Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

L’OBSESSION Suite III

29 Mars 2014 , Rédigé par Adamczyk Michael

La désobsession

A travers cet exposé, on comprendra que le moyen le plus puissant pour lutter contre l’influence des mauvais Esprits est s’approcher le plus possible de la nature des bons.

Or comme toutes les imperfections morales sont des portes ouvertes aux mauvais Esprits, il est donc de notre devoir de nous perfectionner par l’étude et la pratique du bien. Cette régénération morale passe par une discipline constante et un effort pour dompter ses mauvais penchants.

Avec l’aide de la lecture et l’étude, on augmentera sa capacité de discernement ; par ses actions, dans la pratique de la charité et de l’amour, on s’approchera le plus possible de la nature des bons.

Diapo 27

Moyens de défense

Les moyens de combattre l'obsession varient selon le caractère qu'elle revêt. Le danger n'existe pas réellement tant qu’on est convaincu d'avoir à faire à un Esprit menteur, comme cela a lieu dans l'obsession simple.

Deux choses essentielles sont à faire en ce cas : prouver à l'Esprit qu'on n'est pas dupe et qu'il lui est impossible de nous abuser ; secondement, lasser sa patience en se montrant plus patient que lui ; s'il est bien convaincu qu'il perd son temps, il finira par se retirer, comme le font les importuns qu'on n'écoute pas.

Bien différent est le cas de la fascination, car l'empire que prend l'Esprit sur celui dont il s'empare n'a pas de bornes. La seule chose à faire avec lui, c'est de tâcher de le convaincre qu'il est abusé, et de ramener son obsession au cas de l'obsession simple ; mais ce n'est pas toujours facile et même quelquefois impossible. L'ascendant de l'Esprit peut être tel, qu'il rend le fasciné sourd à toute espèce de raisonnement et peut aller jusqu'à le faire douter, quand l'Esprit commet quelque grosse hérésie scientifique.

La subjugation corporelle ôte souvent à l'obsédé l'énergie nécessaire pour dominer le mauvais Esprit, c'est pourquoi il faut l'intervention d’une tierce personne, agissant soit par le magnétisme, soit par l'emprise de sa volonté. A défaut du concours de l'obsédé, cette personne doit prendre l'ascendant sur l'Esprit ; mais comme cet ascendant ne peut être que moral, il n'est donné qu'à un être moralement supérieur à l'Esprit de l'exercer, et son pouvoir sera d'autant plus grand que sa supériorité morale sera plus grande, parce qu'il impose à l'Esprit de s'incliner devant lui.

Afin que l'obsédé puisse se prévenir contre l'obsession, il y a la nécessité de fortifier son âme et dans tous les cas d'obsession, la prière est le plus puissant auxiliaire pour agir contre l'Esprit obsesseur.

Diapo 28

Travail de désobsession dans les centres spirites

Petit historique

Le travail de désobsession a toujours occupé une place importante dans un centre. En France, après la diffusion du livre des Esprits et la compréhension de l’impact des Esprits dans nos vies, de nombreux centres ont tourné leurs activités vers la prière et l’aide à son prochain par le magnétisme. On en trouve de nombreux exemples dans la revue spirite ou dans les journaux locaux de l’époque.

Au Brésil, le spiritisme s’est diffusé de la même manière et à peu près à la même époque. Le livre des Esprits apportant la réponse que beaucoup attendaient, les centres se sont développés tout aussi rapidement.

Les travaux de désobsession se sont mis en place au fil du temps et se sont organisés petit à petit.

Diapo 29

Le centre spirite Redemptor de Rio de Janeiro

Voici l’exemple d’un centre spirite en 1920. Sur l’image, on peut noter que dans l’assemblée, d’un côté se trouve les femmes et de l’autre les hommes. La salle est pleine et il faut être particulièrement organisé pour mettre en place des séances publiques avec autant de monde.

On veillait à l’entrée que les personnes qui venaient à la séance soient propres afin de ne pas incommoder son voisin pendant la séance : « Chacun était reçu chrétiennement, avec délicatesse et patience, montrant sa place à chacun. Tous doivent venir avec une bonne odeur de linge blanchi… »

Diapo 30 et 31

La table pour les médiums et autour les chaises pour les obsédés. Il y avait 24 médiums plus un président de séance. Il y avait des séances une ou plusieurs fois par semaine suivant les indications du guide spirituel du centre. Les médiums pouvaient poser les questions suivantes :

  • Si le malade pouvait guérir

  • Sur le déroulement d’une grossesse

  • Sur les médicaments que le malade pouvait prendre

  • Si le malade devait subir une opération.

Si le malade s’amusait ou ne suivait pas les indications, il n’était pas accepté

Diapo 32 à 38

Le travail de désobsession en images

Durant la séance, l’obsédé est attaché de manière à ce qu’il ne se blesse pas. Quand il va mieux, il doit faire des lectures spirites, s’il ne sait pas lire, on lui faire la lecture.

Diapo 39

Le travail de désobsession dans notre centre

Dans un premier temps, nous cherchons à comprendre à l’aide d’un médium psychophone, les difficultés de l’Esprit obsesseur ou les motivations qui le poussent à rester près d’un incarné.

Ensuite par la prière et l’aide d’Esprits supérieurs, nous cherchons à trouver une solution pour lui. Nous prions pour lui pendant trois semaines de suite afin de le ramener à de meilleures intentions. L’incarné obsédé doit être présent et conscient de ce que nous faisons. Il doit prier lui aussi tous les jours durant ce travail et lire des passages de l’Evangile selon le spiritisme.

Un travail de passes magnétiques peut se faire ensuite sur l’incarné sur trois séances.

Il faut que l'obsédé comprenne sa situation et participe avec volonté aux prières faites. Le travail dure au moins trois semaines, il faut qu’il soit à chaque fois présent sinon nous ne poursuivons pas le travail.

Il ne faut jamais prendre l'obsédé comme une pauvre victime et l'obsesseur comme le cruel bourreau, mais au contraire envisager la situation comme méritant tout l'amour fraternel, et considérer aussi bien l'obsesseur que l'obsédé, comme des frères déséquilibrés et nécessitant des corrections énergique et un appui charitable.

Il faut expliquer que si l'obsédé a été libéré de son obsession, il doit continuer à faire des efforts pour son élévation morale et chercher à s’instruire ; le spiritisme donne une foule de réponses et comprendre comment fonctionne le monde de l’au-delà évite d’autres obsessions.

Diapo 41

Les livres

Le livre des médiums d’Allan Kardec

Les œuvres posthumes d’Allan Kardec

Les phénomènes de hantise de Bozzano

Spiritisme rationnel et scientifique du centre Redemptor

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :