉSIRENT-ILS NOTRE AMOUR ?

On peut se poser la question : « Ces grands Anges attachent-ils réellement quelque prix à notre pauvre amour et à notre amitié ? » Très certainement. Le grand Dieu lui-même, le grand Créateur, le Seigneur de tous les Anges nous demande notre amour et nous offre en échange son amour infini. Il nous promet même une récompense spéciale, une récompense éternelle pour chaque petite marque d'affection que nous lui témoignons. Un petit acte d'amour lui procure plus de joie qu'un millier de blasphèmes ne lui causent de peine, ainsi qu'il l'a révélé à quelques-uns de ses serviteurs choisis. La Très Sainte Vierge Marie, la bien-aimée Reine des Anges, languit elle aussi après notre affection et la récompense des plus généreusement. Il ne faut pas s'étonner si les saints Anges, même les puissants Séraphins et Chérubins qui entourent le trône de Dieu, ainsi que tous les chœurs célestes, se réjouissent infiniment lorsque nous leur témoignons quelque signe d'amour. Ste Gertrude nous dit qu'elle eut un jour l'inspiration d'offrir sa sainte communion en l'honneur des neufs chœurs des Anges. Dieu lui permit alors de voir la joie radieuse et la reconnaissance qu'ils eurent pour cet acte d'amour. Elle n'aurait jamais imaginé pouvoir leur causer un tel bonheur. Vous pouvez essayer vous aussi, d'offrir votre sainte communion en l'honneur des neuf chœurs des anges, en demandant par exemple, de vous aider à adorer Dieu présent dans l'Eucharistie.... essayez, vous ne serez pas déçus. Nous savons que le Sacrifice de la Messe procure à Dieu une gloire infinie. Il lui donne toute la louange et tout l'amour qu'il pourrait désirer. Une seule Messe lui donne plus d'honneur que toutes les créatures lui en ont jamais donné sur la terre et au Ciel. Si donc nous offrons parfois une Messe, au moins une par semaine, en l'honneur des Anges, nous donnons à ces esprits célestes la plus grande joie possible. Nous leur procurons aussi un immense plaisir en offrant nos bonnes œuvres en leur honneur et en remerciant Dieu pour toute la beauté, la sainteté et la gloire qu'il leur a données. Si nous faisons cela, ils nous en récompenseront mille fois.

Quelques occasions de demander son aide

Les examens sont d'une grande importance pour le bonheur et le bien-être futurs des garçons et des filles. Aucun professeur, si intelligent soit-il, ne peut transmettre la connaissance aussi bien que notre Ange, pour peu que nous le lui demandions. Les élèves dévoués à leur Ange étudieront avec beaucoup plus de facilité et réussiront bien plus brillamment leurs examens que les autres. Leur Ange leur communiquera l'amour et la passion de l'étude, ce qui est la meilleure garantie pour acquérir la connaissance.

LE MARIAGE

Les Anges nous accordent tout particulièrement leur aide dans les événements importants de notre vie. La grande majorité des hommes et des femmes sont appelés à l'état conjugal. Rien n'est plus important pour eux qu'un mariage heureux; rien n'est plus catastrophique dans leur vie qu'un mariage malheureux. Or ces chers Anges sont plus désireux d'obtenir cette grâce pour leurs protégés qu'un père et une mère, ou que leur enfant ne pourrait l'être lui-même. Combien de mariages heureux n'y aurait-il pas si les jeunes gens et les jeunes filles imploraient leur Ange avec ferveur qu'il leur obtienne cette grâce. Tous ceux qui désirent un mariage heureux devraient prier instamment leur Ange de leur accorder cette faveur. Personne n'est mieux en mesure de la leur obtenir. Nous lisons que St Raphaël obtint pour Tobie une belle, riche et vertueuse épouse. Notre Ange peut en faire autant pour nous.

LES AFFAIRES Nous avons fréquemment à nous engager dans des affaires importantes qui peuvent nous apporter de grands profits ou de grosses pertes. Il y a des doutes et des difficultés que nous sommes incapables de résoudre. C'est une fois de plus notre grand Ange qui sera notre meilleur conseiller. Faisons appel à lui lorsque nous avons besoin d'aide et de conseils. LA MALADIE ET LA SOUFFRANCE

Un autre fait très important dans notre vie est la souffrance. Nous devons tous souffrir, mais la souffrance est plus facile à supporter si nous savons comment souffrir et si nous avons à nos côtés une infirmière compétente et un bon médecin lorsque nous sommes malades, ainsi qu'un ami véritable qui peut nous aider et nous consoler si nous avons des ennuis. Ici encore, nos Anges ont tous les moyens de nous aider dans la maladie et la souffrance. Il faut savoir que les Anges ont aidé les martyrs à endurer même avec joie leurs cruels tourments. Ils sont donc encore bien plus en mesure de nous aider à supporter nos petites souffrances. Combien sont-ils à souffrir dans leur maison et plus encore dans les hôpitaux, condamnés à passer des jours et des semaines sur des lits de souffrance et d'interminables nuits de veille dans la douleur. Quel secours et quelle consolation ils pourraient recevoir si seulement ils connaissaient et aimaient leur cher Ange, et s'ils faisaient constamment appel à lui comme l'a fait Sainte Gemma Galgani. Il est criminel en vérité de négliger d'enseigner aux garçons et aux filles tout ce qu'il faut savoir sur les Anges, car on les prive ainsi durant toute leur vie des grâces les plus grandes.

Les fonctions de nos Anges gardiens

Les anges sont nos médiateurs entre Dieu et nous. Nous sommes très limités. Ils nous éclairent dans nos ténèbres. Ce sont eux qui nous font comprendre l'inutilité et de tout ce qui ne concerne pas le salut de notre âme: la vanité des plaisirs et la vanité des honneurs, la vanité des richesses, la vanité de la beauté. Ils nous conseillent dans nos devoirs. Ce sont eux qui nous inspirent la conduite à tenir en certaines circonstances où nous nous posons des questions sur ce qu'il convient de faire, c'est la petite voix intérieure qui guide notre conscience. Ils nous encouragent dans nos bonnes actions. Ce sont eux qui encouragent les martyrs en proie au supplice, ce sont eux qui nous encouragent à poursuivre nos petits ou nos grands sacrifices. Ils nous réchauffent dans notre tiédeur. Lorsque nous progressons, le diable nous attend pour semer le trouble en nous en faisant valoir l'ennui de Dieu et l'ennui des choses de Dieu. C'est alors que notre Ange gardien va nous réveiller de cet assoupissement pour que nous repartions pleins de courage. Ils nous fortifient dans nos faiblesses. Lorsque nous avons dû affronter une situation particulièrement difficile, et que vous hésitons en nous demandant si nous avons fait le bon choix, l'ange gardien vient nous réconforter en nous montrant que nous avons fait le bon choix et en nous incitant à persévérer. Ils nous consolent dans nos ennuis. Lorsque nous sommes découragés, c'est lui qui vient nous redonner du courage et l'énergie pour continuer.

Ils présentent à Dieu nos bonnes œuvres et nos souffrances. La principale occupation des anges, c'est la prière qu'ils offrent à Dieu. L'ange prie Dieu, mais il porte aussi notre prière à Dieu, est plus important encore il offre à Dieu nos sacrifices nos aumônes et nos bonnes œuvres. Ils nous secourent dans les tentations. Notre Seigneur, dans le Notre Père, ne demande pas que nous soyons délivrés de la tentation, mais que nous n'y succombions pas. Pour cela il nous donne sa grâce, mais il y ajoute l'intervention puissante de notre ange gardien. Ce cher ange doit nous rappeler le souvenir de la passion de Jésus-Christ, et ainsi, ayant à l'esprit l'image de Jésus crucifié, nous devons éviter de retomber dans le péché. Ils combattent pour nous contre les démons. Le démon ne cesse ici-bas de tenter les hommes. Le travail de l'ange gardien est de déjouer toutes ces manœuvres. Ils prennent parti pour nous contre ceux qui nous offensent. Nous ne devons pas essayer de nous venger, mais nous devons laisser à notre bon Ange le soin de nous faire justice, ou d'offrir à Dieu ce sacrifice. S'il faut des miracles pour nous sauver, il les obtient de Dieu. Il est des cas rapportés ou l'ange est intervenu en accomplissant un miracle, pour obtenir la conversion d'un païen. Ils répriment nos vices. Il y en a quatre que les anges réprouvent particulièrement, et pour lesquels nous pouvons demander leur aide pour les combattre: • Nier la providence ou murmurer contre sa conduite • Profaner les lieux saints confiés à la garde de l'ange • Scandaliser les autres • Commettre l'impureté Ils transportent nos prières vers le ciel à Dieu le Père mais aussi auprès des âmes du purgatoire. Ils nous assistent, lors de notre agonie et de notre mort, et conduisent notre âme vers le jugement particulier.

Ils consolent dans le purgatoire les âmes qui leur ont été confiées, et lorsqu'elles ont pleinement expié leurs fautes, ils les conduisent au ciel.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :