Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

doctrinespiritenimes.over-blog.com

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr


LES FLUIDES, NATURE ET PROPRIETES

Publié par Adamczyk Michael sur 29 Mars 2014, 13:08pm

Diapo 1

Thème du jour

Diapo 2

Nous vivons tous dans un univers qui se présente sous deux formes :

L'une, visible, matérielle, dans laquelle habitent les êtres incarnés ;

L'autre, invisible, immatérielle, dans laquelle habitent les êtres désincarnés, ceux qui ont perdu leur enveloppe physique, se sont retournés à la vie spirituelle.

Le monde matériel commence justement là où l'invisible et l'immatériel finissent, parce que dans la nature tout suit un plan parfait de continuité. Dans l'univers visible et matériel, les phénomènes se déroulent selon des lois déterminées et la matière se présente sous quatre états reconnus par la science, qui sont les suivants :

1 - Etat solide

2 - Etat liquide

3 - Etat gazeux

4 - Etat radiant 1

Dans l'univers spirituel, il se déroule également des phénomènes qui suivent des lois révélées par les êtres qui y habitent.

Si la science a donné quelques clefs du monde matériel, les phénomènes du monde spirituel échappent à ses investigations : c'est pourquoi ils ont les caractères apparents du merveilleux.

Pour créer ces phénomènes, il faut du fluide, ou de l’énergie si vous préférez, et il est contenu dans une matière élémentaire que l’on appelle le fluide universel. Il transforme et se modifie selon la volonté.

Il remplit le monde et les corps comme un immense océan. (La Genèse, Chapitre XIV, items 1 et 2).

Diapo 3

Voici un schéma sur la création universelle pour noter l’importance de ce fluide. Il est tiré des réponses données dans le livre des Esprits.

On voit que le fluide universel est la source de tous les fluides.

Diapo 4

Comme nous l’avons dit, le fluide universel se transforme. Il est la source et le principe basique de tous les fluides et de la matière dans tous ces états.

Nous avons ensuite le fluide cosmique, il contient de la matière primitive pour permettre l’apparition des mondes et de la vie c’est à dire des éléments matériels, fluidiques et vitaux.

Nous trouvons ensuite les fluides spirituels. Ils sont l'atmosphère des êtres spirituels ; c'est l'élément dans lequel ils puisent pour créer des phénomènes. Ceux-ci ne sont perceptibles qu’à la vue et à l'ouïe des Esprits, ils échappent à nos sens. Ces fluides sont manipulés par la pensée.

Nous avons ensuite le fluide vital ou principe vital, il est nécessaire à la vie des êtres sur chaque globe. Avec lui, il permet la vie du corps physique. Il sert de lien entre l’esprit et la matière

A la mort, ce fluide s’éteint et le corps physique perd sa vitalité et meurt, le fluide vital retourne à sa source c’est à dire le fluide cosmique.

Le principe vital est distinct du principe intelligent. Certaines espèces telles que les plantes, les bactéries, qui font partie du monde du vivant, possèdent le principe vital, mais ne pensent pas, elles n’ont que la vie organique, bien qu’elles soient animées par un principe intelligent, elles n’ont accès qu’à une intelligence très rudimentaire.

Puis nous avons sous l’étiquette matière et énergie, les fluides nécessaires au fonctionnement du corps physique.

Les êtres vivants, dénommés aussi êtres organiques (homme, animaux, plantes) sont constitués par la même matière : atomes et molécules, matières organique et minérale.

A la différence de la matière inerte, les êtres organiques sont vitalisé par le principe vital qui caractérise la vie, c'est-à-dire le processus de la naissance → croissance → reproduction → mort.

Ce principe vital est le même pour tous les êtres vivants, mais plus ou moins modifié selon les règnes et les espèces dans chaque règne.

Diapo 5

Voici un tableau général qui récapitule ce que nous avons dit. Nous développons le principe intelligent qui donne l’Esprit et qui est aussi alimenté par du fluide vital mais différent de celui du périsprit et du corps.

Diapo 6

Les fluides, ils offrent deux états distincts celui d'éthérisation ou d’impondérabilité et celui de matérialisation ou de pondérabilité.

Chacun de ces deux états donne lieu à des phénomènes.

Les fluides offrant l’état de pondérabilité appartiennent au monde visible et donnent des phénomènes matériels et les fluides offrant l’état d’éthérisation ceux du monde invisible ; ils donnent des phénomènes spirituels ou psychiques, et ils sont liés à l'existence des Esprits.

Ces fluides ont pour les Esprits une apparence aussi matérielle que celle des objets tangibles pour les incarnés ; ils les élaborent, les combinent pour produire des effets déterminés, comme font les hommes avec leurs matériaux, toutefois par des procédés différents.

Ils les manipulent à l'aide de la pensée et de la volonté. Ils impriment à ces fluides telle ou telle direction ; ils les agglomèrent, les combinent ou les dispersent ; ils en forment des ensembles ayant une apparence, une forme, une couleur déterminées ; ils en changent les propriétés, comme un chimiste change celle des gaz ou autres corps en les combinant suivant certaines lois. C'est le grand atelier ou laboratoire de la vie spirituelle.

Diapo7

Les fluides ont des propriétés spéciales qui peuvent changer sous l'action de nos pensées.

Il serait impossible de faire une énumération ou une classification des bons et des mauvais fluides, ni de spécifier leurs qualités respectives, attendu que leur diversité est aussi grande que celle des pensées.

Les fluides n'ont pas de qualités sui generis, mais celles qu'ils acquièrent dans le milieu où ils s'élaborent ; ils se modifient par les effluves de ce milieu, comme l'air par les exhalaisons, l'eau par les sels des couches qu'elle traverse.

Suivant les circonstances, ces qualités sont, comme l'air et l'eau, temporaires ou permanentes, ce qui les rend plus spécialement propres à la production de tels ou tels effets déterminés.

Les fluides n'ont pas non plus de dénominations spéciales ; comme les odeurs, ils sont désignés par leurs propriétés, leurs effets et leur type originel.

Sous le rapport moral, ils portent l'empreinte des sentiments de la haine, de l'envie, de la jalousie, de l'orgueil, de l’égoïsme, de la violence, de l'hypocrisie, de la bonté, de la bienveillance, de l'amour, de la charité, de la douceur, etc.

Sous le rapport physique, ils sont excitants, calmants, pénétrants, astringents, irritants, adoucissants, soporifiques, narcotiques, toxiques, réparateurs, expulseurs, ils deviennent force de transmission, de propulsion, etc. Le tableau des fluides serait donc celui de toutes les passions, des vertus et des vices de l'humanité, et des propriétés de la matière correspondant aux effets qu'ils produisent.

Diapo 8

Si la pensée produit une sorte d'effet physique qui réagit sur le moral ; l'homme le sent instinctivement, puisqu'il recherche les réunions homogènes et sympathiques où il sait qu'il peut puiser de nouvelles forces morales ; on pourrait dire qu'il y récupère les pertes fluidiques qu'il fait chaque jour par le rayonnement de la pensée, comme il récupère par les aliments les pertes du corps matériel.

C'est qu'en effet la pensée est une émission qui occasionne une perte réelle dans les fluides spirituels et par suite dans les fluides matériels, de telle sorte que l'homme a besoin de se retremper dans les effluves qu'il reçoit de dehors.

Diapo 9

Livres à consulter

Allan Kardec - La Genèse, chapitre XIV, items 1 à 4, 13, 14 et 16 à 20 - Revue Spirite, mars 1866, mai 1867

Léon Denis - Dans l'Invisible, chapitre XV - Après la mort, chapitre XVIII

Gabriel Delanne - L’Ame est Immortelle, 3ème partie, chapitre III

1 Radiant signifie « qui émet des radiations », et est synonyme du mot rayonnement. On peut décrire les rayonnements grâce au type de particule qu'ils transportent. Il peut par exemple s'agir de neutrons, protons, d'électrons, de positons, de particules alpha (radioactivité).

Il existe également des rayonnements ondulatoires, comme le rayonnement sonore (ou acoustique), qui correspondent à la propagation d'énergie sous la forme d'une onde, ici mécanique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents