Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
doctrinespiritenimes.over-blog.com

L’incarnation

29 Mars 2014 , Rédigé par Adamczyk Michael

Le corps spirituel, le corps astral, le périsprit

Enseignements apportés par les Esprits

dans le cadre de la doctrine spirite

D’après une étude réalisée par Antoine Long

du centre d’études spirites André Luiz

Diapo 2

Le processus de réincarnation

L’être vivant est constitué selon la révélation spirite de plusieurs corps plus ou moins matériels qui s’interpénètrent et sont liés entre eux.

Il peut être divisé en quatre éléments

1- Un principe spirituel ou étincelle divine dans les êtres inférieurs et Esprit dans l’être humain. Le principe spirituel agit au travers d’un principe mental. C’est lui qui commande et dirige les autres corps pour sa propre évolution.

2- Un corps spirituel ou périsprit construit par l’Esprit.

3- Le fluide vital qui relie le corps spirituel au corps physique que l’on peut aussi appeler fluide animal ou fluide magnétique.

4- Le corps physique constitué de la matière de notre plan de vie matériel terrestre.

Diapo 3

- Le périsprit, c’est le registre des formes de l’espèce, il a une action sur l’embryon et sur le fœtus humain, à qui il imprime pendant la gestation, les formes et la plasticité nécessaire. C’est la force qui organise chaque espèce en s’incorporant atomes par atomes au germe, en le dirigeant selon sa nature.

(Ce qui peut expliquer des « défauts » corporels dès la naissance. Ex : Renoncement, cas de l’incarnation d’Antero, le cousin de Madeleine)

- C’est aussi la source des facultés intellectuelles et morales de l’homme et surtout le sanctuaire de la mémoire dans lequel l’homme trouve son identité au travers des mutations et des transformations de la matière pendant la vie actuelle et les différentes vies successives.

(Explique les pré-dispositions / les acquis, ex : musique / facilité à s’organiser…)

- Disque dur de notre mémoire :

Il va archiver tous les évènements dans ses couches les plus subtiles et permanentes ; ainsi que toutes les connaissances acquises durant les différentes incarnations.

Diapo 4

Le périsprit en conformité avec son niveau d’évolution s’adapte au corps physique du même niveau d’évolution.

C’est l’intermédiaire entre l’Esprit et le corps physique, il transmet les sensations du corps physique à l’Esprit, il transmet les impressions ressenties par l’Esprit au corps physique.

C’est cet intermédiaire entre l’Esprit et le corps physique, qui va expliquer toutes les manifestations de la médiumnité, et permettre l’interaction du monde invisible sur le monde physique.

Diapo 5

La réincarnation….

Il n’existe pas deux réincarnations exactement identiques.

Emmanuel par l’intermédiaire du médium Chico Xavier est venu nous expliquer les facteurs qui interviennent dans ce processus, et qui sont :

  • l’état d’évolution de l’Esprit,

  • l’ambiance où doit se réaliser l’opération,

  • le milieu familial,

  • les nécessités physiques de l’incarnation.

Le processus de réincarnation dépend de la mission de l’esprit qui peut être une épreuve ou une expiation.

Allan Kardec dans la genèse1 nous explique le processus de réincarnation, il considère deux phases importantes :

L’union du périsprit avec l’ovule fécondé ; le trouble et l’oubli.

Deux autres phases ou étapes importantes sont décrites dans la littérature spirite : la préparation dans le plan spirituel et la réduction du corps spirituel (périsprit).

Le processus de l’incarnation peut être divisé :

  1. la préparation dans le plan spirituel,

  2. l’union du périsprit avec l’ovule fécondé,

  3. le trouble et l’oubli,

  4. la réduction du corps spirituel,

  5. l’interpénétration du corps spirituel avec celui de la mère,

  6. l’union finale

  7. la grossesse

  8. Cas particuliers

  9. l’avortement

Diapo 6

  1. Préparation dans le plan spirituel

La littérature spirite nous indique qu’une préparation préalable est réalisée dans le plan spirituel avec nos guides.

Cette intervention du plan spirituel va nous aider à faire le choix entre l’épreuve ou la mission à réaliser.

Une préparation psychologique peut se faire dans le nouveau cadre de vie familial afin d’éveiller ou maintenir les valeurs affectives chez les parents.

On peut aussi organiser avec les futurs géniteurs des rencontres sur le plan spirituel ou des visites au foyer où l’Esprit doit renaître. (notamment durant le sommeil)

Diapo 7

  1. Union du Périsprit avec l’ovule fécondé

Lorsque l’Esprit doit s’incarner dans un corps humain un lien fluidique le rattache au germe vers lequel il se trouve attiré par une force irrésistible dès le moment de sa conception. A mesure que le germe se développe, le lien se resserre.

Le périsprit, qui possède certaines propriétés de la matière, s’unit, molécule à molécule, avec le corps qui se forme d’où l’on peut dire que l’Esprit, par l’intermédiaire de son périsprit, prend en quelque sorte racine dans ce germe, comme une plante dans la terre. Quand le germe est entièrement développé, l’union est complète, alors il naît à la vie extérieure.

Aucun esprit n’arrive au processus de réincarnation sans une attraction spécifique avec sa future mère. Il faut que la syntonie entre la mère et le futur enfant devienne indissoluble. Il y a superposition des vibrations.

L’esprit qui se réincarne, influence aussi la matrice maternelle. Cette influence peut se traduire par de la joie ou de l’harmonie et peut se transformer même en extase véritable due aux irradiations bénéfiques de l’Esprit se réincarnant, ou bien se traduire par de l’angoisse, pouvant aller jusqu’au suicide. Quelque soit le niveau d’évolution morale de l’Esprit, il y a avec la mère des relations de causes à effet.

L’Esprit peut influencer par ses vibrations le processus de fécondation et choisir le spermatozoïde qui va pénétrer l’ovule avec l’aide d’Esprits guides. Il peut aussi en manipulant les chromosomes profiter des potentiels génétiques, apportés par les parents. Ce degré d’influence dépend du niveau d’évolution de l’Esprit. Dans le cas des Esprits inférieurs, les choix offerts sont limités car sa réincarnation est souvent imposée.

La formation de l’être durant neuf mois, dépend alors des facteurs génétiques de l’ovule fécondé

ainsi que de l’orientation de l’Esprit selon un plan biologique et moral établit antérieurement dans le plan astral.

Diapo 8

Pertubations durant la grossesse

l’Esprit se réincarnant peut perturber psychiquement et physiquement la mère pendant la grossesse.

Perturbations psychiques

Andre Luiz, dans son livre “Entre la terre et le ciel”, nous raconte le cas de Zulmira, qui sous l’action d’une infection aiguë, souffrait au point de courir le risque de perdre l’enfant qu’elle portait.

La mère subissait l’influence de l’Esprit qui désirait se réincarner. En effet, l’enfant dans une autre vie s’était suicidé et il portait avec lui de graves altérations. Il avait mis fin à ses jours en avalant des médicaments, il avait donc tout le larynx endommagé ce qui explique pourquoi la mère, enveloppée par la pensée de l’Esprit, avait une infection dans la gorge.

Le fils et la mère étant dans les mêmes conditions d’évolution, ils s’influençaient mutuellement. La mère devient comme hypnotisée à long terme, elle a son champ psychique envahi par les impressions et les vibrations de l’Esprit qu’elle accueille.

Par contre, si l’enfant avait un certain degré d’évolution, avec des qualités morales élevées, il peut aider en transformant la maternité dans des moments de joie sublime.

Problème de vomissements incontrôlés

En ce qui concerne les vomissements incontrôlés, toujours dans le même livre cité, André Luiz explique qu’ils sont dus à un déséquilibre d’origine spirituel même quand le spécialiste l’attribue à un problème d’ordre physiologique.

L’organisme maternel absorbant les émanations de l’entité fonctionne comme dans une incorporation ce qui donne des sensations pas toujours agréables ou supportables par la sensibilité de la mère.

Rejets du père par la mère

Nous avons parfois une aversion qui se développe chez certaines femmes pendant la grossesse, pour le père de l’enfant. Il peut provenir du rejet de l’enfant par le père. Le père et l’enfant ont pu être des ennemis dans le passé et avec le retour à la vie corporelle, le fœtus se remémore son expérience passée et les parcours mal vécus. Il est difficile pour lui dans ce cas de développer l’amour pour celui qui va être son père.

Dans d’autres cas, c’est l’inverse, une grande harmonie se met en place avec le père alors que la mère est difficilement acceptée.

Remèdes préconisés

La future mère doit faire une bonne préparation prénatale associée à des traitements spirituels, à des passes magnétiques et à de l’eau magnétisée.

Diapo 9

  1. Trouble et oubli au moment de l’incarnation

Un trouble s’installe à mesure que le lien se resserre durant la grossesse car le niveau vibratoire du périsprit diminue, ce qui explique aussi la perte du souvenir des vies antérieures.

Dans les derniers moments, l’Esprit perd conscience de lui-même, de sorte qu’il n’est jamais témoin conscient de sa naissance. Au moment où l’enfant respire, l’Esprit commence à recouvrer ses facultés, qui se développent à mesure que se forment et se consolident ces organes.

Egalement, les facultés de l’âme vont être peu à peu annihilées par la force vitale reçue des géniteurs. Ce processus d’inconscience, quelque soit son explication physique, est considérée comme une protection contre le rejet dans le cas de refus de se réincarner.

L’union de l’âme et du corps commence donc à la conception et elle est complète à la naissance.

Diapo 10

  1. Réduction du corps spirituel

Pour pouvoir s’incarner dans le corps physique, le périsprit doit passer par un processus de réduction puisqu’il est semi matériel.

Déjà en 1922, Léon Denis, dans son livre Après la mort2 , abordait cette question où il mentionne : “ La réincarnation se produit par un rapprochement gradué, par une assimilation des molécules matérielles du périsprit, lequel se réduit, se condense, s’alourdit progressivement, jusqu'à ce que, par une adjonction suffisante de matière, il constitue une enveloppe charnelle, un corps humain. ”

Ce processus de réduction est traité de façon plus détaillée dans la littérature du médium brésilien Chico Xavier et les livres dictés par l’Esprit André Luiz.

Il y a quatre manières de faire pour adapter le périsprit à son nouvel environnement et le choix se fait en fonction de l’évolution de l’Esprit :

  • Réduction automatique

  • Réduction par magnétisme et autosuggestion

  • Réduction par sonothérapie

  • Réduction avec un appareillage magnétique

Durant cette réduction, une partie des énergies du périsprit retournent à la nature afin d’avoir plus qu’une enveloppe entourant les zones nobles de l’Esprit. Cette forme est plus ou moins ovoïde suivant l’évolution de l’être. Elle est désignée par André Luiz comme le corps mental3 où se trouve la vraie mémoire de l’Esprit.

Diapo 11

On y voit la représentation du corps spirituel puis sa forme réduite.

Diapo 12

Réduction automatique

Dans le cas du monde animal et de l’être humain à l’état sauvage à l’aube de l’humanité, la réduction se fait de façon automatique.

Dans son livre Entre la terre et le ciel, André Luiz le mentionne. Ce sont de forts courants électromagnétiques, qui imposent la réduction à l’Esprits en l’unissant à la matrice maternelle sous une nouvelle forme.

Diapo 13

Réduction par magnétisme et autosuggestion

Il s’agit ici de la réincarnation d’Esprits d’élévation moyenne, comme nous tous sur terre. Les Esprits plus évolués n’ont pas besoin de concours spirituel pour se réincarner.

Un exemple est donné dans le livre Les missionnaires de la Lumière d’André Luiz. Il s’agit du cas de Ségismundo. Voici comment cela se passe. Des Esprits chargés de la surveillance du processus de réincarnation sur le plan spirituel commencent par magnétiser le corps spirituel, le périsprit et l’Esprit. Ils sont secondés par un Esprit guide. Peu à peu, quelque chose de la forme de Ségismundo commence à s’éliminer. Il s’agit de fluides qui appartiennent au plan spirituel où se trouve Ségismundo et qui se dégagent du périsprit ; ils ne seront pas utiles à l’incarnation.

Ensuite, Ségismundo doit mentaliser son retour dans la chair et syntoniser sa pensée sur la forme fœtale. Sous l’action du magnétisme, le périsprit de Ségismundo réduit.

Les obstacles à ce travail sont fonction de l’état de conscience du futur incarné.

Diapo 14

Réduction par sonothérapie

Elle est utilisée pour la réincarnation d’Esprits déséquilibrés. Elle est basée sur le sommeil. Pendant lequel l’Esprit dort, il est pratiqué des passes magnétiques par des Esprits magnétiseurs, en même temps, ils reçoivent des traitements pour calmer leurs angoisses, les aider à accepter les conséquences des actes passés et de les préparer à une nouvelle incarnation.

André Luiz en parle dans son livre Evolution dans deux mondes : “ …les candidats à la réincarnation qui ne possèdent pas l’évolution suffisante qui leur permet de superviser leur réincarnation avec leurs propres critères, et qui sont éloignés de l’infériorité primitive qui les rendront esclaves absolus de l’hérédité physique, sont admis dans des institutions hospitalières où des magnétiseurs désincarnés, leur appliquent des fluides calmants qui les endorment pour des périodes variées ; en accord avec leur évolution morale et de façon à ce que les principes psychosomatiques s’adaptent à la réduction adéquate, avec l’appui de la sonothérapie ”.

La durée de cette réduction est plus longue.

Diapo 15

Représentation du pavillon de réduction tel qu’il est décrit dans le livre Cité de l’au-delà. Les patients restent, semble-t-il, dans des sortes de tiroirs (ou casiers) pendant que se déroule le traitement magnétique.

Diapo 16

Réduction à l’aide d’un appareillage magnétique

Elle est utilisée pour les Esprits particulièrement arriérés où la réincarnation est contrainte et où il faut attendre parfois longtemps le moment adéquat. Les Esprits utilisent alors un équipement qui permet la réduction du corps spirituel. Ce travail peut durer plus d’une année. La forme obtenue s’appelle la semence spirituelle car elle est ingérée par la mère, au moment de la conception.

L’incarnation permet à ces Esprits grâce au métabolisme maternel d’éliminer les énergies délétères, de repousser les impulsions régressives et d’inverser le processus d’ovoïdisation, que nous allons expliquer.

Diapo 17

Perte de la forme du corps spirituel

L’idée d’une transformation du corps spirituel avec perte d’une partie des fluides, lors de la réduction pour se réincarner est peut-être difficile à accepter, parce que l’on considère le périsprit comme un organisme entier comme le corps physique. Cependant cette transformation est une réalité.

Dans le livre Libération, il existe trois exemples où l’Esprit perd une partie des fluides de son corps spirituel. Dans le premier, c’est lorsqu’il monte vers les sphères supérieures, il laisse donc des fluides plus lourds. Dans le second, c’est pour se réincarner et dans le troisième, c’est un phénomène de monoïdéisme où par manque d’activité de ses fonctions principales, le corps spirituel s’atrophie et prend la forme d’un ovoïde.

Pour mieux comprendre cette réduction, nous allons développer ce processus par le cas de l’homme primitif désincarné dont la seule aspiration est de revenir dans son clan et de renaître dans la chair. Par cette fixation, il masque tous ses autres désirs et sa pensée tourne en circuit fermé. Par auto hypnose, les organes du corps spirituel se rétractent par absence de fonction. Il ne reste plus que le corps mental qui a une forme ovoïde le strict nécessaire.

Diapo 18

  1. L’interpénétration du corps spirituel

Nous allons voir maintenant comment l’Esprit se réincarnant, interpénètre dans le corps spirituel de la mère, et se lie à lui. Durant le sommeil de la mère, c’est le moment propice du dégagement de son esprit. Le guide de celui qui va se réincarner organise une rencontre. Un travail d’accords fluidiques se met en place où la mère l’accueillera en elle ce corps spirituel. Les périsprits se mêleront sous l’action de la volonté. Ce travail s’effectue bien avant la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde.

Dans le cas d’Esprits arriérés, toujours sur le plan spirituel, la mère ingère la semence spirituelle, qui va se lier à son organisme et l’union définitive se fera peu de temps après.

Diapo 19

  1. Union finale de l’Esprit avec l’organisme de la mère

Voici les explications qui nous sont données par les Esprits dans le livre les missionnaires. Sous l’influx magnétique du guide spirituel, le spermatozoïde victorieux poursuit sa marche. Après avoir traversé la périphérie de l’ovule, il atteint le noyau en moins de 4 minutes. Le guide touche la petite forme avec la main droite et ajuste la forme réduite du futur réincarné. Après l’application de longues passes magnétiques, secondées par les actions d’Esprits chargés de l’incarnation, l’opération d’union s’achève.

Diapo 20

  1. La grossesse et formation d’un nouveau périsprit

La touche initiale étant donnée, la vie de l’être en formation démarre. Par le sang du corps physique de la mère, la construction d’un corps physique se met en place mais aussi celui du périsprit de l’enfant à venir. Il se structure et s’organise.

Cela semble étonnant mais il suffit de raisonner avec logique pour comprendre qu’il ne peut en être autrement à partir du moment où on accepte que le périsprit est un corps organisé comme le nôtre - et semi matériel - que c’est la matrice du corps physique avec des cellules et des organes, des fonctions et des facultés identiques.

Pourquoi dans un processus de gestation, l’appareil génésique du périsprit de la mère serait-il inactif si c’est lui-même qui doit contrôler le processus du corps physique ?

Diapo 21

  1. Cas particuliers

Il existe des cas où plus d’un Esprit peut être accueilli par un même œuf, c’est celui des jumeaux univitellins. Chaque Esprit se met à diriger sa moitié ovulaire, construisant chacun son propre corps, en suivant le plan d’incarnation prévu dans le plan spirituel avant la réincarnation.

Lorsqu’il y a plusieurs œufs, il existera alors plusieurs Esprits se réincarnant et chacun prendra position dans sa propre cellule.

Dans les cas de frères siamois, les raisons ne s’expliquent que par la doctrine de la réincarnation.

Il peut exister des Esprits endettés à tel point, qu’ils finissent dans des processus obsessifs, liés entre eux, sans possibilités d’indépendance. Ils vivent ensemble, en véritables parasites et se réincarnent ensemble, occupant le même œuf, sans réussir à être indépendant l’un de l’autre. Ils transfèrent sur le plan physique les déformations corporelles qu’ils ont sur le plan spirituel.

Diapo 22

  1. L’avortement

Les conséquences de l’avortement vont dépendre des causes qui en sont à l’origine, selon qu’elles sont volontaires ou involontaires.

Avortement naturel

A cause de dysfonctionnements dans l’organisme maternel, il y a avortement. Infections diverses, toxoplasmose peuvent être à l’origine de cette expulsion mais aussi décès de la mère, comme lors d’un accident par exemple. Dans ce cas, l’avortement est un processus naturel, il est la conséquence des lois naturelles. Quelque soit son niveau d’avancement dans lequel l’Esprit se trouve, il devra éliminer sa forme matérielle ainsi que sa forme spirituelle, c'est-à-dire les fluides de son périsprit constitués pour son incarnation.

Voici un exemple pour illustrer cette situation et qui est tiré du livre Qui sont-ils de Francisco Candido Xavier. La mère enceinte est presque à terme, elle est morte dans un accident de voiture avec son mari et ses deux filles. Comme l’Esprit est presque formé, les Esprits supérieurs pratiquent une césarienne spirituelle. Elle explique qu’elle se trouve dans un état de sommeil, elle ne sait pas si elle est droguée par des médicaments ou de l’énergie mais quand elle se réveille, l’enfant est près d’elle. Des Esprits près d’elle, lui expliquent la situation.

Avortement involontaire

L’avortement se produit car il y a absence d’Esprit. Un œuf se développe grâce aux impulsions cellulaires et aux automatismes multimillénaires acquis de ce processus.

Mais il arrive un moment, où ne trouvant pas d’appui dans l’orientation d’un champ spirituel, l’œuf va se dégrader, conduisant à l’avortement. Ce sont des cas rares, mais ils existent. Ce phénomène obéit à la seule volonté de la mère, celles qui nourrissent un vif désir d’avoir des enfants mais qui sont encore en réajustement.

Avortement provoqué

C’est le cas des grossesses non acceptées. L’Esprit de la mère ne souhaite pas la poursuite de la grossesse et peut avec ses propres énergies mentales, désarticuler le processus dans les premières semaines de la grossesse et expulser le fœtus de la cavité utérine. La mère qui procède ainsi, provoque l’avortement, et s’entraîne dans une lourde dette devant Dieu car elle reste responsable de son acte.

On peut placer dans ce paragraphe, les cas de réincarnation d’Esprits desharmonisés et qui finissent par détruire tout le matériel de conception. À cause de leurs vibrations dégénérées, ces Esprits ne réussissent pas à avoir un équilibre viable entre leur périsprit et les cellules physiques.

Avortement thérapeutique

L’avortement médical est recommandé afin d’éviter de grands dangers pour l’organisme maternel. Cet avortement, prescrit dans le cadre de l’éthique et de la morale, n’entraîne pas de vibrations négatives pour l’organisation maternelle, ni pour l’Esprit se réincarnant car celui-ci sera pris en charge et aidé par une équipe spirituelle. L’Esprit sera conduit dans un endroit approprié où il pourra se réveiller de son hibernation durant le mécanisme de la réincarnation. Ce réveil se fera sans agitation ou idée de vengeance.

Diapo 23

L’interruption de grossesse

Dans cette situation, est-ce que la partie déjà formée du périsprit du corps en gestation sortira du corps spirituel de la mère en même temps que le corps physique arraché ?

Non, cela est peu probable.

Dans le livre Dans le monde supérieur, on trouve la description d’un cas d’avortement provoqué dans sa phase embryonnaire par une mère célibataire qui voulait cacher sa faute et qui pressentait l’arrivée d’un ennemi du passé dans la forme d’un fils. L’avortement se réalise et l’Esprit, dans une phase d’inconscience, se réveille et constate avec stupeur cette extraction, il s’accroche, ses pensées deviennent violentes. Cela devient douleurs et désordres pour lui. L’embryon est retiré mais l’entité reste accrochée. Il se transforme en bourreau psychique face à sa mère. Il s’appuie sur l’intérieur de l’utérus et provoque une hémorragie. Les pensées s’entrechoquent, des pensées de haine et d’incompréhension.

Au bout de quelques heures, la désincarnation se produit, l’Esprit se détache du périsprit de la mère mais il va rester là près d’elle et provoquer une obsession.

Et pour combien de temps…

C’est un cas extrême et il existe des Esprit plus évolués où la situation est plus calme ; l’Esprit peut accepter l’acte d’avortement et pardonner en espérant avoir une autre occasion de revenir dans une situation plus équilibrée pour la mère.

Diapo 24

Conséquences de l’avortement provoqué

Il provoque une dysharmonie et suivant l’évolution de l’Esprit, des névroses, des réactions psychotiques, ce sont donc essentiellement des préjudices moraux.

Dans le livre Action et Réaction de Chico Xavier, il y a un exemple et le préjudice se portera sur le périsprit de la mère pour ses prochaines vies. Elle pourra avoir une malformation de l’utérus ou plus des tumeurs cancéreuses.

Ces exemples semblent extrêmes et nous devons tenir compte de la clémence divine car toutes ces conséquences négatives ne sont pas une généralité, l’Esprit peut se racheter dans le cadre d’une autre mission sur Terre et s’il veut se réincarner par amour.

Diapo 25

Cas de viol

C’est un cas bien délicat et l’avortement quand la grossesse est causée par le viol, est souvent accepté par la société et par la famille elle-même.

Cependant, si la femme accepte d’accueillir cet Esprit et laisse l’enfant naître, en affrontant toutes ces conditions, cet acte représente, en regard de l’humanité, la plus grande des donations qui peuvent être offertes à la vie.

Une attitude représente une des plus grandes expressions de beauté spirituelle qu’un être peut démontrer. Des cas de ce genre, produisent chez la mère de grandes acquisitions qui doivent lui permettre de grands sauts dans l’évolution morale.

Diapo 26

  1. Conclusion

Ainsi, par les ouvrages dictés par André Luiz, vous avez pu découvrir le processus sous un autre angle, l’importance du corps spirituel dans le processus de l’incarnation, les perturbations psychiques pendant la grossesse et les conséquences de l’avortement sur la mère et sur l’Esprit se réincarnant.

Cette connaissance et les détails que nous avons développé, vous permettra non seulement de valoriser votre existence actuelle, de comprendre l’aide qu’apportent les Esprits supérieurs et aussi de mieux préparer votre prochaine incarnation.

1 Allan Kardec, La Genèse, Chapitre XI, Genèse spirituelle, Incarnation des Esprits, paragraphes 18 et 20.

2 Léon Denis, Après la mort, Chapitre XXXXI, Réincarnation, page 325.

3 Nous utilisons ce terme pour désigner cette forme réduite du corps spirituel de l’Esprit candidat à la réincarnation. Ce terme n’a jamais été utilisé ni par Allan Kardec, ni par Gabriel Delanne, son origine vient des occultistes et des théosophes, toutefois André Luiz l’utilise et il semble logique de l’utiliser, car ainsi nous pouvons mieux expliquer la constitution en couches du corps spirituel.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :