Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

La vie dans l’au-delà Les différents mondes spirituels

29 Mars 2014 , Rédigé par Adamczyk Michael

Diapo 1

Thème du jour

La mort n’est pas une fin en soi car nous sommes des Esprits éternels. Après la mort nous retrouvons notre état d’Esprit libre et une autre vie, à l’état spirituel commence pour nous.

Si l’on accepte la vie dans l’au-delà et la justice divine, on peut concevoir qu’il existe des lieux de paix pour les Esprits ayant pratiqué l’amour et la charité envers leurs prochain, comme des zones de souffrance pour ceux qui ont vécu dans l’égoïsme et aux dépends des autres. Cette vie spirituelle sera plus ou moins heureuse selon notre état d’avancement moral.

Diapo 2

Petit historique

Jésus Christ dans les Evangiles1, mentionne : « Il y a de nombreuses demeures dans la maison de mon père. S'il n’en était pas ainsi je vous l'aurais dit. »

Emmanuel Swedenborg (1688 - 1792) a été un grand médium voyant. Il a eu des visions très complètes du monde des Esprits qu'il décrit dans ses 29 volumes. Il nous parle de cités spirituelles2 : « Dans le monde spirituel, il y a des terres comme dans le monde naturel, il y a des plaines et des vallées, des montagnes et des collines et aussi des sources et des rivières, jardins, bois et forêts. Il y a des cités et dans ces cités, des palaces et des maisons. »

Allan Kardec (1804 - 1869) dans le Ciel et l’enfer en évoque l’existence : « La vie spirituelle, à tous les degrés, est au contraire une constante activité… Les occupations, quoiqu’exemptes de fatigues, y apportent une incessante variété d'aspects et d'émotions par les mille incidents dont elles sont parsemées. Chacun a sa mission à remplir, ses protégés à assister, des amis de la terre à visiter, des rouages de la nature à diriger, des âmes souffrantes à consoler, on va, on vient, nom d'une rue à l'autre, mais d'un monde à l'autre ; on s'assemble, on se sépare pour se rejoindre ensuite… »

Plus loin dans le même ouvrage, on trouve à la question 234 : « Existe-t-il, comme cela a été dit, des mondes qui servent aux Esprits errants de stations et de points de repos ? Oui, il y a des mondes particulièrement affectés aux êtres errants, mondes dans lesquels ils peuvent habiter temporairement ; sortes de bivouacs, de camps pour se reposer d'une trop longue erraticité, état toujours un peu pénible. Ce sont des positions intermédiaires parmi les autres mondes, graduées suivant la nature des Esprits qui peuvent s'y rendre, et ceux-ci jouissent d'un bien-être plus ou moins grand. »

Le Révérend George Vale Owen (1869 - 1931) après des expériences psychiques, reçut des informations de la vie dans l'au-delà3 par sa mère désincarnée et un groupe d’Esprits : « De l'autre côté, il existe comme ici des montagnes, des rivières, de belles forêts et beaucoup de maisons ... »

En 1943, le médium Francisco Candido Xavier sert de canal à un Esprit André Luiz pour décrire dans 13 livres la vie dans l’au-delà. Le premier livre s’intitule Nosso lar.

On peut citer d’autres auteurs comme Divaldo mais aussi Otilia Gonçalves, Camilho Candido Botelho, Caibar Schutel…

En 1954, c’est Anthony Borgia qui psychographie un livre “la vie dans les mondes invisibles”. Le Révérend Hugh Benson, décédé en 1915, nous conte son histoire et nous transmet des informations sur la cité spirituelle dans laquelle il a vécu après sa désincarnation. Il décrit des maisons, des jardins, des bibliothèques, des rivières avec des eaux magnétisées qui rétablissent l’équilibre des désincarnés récents…

Diapo 3

Autres Sources

Expérience de mort imminente : EMI ou NDE

Il s’agit de témoignages de personnes qui sont passées dans l'au-delà et en sont revenues. Ces personnes, suite à un accident ayant conduit à une période plus ou moins longue de coma, ont vu des êtres de lumière qui les conseillent, les consolent, les orientent et les encouragent. Ils décrivent des cités avec des édifices resplendissants, ainsi que des sources d’eaux cristallines, des musiques célestes aériennes transmettant une paix infinie avec une sensation d’amour. Le Dr. Raymond Moody, dès 1977, a commencé à étudier ces témoignages.

Expériences de régression de la mémoire

D’autres témoignages sont apportés par les expériences de régression hypnotiques. En remontant jusqu'à la vie intra-utérine, et même au-delà, dans la vie spirituelle, on trouve des descriptions confirmant l’existence de cités dans l’au-delà.

Transcommunication

Plus proche de nous, nous pouvons citer la transcommunication où des descriptions des cités de l’au-delà ont été transmises par des Esprits.

Ce sont des enregistrements sonores réalisés par Juergenson4 (1925-1980).

Il existe même des images vidéo ou sur ordinateur de vie dans l’au-delà avec des paysages, des cités. Elles ont été reçues par Theo et Maggy Harsch-Fischbach5.

Diapos 4-5-6

Images de l’au-delà

Diapo 7

Les colonies spirituelles

A partir de tous ses témoignages, nous pouvons considérer que les colonies spirituelles existent. Elles sont le lieu de vie du plan spirituel. Elles peuvent se situer près de notre planète ou au-delà dans d’autres planètes.

Nous pouvons citer par exemple la description de cités sur Jupiter faites par l'Esprit Mozart dans la revue spirite d’août 1858. On y parle d'habitations dans un monde invisible aux yeux des humains. Victorien Sardou, médium reçut en ce sens des messages médiumniques : « Les habitants de Jupiter ont leur foyer commun et leurs familles, groupes d'Esprits harmonieux et sympathiques. Les demeures sont si spacieuses qu’elles méritent le nom de palaces. Comme chez nous, les Esprits ont leur fêtes, leur cérémonies, leurs réunions publiques d'où l'existence de certains édifices destinés spécialement à cette finalité. »

Il y a également la description d’une planète avec trois soleils de couleurs diverses par l'Esprit Maria Joao de Deus, mère désincarnée de Chico Xavier : « Il y a peu de temps, moi et deux autres compagnons avons été choisis pour une expédition d'études... Nous pénétrons dans une atmosphère rose pleine de lumière... Au devant de nous, nous contemplons, alors, un soleil magnifique, de couleur rose presque rouge, apportait au milieu duquel nous nous mouvions les plus étranges nuances... Ensuite, nous apercevons qu'une étoile verdâtre brillait dans l'infini des cieux, mêlant une clarté verdâtre avec des tonalités roses... Soudain, lorsque une de ces étoiles se trouvait au zénith et que l'autre était prête à disparaître dans l'horizon de cette merveilleuse planète, un autre soleil surgissait, jaune, couleur d'orange mûre… La planète sur laquelle nous marchons est un monde privilégié qui tourne autour de trois soleils de diverses couleurs et qui ne connaît pas la nuit »

Pour confirmation, en décembre 1987, le couple Theo Locher et Maggy Harsch reçurent un message sur ordinateur qui décrivait une planète avec trois soleils : « ... le 3ème plan se trouve sur une planète que nous appelons Marduk et séparé de la Terre par le temps et l'espace. Marduk possède trois soleils, la planète tourne autour d'un soleil et est illuminé par deux autres. Elle ne reste jamais totalement dans l'obscurité. Un seul fleuve parcoure Marduk. »

Diapo 8

Les divers plans spirituels de la terre

Nous allons à présent vous décrire les divers plans d’après les ouvrages de Chico Xavier et les informations fournis par l’Esprit André Luiz.

Selon cet enseignement, le champ électromagnétique de la Terre serait divisé en sept niveaux au-dessus de la terre.

Chaque niveau est déterminé par des vibrations et les Esprits qui s'y trouvent vont percevoir ce qui correspond à leur milieu ambiant. La matière ayant des caractéristiques différentes selon son niveau, c'est qui explique que notre matière n'existe pas pour les Esprits et ils peuvent la traverser, et que nous ne pouvons pas percevoir la matière du monde des Esprits. Chaque sphère est un monde en lui-même et possède une surface, une partie solide sur laquelle évoluent et travaillent les Esprits. L'Esprit sent en-dessous de ses pieds le sol solide.

Diapo 9

Sept niveaux au-dessus de la Terre

Nous trouvons donc au premier niveau, la Terre où vivent ensemble les incarnés et les désincarnés, chacun dans son monde apparent. Elle est caractérisée par une population invisible chargée de souffrances et de maladies. Cette population agit sur les incarnés, interférant sur leur vie et constituant un véritable fléau pour l'humanité.

Le deuxième niveau ou le seuil. Il y a dans cette zone de nombreuses institutions qui assistent les Esprits souffrants. Les Esprits errent, ils ont souvent de grandes souffrances mais ils peuvent être secourus.

A la périphérie du seuil, on trouve le troisième niveau. Le climat est plus agréable et il existe des cités spirituelles avec une qualité de vie supérieure comme celle décrite par A. Luiz en parlant de "Notre Demeure".

Le quatrième niveau, dont nous avons peu d'informations, est constituée d'esprits heureux qui se dédient à l'art en général, à la culture et à la science.

La cinquième sphère est habitée par des Esprits dévoués à l'amour fraternel universel.

La sixième sphère est occupée par les Esprits chargés de définir les directives de la planète.

La septième et dernière sphère est ouverte vers l'infini et s'y trouvent les Esprits qui ont vaincu toutes les étapes terrestres et qui sont considérés comme les véritables habitants de l'univers.

Il existe deux sphères en-dessous de la croûte terrestre qui correspondent à des régions d'intenses souffrances. Ces régions correspondent aux ténèbres et aux abîmes sans fond.

Diapo 10

Les points de passage entre les différents niveaux

Il existe des points de passage d'un niveau à un autre :

  • les chemins de lumière, ce sont des points d’accès, créés par les Esprits supérieurs pour permettre le passage en cas d'urgence d'un niveau à un autre.

  • les champs de sortie, ce sont des zones où deux sphères voisines se touchent.

  • les océans, ce sont souvent des lieux de ralliement des Esprits pour partir vers un niveau supérieur à l’aide d’une embarcation. Dans le livre Nosso lar, André Luiz en parle. Divaldo aussi dans le livre Au seuil de l’infini.

  • les ponts, le quatrième moyen de passage entre les plans spirituels. C’est un peu une séparation entre la lumière et l’ombre, entre deux niveaux. Beaucoup de médiums en parlent. Des Esprits sont chargés de les surveiller afin d’empêcher les Esprits non préparés psychologiquement de le traverser. Les ponts sont souvent illuminés.

Diapo 11

Le bas astral ou le seuil

C’est une région où vivent les Esprits souffrants.

On trouve de nombreux témoignages venant de l’au-delà, de nombreuses descriptions du bas astral ont été faites, Allan Kardec en parle dans son livre «le ciel et l’enfer » et d’autres comme Divaldo Pereira Franco dans aux frontières de la folie, Yvonne A. Pereira dans les mémoires d’un suicidé, Chico Xavier dans Libération.

Voici un dessin réalisé selon les descriptions données par des Esprits à un médium. On peut apercevoir à gauche, l’équipe spirituelle qui descend pour aller récupérer et aider un Esprit prisonnier dans le bas astral.

Voici ce qu’on y trouve : une atmosphère de souffrances, il n’y a pas d’évolution, les esprits stagnent plongés dans l’égoïsme. C’est le lieu de toutes les misères inimaginables, on y voit des esprits qui se transforment en guenilles humaines, cultivant entre eux la promiscuité. La peur et la misère sont les moyens d’exploitation utilisés par les esprits les plus malins et les plus violents pour dominer. C’est la pénombre tout le temps. Parfois des tempêtes dévastent ces régions avec un effort suprême pour alléger, nettoyer cette accumulation de miasmes et de vibrations obscures créés par l’homme profondément égoïste. La végétation est pauvre et peu diversifiée, la majorité des arbres sont tordus avec des troncs énormes, la végétation est rampante et rappelle les paysages broussailleux de notre Terre. Cette végétation sert d’alimentation aux Esprits qui y vivent. Les animaux et les oiseaux sont des espèces dépourvues de beauté et dans des espèces bien inférieures à celles de la Terre. Les habitats vivent dans des cavernes et des grottes. »

Des descriptions aussi sinistres sont données aussi par F. Jurgenson, le pionnier de la transcommunication instrumentale, qui par enregistrement sonore a accédé surtout à ces sphères inférieures. Il a reçu en 1972 des enregistrements de voix de l’au-delà parlant des cavernes du monde du dessous avec des descriptions aussi tristes que celles données par l’Esprit André luiz.

Diapo 12

Description des colonies spirituelles rattachées à la Terre

Les colonies spirituelles sont des cités du plan spirituel. Elles abritent temporairement les désincarnés et ont chacune des objectifs différents. On distingue ;

  • Postes de secours

Ce sont des lieux de premiers soins lorsque l’Esprit se reconnaît ; on l’aide à le sortir de ses souffrances. Ces lieux sont décrits par de nombreux auteurs spirituels, tels qu’André Luiz dans les missionnaires de la lumière ou les messagers.

Ce sont des lieux transitoires, les Esprits sont secourus, aidés et orientés mais ils restent libres dans le choix de leur chemin. Ils peuvent être conduit vers des colonies d’assistance ou préférer rester autour de la Terre comme Esprits errants.

Souvent, par gratitude pour l’aide qu’ils ont reçu et par l’amour qui a été réveillé en eux, ils décident de rester dans le poste de secours pour servir la communauté qui les a abrités.

Ces postes de secours sont installés dans des zones où il y a une grande mortalité, près de champs de bataille, de routes à grande circulation, de lieux de catastrophes.

Certains postes de secours travaillent en contact avec des groupes spirites sur Terre. Ce sont souvent des Esprits amenés en séance qui sont ensuite acheminés vers les postes de secours.

  • Colonies d’assistance

Elles sont crées pour aider particulièrement les suicidés, les toxicomanes et les personnes qui ont eu des déviances sexuelles. Elles sont en général fermées par des systèmes de défense. Elles disposent d’hôpitaux, d’écoles, de parcs, de bâtiments pour l’administration et pour loger les Esprits et des salles pour les réunions. Ces colonies sont toujours en contact avec les plans supérieurs qui supervisent le travail effectué.

  • Colonies d’études

Dans les colonies d’études, on y trouve des logements pour les enseignants et pour les élèves, des salles d’études, des bibliothèques et d’immenses salles vidéo. Certaines sont ouvertes aux incarnés qui peuvent y séjourner le soir lorsqu’ils dorment.

Yvonne A. Pereira dans « mémoires d’un suicidé » décrit une grande université située dans la cité spirituelle « Espérance » dans laquelle elle est restée des années après son passage dans la vallée des suicidés.

Dans cette université sont donnés des cours de morale. La moralisation étant considérée importante et toujours placée avant la culture scientifique. Dans les cours pratiques, les vies passées sont revues afin de mieux comprendre les causes des expériences terrestres vécues. Il est possible de suivre des cours sur la formation de la planète, la géographie, l’archéologie, la géologie, la topographie, la philosophie, la psychologie, la pédagogie, etc…

  • Colonies d’orientation de la planète

C’est là que sont regroupés les Esprits responsables de l’évolution de la Terre.

Diapo 13

Liste des principales colonies connues

Nous allons vous donner la liste non exhaustive des cités spirituelles citées dans la littérature médiumnique et spirite :

  • Le poste de secours Champ et Paix cité par Chico Xavier dans le livre Les messagers en 1944. C’est une colonie ancienne, créée il y a plus de 2 siècles, c’est un poste de secours. Elle se situe dans le bas astral ou le seuil. L’influence mentale de l’humanité incarnée est immense et de grandes luttes s’y déroulent. Des milliers d’Esprits bénévoles s’y dévouent dans la mission de soutenir, éduquer et consoler les Esprits souffrants.

  • Le poste de secours Maison de la Paix cité par Chico Xavier dans le livre Action et Réaction en 1957. Il se situe dans le bas astral. Les Esprits y sont entassés les unes sur les autres, en criant et en gémissant, ils vont peu à peu être aidés et on va leur donner une orientation. Ce poste dépend de la cité « notre demeure », il existe depuis 300 ans.

  • La colonie de musique citée par George Vale Owen dans les Arcanes Célestes en 1921 d’après des communications reçus par sa mère désincarnée et un groupe d’Esprits.

  • La maison transitoire de Fabiano citée par Chico Xavier dans le livre Les ouvriers de la Vie Eternelle en 1946.

  • La colonie Rédemption citée par Divaldo P. Franco dans le livre Au-delà de la Mort en 1948. Cette colonie a été créée à l’époque de l’esclavage (XVIIIème siècle) dans le but d’aider les esclaves désincarnés sous le poids de la souffrance et des désirs de vengeance.

  • L’hôpital école des âmes sœurs cité par Chico Xavier dans le livre Sexe et Destin en 1963. C’est une institution destinée à secourir les Esprits désincarnés nécessitant une rééducation sexuelle.

  • La colonie Alpha 1 citée par Sonia Rinaldi en 1992. Elle se trouve au nord de l’Europe. Elle se présente sous forme d’une étoile à 5 branches. Elle abrite de grands scientifiques et chercheurs, chargés de l’avancement des sciences et de l’équilibre de l’écosystème de la Terre.

  • La colonie Gordemônio citée par Fernando do O dans le livre A peine une vie de femme en 2000. C’est une colonie constituée d’Esprits dédiés au mal, c’est une vaste région habitée par de mauvais Esprits. Elle est située près de la Terre. Cette une organisation recrute sa population parmi les entités inférieures malheureuses, elle possède des chefs qui dirigent et organisent des activités.

  • La colonie Portail de la vallée citée par Gilson Freire dans Icaro Redimindo en 2000. C’est une colonie qui s’occupe des Esprits de suicidés et des Esprits particulièrement tourmentés, les Esprits ovoïdes : des Esprits en situation de régression périspritale. L’ovoïdisation est un processus considéré comme incurable dans le plan spirituel, c’est une des plus grandes maladies spirituelles dans ce monde et qui ne peut être résolue que par des réincarnations expiatoires dans lesquelles l’Esprit peut reconstruire son métabolisme périsprital.

Diapo 14

La colonie d’Euripedes Barnasulfo

Elle est citée par Chico Xavier dans le livre Voix d’une autre marge en 1987 ainsi que d’autres auteurs spirites brésiliens. Elle se situe au-dessus de Sacramento.

Comme on peut le voir sur le dessin, il y a au centre un bâtiment, il abrite l’administration. Autour, il y a quatre bâtiments en forme de U. Ils sont destinés au dialogue entre les travailleurs et les visiteurs qui sont généralement des Esprits incarnés venus rechercher des instructions et des orientations.

Voici les diverses sections :

  1. le secteur de prière où l’on pratique la prière et l’étude de l’évangile,

  2. l’hôpital où sont reçus les Esprits récemment désincarnés,

  3. l’école où l’on enseigne le respect des lois divines par exemple mais aussi tout un tas d’autres matières,

  4. les archives spirituelles où sont conservées les informations concernant les Esprits en cours d’incarnation.

Diapo 15

La colonie Aube nouvelle

Elle est citée par Abel Glaser dans Aube Nouvelle en 1992. Elle se situe au niveau de la ville de Santos dans l’état de Saõ Paulo au Brésil dans la région du seuil. C’est une grande communauté avec 200 000 Esprits. Elle est dirigée par L’Esprit Caibar Schutel.

On y trouve différentes unités de travail comme :

  • le centre de développement spirituel,

  • La salle des passes,

  • L’hôpital de Sheila, où sont reçus les Esprits arrivant des postes de secours.

  • La maison de l’enfance, qui s’occupe des Esprits enfants désincarnés,

  • Le centre d’apprentissage de la lumière divine où les Esprits qui résident dans la colonie, se réunissent une fois par semaine pour étudier l’enseignement de Jésus,

  • La maison de justice, c’est un lieu d’évaluation de l’évolution de chacun.

Diapo 16

La colonie Notre demeure

La colonie Notre demeure citée par Chico Xavier dans le livre Notre Demeure en 1943. C’est une institution d’assistance fondée au XVIème siècle par des portugais. Elle se trouve dans la troisième sphère et dans une zone située au-dessus de la ville de Rio de Janeiro au Brésil.

La cité est représentée sous forme d’une étoile à 6 branches, entourée d’une muraille de protection contre les agressions des Esprits qui pourraient perturber le fonctionnement et le travail dans la colonie.

Elle est constituée d’un édifice central qui est le centre administratif et de six bâtiments qui abritent différents ministères. Autour du centre administratif, il y a une place avec des bancs et des massifs fleuris et des parcs boisés destinés aux loisirs des habitants de la colonie. Au-delà de la place se trouvent des zones triangulaires avec des constructions qui constituent les foyers résidentiels destinés aux travailleurs de chaque ministère. Chaque zone est traversée au centre par une grande avenue boisée qui la relie à la place centrale.

Diapo 17

Organisation de la cité

La cité est constituée d’un gouverneur, assisté de 72 collaborateurs. Il y a six ministères :

  • Le ministère de la régénération est chargé de la préparation des Esprits pour la réincarnation. C’est là que se trouve le pavillon de réduction où les Esprits subissent la réduction du périsprit pour intégrer l’ovule fécondé.

  • Le ministère de l’aide qui accueille les Esprits souffrants, les demandes et prières venant d’êtres qui souffrent incarnés ou désincarnés. Ils organisent aussi des secours aux Esprits habitant le seuil.

  • Le ministère de la communication qui prépare les futurs médiums.

  • Le ministère de l’éclaircissement qui regroupe les archives des vies antérieures des Esprits résidents dans la cité. Les techniciens procèdent à la lecture en faisant des passes, cette lecture ne peut se faire au-delà de trois siècles.

  • Le ministère de l’élévation où un orchestre exécute des musiques douces pour aider à la réflexion.

  • Le ministère de l’union divine avec son bois et ses eaux, où sont magnétisés l’eau et tous les fluides utilisés dans les soins.

Dans la colonie Notre demeure, les Esprits souffrants qui arrivent, sont logés au ministère de l’aide pour recevoir les premiers soins et on leur sert souvent de l’eau fraîche magnétisée. S’ils sont réfractaires à l’aide, ils sont amenés au ministère de la régénération. S’ils se révèlent prêts à être utiles, ils peuvent être admis dans les ministères d’aide ou de communication ou de l’éclaircissement.

Les habitants de Notre demeure se déplacent à l’aide de bus aériens suspendus à 5 mètres du sol. Tout le monde n’a pas besoin de l’aérobus pour se déplacer, les Esprits les plus évolués ont le pouvoir de se déplacer en volant : le terme utilisé est « voliter ».

1 Saint Jean, chap. XIV, v. 1, 2, 3.

2 Emmanuel Swendenborg, Arcanes Célestes.

3 Révérend Georges Vale Owen, la Vie au-delà du voile.

4 Jurgenson F., 1972, Téléphone pour l’au-delà.

5 Hildegard Schäfer, Pont entre ici et l’au-delà, Théorie et pratique de la transcommunication.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :